La Une

Asia Bibi : le gouvernement britannique « extrêmement préoccupé »

29 juillet à 10:12
Commentaires (7)
  1. Avatar ArcSaintbernard dit :

    Donc concrètement… ?

  2. Avatar Françoise dit :

    Ce serait formidable si le gouvernement français était aussi préoccupé que le gouvernement britannique de l’abrogation de la loi sur le blasphème au Pakistan en général et du sort d’Asia Bibi en particulier.

  3. Avatar marie dit :

    Nous sommes tous “extrêmement préoccupés” car il y a de quoi. Le temps qui passe accroît les risques pour Asia, tous les risques, santé, mauvais traitements, tentatives d’assassinat, solitude, dépression. Toutes les croix du chemin si torturant que vit Asia.
    Il y a de quoi être inquiet.
    Pour elle, ses avocats, la Justice et la jurisprudence que fondera la prochaine décision des juges suprêmes dont dépendra l’avenir d’Asia et de tous ceux qui sont enfermés en prison ou déjà, dans les couloirs de la mort, de tous les chrétiens et minoritaires ou même musulmans, victimes ou potentielles victimes de la loin anti-blasphème.
    L’enjeu est grand. Il dépasse le cas d’Asia.

    Mais, nous, chrétiens, avons cette spécificité de faire confiance au Père. Nous devrions nous abandonner à Lui. Et c’est ce que nous oublions, pris entre le désir de réparer l’injustice du monde dans le monde et celui de nous abandonner.

    Je n’arrive pas à résoudre en moi cette question. Jusqu’où lutter et quand s’abandonner? Je vois bien que je suis prise dans cette tension sans pouvoir m’en défaire.

    Se réjouir pour Asia qui a dors et déjà une place haut dans le ciel parmi les élus pour avoir enduré ce long, long martyre? Ou continuer à prier pour qu’elle soit libérée de la prison des hommes?

    Bien sûr, je continue à prier. La prière m’apparaît comme le moyen le plus sûr face à l’acharnement des hommes. Ils ont le pouvoir. Ils font ce qu’ils veulent ou ce qu’ils peuvent avec leur veulerie ou leur fanatisme. Seul Dieu est au-dessus d’eux et peut libérer Asia de leurs griffes, des griffes du Mal. Bien sûr, je continue à prier. Mais je ne sais plus de qui, de quoi elle doit être libérée.
    Alors, je prie pour qu’elle soit libérée de l’épreuve. D’une façon ou d’une autre.

