2016 : 90 000 chrétiens tués pour leur foi dans le monde


rv135_articolo

Selon Massimo Introvigne, directeur du Centro Studi Nuove Religioni (CESNUR), le nombre de chrétiens tués pour leur foi dans le monde en 2016, s’élèverait à 90 000 – et l’année n’est pas finie – : 1 chrétien toutes les 6 minutes ! Quant aux chrétiens empêchés de professer librement leur foi, ils seraient entre 500 et 600 millions…

Source : Radio Vaticana, 26 décembre

Mise à jour à 15 h 10

4commentaires
  1. balaninu

    27 décembre 2016 à 12 h 10 min

    Et les dirigeant s’en moquent !!!!

    Merci à vous Monsieur Hamiche ! Buon Natale, Pace e Salute ! Chi Ghjesus Bambinu vi garde !

    Répondre
  2. Kevin

    27 décembre 2016 à 17 h 35 min

    C’est la LDDH qui doit être contente avec toute la mafia de gauche et les merdias, ils vont pouvoir fêter ensemble au champagne cette “bonne” nouvelle pour “Les Fêtes” !

    Répondre
  3. Marchand Martine

    27 décembre 2016 à 17 h 54 min

    si on arrondit le nombre de pays à 200, cela fait 90 000 divisé par 200 soit 450 victimes par an dans chaque pays, soit près de 40 morts par mois dans chacun de ces mêmes pays. Je me permets de traiter cela en moyenne planétaire car en Christ, il n’y a plus ni Français ni Syriens, ni noirs ni blancs. Encore un effort, et le christianisme (pardon, Seigneur !), tuera bientôt plus que les voitures (en réintégrant les camions déséquilibrés du bon (!) côté du calcul )

    Répondre
  4. Françoise

    28 décembre 2016 à 23 h 42 min

    Un enfant meurt de faim toutes les six secondes.
    Un chrétien est tué pour sa foi toutes les six minutes.
    Triste monde, dominé par le Mauvais.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3333 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter