La Une

Attentat manqué à Paris : visait-il Saint-Julien-le-Pauvre ?

13 septembre à 08:54
Commentaires (7)
  1. Avatar marie dit :

    Logique. En regardant un plan, je pensais aussi que l’objectif paraissait éloigné, tandis qu’on est à quelques pas de Saint Julien-le-pauvre. Viser ici, les chrétiens d’Orient, venus se réfugier, c’est ignoble et bien dans l’esprit de Satan.
    Pourquoi les médias l’ont-ils tu? Peut-être parce qu’ils se précipitent avant de penser et que Notre-Dame est un lieu symbolique fort auquel on pense comme une évidence.

  2. Avatar Guillom dit :

    Surtout ne pas faire de vague ! HONTEUX !

  3. Avatar baarsch dit :

    plutôt une affaire bidon montée par ???????

  4. Avatar MONTI Marjan dit :

    Belle analyse de ce journaliste qui lui a “investigué” un peu plus que les autres “commis” de l’État !!!! Il me semble que les Chrétiens d’Orient, qui doivent tenir une Conférence à Paris, étaient la cible de ses tigresses …. et que la police devrait surveiller le lieu de cette conférence avec tout le savoir qu’on lui connaît !!!

  5. Avatar micheline dit :

    Et les immeubles (habités par des familles) de la rue de la Bûcherie, et lestrès nombreux cafés et restaurants de la rue, du quai et des places tous très proches, et St Séverin…?

    1. Avatar Denis F dit :

      Certes, autres dégâts!
      Loin d’être négligeables!!!
      Mais n’oublions pas que ces abrutis aiment les symboles…

  6. Avatar Charlotte Parc dit :

    J’ignore exactement en face de quel numéro de la rue de la Bûcherie était stationnée la voiture aux bonbonnes de gaz; une chose est certaine : la rue de la Bûcherie est une rue très étroite à sens unique où le stationnement est impossible théoriquement, puisque lorsqu’une voiture y est, elle occupe toute la largeur de la chaussée et si elle s’arrête elle bloque la circulation.
    Mais si vous parlez de cette librairie américaine c’était donc proche du 37. A ce niveau il y a deux cafés-restaurants avec terrasses sur le trottoir : le Petit Châtelet et le Café de la Bûcherie .
    Le premier jour où l’on a parlé de cette affaire dans les médias , j’ai ntendu sur France info (une seule fois) l’interview de l’un des membres du personnel , je suppose, de l’un de ces deux établissements qui expliquait que la voiture était stationnée, tous feux de détresse allumés, et ce qui d’abord attiré leur attention c’est que cette situation durait déjà depuis pas mal de temps et quand ils se sont approchés de la voiture et y ont vu les fameuses bonbonnes de gaz, ils ont alors pris peur et ont prévenu la police qui a été extrêmement longue à réagir (plusieurs heures) et l’homme interviewé expliquait que s’il y a avait eu un détonateur programmé la voiture aurait eu 100 fois le temps de sauter avant que la police ne se décide à intervenir. Ou ne puisse le faire ? Pourquoi ce grand délai de temps : problème d’effectifs des policiers ? Mauvaise appréciation du signalement donné par les riverains ? Ou encore autre problème ? Je n’ai pas entendu ni lu que ce fait (grand délai) ait été repris dans les médias
    Par ailleurs , sur l’hypothèse de viser St Julien le Pauvre en particulier, cela ne me semble pas tenir la route : car entre cet endroit proche de la librairie américaine qui est au 37 rue de la Bûcherie et ces 2 cafés restaurants , il y au minimum 40 à 50 m et plusieurs immeubles entre, qui auraient, eux, été très endommagés, mais l’église n’aurait sans doute pas subi grands dégâts, sinon peut-être des vitraux cassés si le souffle avait été très intense.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services