    1. Avatar Charlotte Parc dit :

      @marie
      Tout ce que vous écrivez est si juste !
      C’est notre sort – je dirais même notre identité – de croyants chrétiens de toujours vivre dans cette tension entre le “déjà là” et le “pas encore”.
      Nous sommes en permanence tournés vers le don du Christ, déjà donné et toujours en train de venir ; la promesse divine a déjà fait irruption dans l’histoire, mais elle n’est pas encore complètement réalisée, nous attendons le retour du Christ dans la gloire et la manifestation terrestre de son règne, son règne qui pourtant est déjà dans nos cœurs. Et nous prions notre Dieu pour le remercier pour la Croix sans laquelle nous ne serions pas sauvés (1 Cor 1,18) et pour la Résurrection sans laquelle notre foi serait vaine (1 Cor 15,14), mais nous crions aussi “Maranatha ! Viens Seigneur Jésus!” (Apoc 22,20)
      Le “pas encore” est une conséquence logique du “déjà là”, comme un déroulement immanquable des potentialités contenues dans le “déjà là”. Mais nous sommes plongés dans la tension de l’Espérance, car nous sommes des humains soumis à la temporalité avec un horizon terrestre borné, mais qui avons de temps en temps des “flashs ” de ce que sera l’Éternité en présence de Dieu.
      Nous vivons à la fois la grande tristesse de perdre des êtres chers autour de nous, mais en même temps nous vivons dans la joie de l’espérance folle que la mort physique n’est pas la mort éternelle, que la Vie nous attend et que nous y retrouverons nos bien-aimés. Et pauvres humains que nous sommes nous pleurons la joie dans le cœur. Nous avons eu le malheur de perdre accidentellement un neveu de sept ans, et ma belle-sœur me disait : ” Mon Espérance ne m’empêche pas de pleurer, mais mes larmes n’ôte rien à ma Foi.”
      Je me souviens, adolescente, d’avoir lu une phrase dans un livre allemand qu’à l’époque j’avais ainsi traduite et dont j’ai retenu la traduction par cœur “Priez comme si tout ne dépendait que de Dieu – et tout ne dépend que de Dieu -, mais agissez comme si tout ne dépendait que de vous.”
      Prier et agir. Agir et prier. Sans cesse. L’UN ET L’AUTRE. Parfois on se lasse de l’un ou bien on oublie l’autre. Ou bien on est concrètement impuissant malgré notre bonne volonté. C’est dommage, mais pas si grave, comptons sur la communion des saints pour rétablir l’équilibre. Il y a toujours des “priants”, il y a toujours des “agissants”. Encourageons les deux. Faisons partie des deux lorsque c’est possible. Prions pour les “agissants”, en particulier lorsque nous sommes personnellement impuissants concrètement. Agissons au mieux, parfois engloutis dans le tourbillon des circonstances matérielles et concrètes, sachant que nous sommes portés par la prière des croyants.
      Seigneur Tu sais toute chose, Tu sais la souffrance de notre sœur Asia Bibi, et celle des centaines, des centaines de centaines d’autres Asia Bibi de par le monde, sévèrement persécutées pour Ton nom. Nous ne sommes plus toujours bien sûrs de savoir ce qu’il faut te demander pour elle, pour eux tous, aie pitié d’eux, donne-leur la force de Ton Saint-Esprit, qu’ils tiennent bon jusqu’au bout, qu’Ils soient nourris de la certitude de ta présence à leur côté, qu’ils soient encouragés par des petites choses simples, qu’ils soient réconfortés par la manifestation de Ta tendresse de Père.
      Seigneur nous Te prions pour tous ceux – chrétiens ou non – qui, d’une façon ou d’une autre, ont le pouvoir d’infléchir les décisions iniques de ceux qui persécutent nos frères et sœurs. Suscitent de telles personnes de bonne volonté partout où cela est nécessaire. Donne-leur la sagesse de Ton esprit dans les discrètes négociations qu’elles mènent, suscite ou fortifie les avocats courageux qui prennent leur défense. Tu les envoies “comme des brebis au milieu des loups. [Qu’ils soient] donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes.” (Matt 10,16)
      Tous ensemble Seigneur nous te le demandons au nom de Ton Fils Jésus, notre Sauveur.

      1. Avatar marie dit :

        Je dois avouer qu’en écrivant les quelques lignes de mon message, je pensais à vous et j’espérais votre réponse.
        La réponse est là. Magnifique, profonde et priante. Merci pour votre aide, merci pour la force de votre foi et la capacité à l’exprimer.
        Prêchez-vous dans un temple? Vos commentaires me poussent à le penser.
        Je vais garder votre commentaire et vos prières pour les faire miennes et les adresser au Seigneur.
        Pour faire écho à ce que vous écrivez: c’est Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus qui a écrit : « Il faut toujours prier comme si l’action était inutile et agir comme si la prière était insuffisante ». Les Saints nous donnent la voie, ils sont ces lumières sur nos chemins, mais voilà, parfois on oublie de les rappeler en soi.
        Encore merci.

  4. Avatar Gilberte dit :

    Un lord exige. Mais un gouvernement peut-il exiger quelque chose d’un autre gouvernement?
    La ministre des affaires étrangères insiste sur le mot: “nous continuons”, donc elle n’en fera ni plus ni moins sous peine de faire apparaître la libération d’Asia Bibi comme l’œuvre de l’Occident mécréant. Les juges ne craignent-ils pas pour leur vie car une fatwa est lancée contre Asia?. Il faut un coup de pouce de Dieu , ou beaucoup de diplomatie pour libérer la prisonnière ou une problématique évasion

  5. Avatar Katia dit :

    Donc en somme ,le gouvernement britannique continue à être en pleine réflexion et non pas dans l’action!!!
    Asia Bibi est en grand danger ,seule une intervention divine pourra la sauver.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services