La Une

Bruxelles : l’ultra-gauche en meeting à la basilique du Sacré-Cœur !

Commentaires (12)
  1. Gérard P. dit :

    L’appanage de la folie humaine!

  2. Bastet dit :

    Les églises transformées en lieux d’assemblées politiques comme à l’époque des révolutions française et soviétique.

    1. Denis F dit :

      Jamais ils n’auraient oser espérer un tel lieu de réunion en Amérique Latine!
      Honte aux vendus d’Europe, tous bords confondus, qui, non contents de souiller notre Histoire et nos racines, pourrissent les autres au bout du monde!

  3. ΑLEXANDRA dit :

    Question naive:on ne peut pas ^etre chrétien et engagé de point de vue politique à la fois??

    1. Denis F dit :

      Si, bien sûr!
      Mais tout de même, pour ces gens de gauche et d’extrême gauche, la religion n’est-elle pas l’opium du peuple?
      Et vous croyez qu’ils se sont signés en entrant en conférence, pour demander un peu de raison à l’Esprit Saint?
      Ou qu’ils se sont agenouillés face à l’autel?

    2. Martina dit :

      On ne peut s’engager en tant que chrétien dans un parti qui promeut des valeurs opposées au Christ et à l’Eglise
      Les partis de gauche, national socialisme, communiste, trotskiste, anarchiste ont toujours massacré les chrétiens
      C’est pourquoi les chrétiens sont choqués de les voir se réunir dans ce qui est pour eux le lieu de culte sacré

  4. Damien dit :

    En Belgique, la porte est grande ouverte à toutes les dérives possibles. Sous le faux prétexte d’accueil et de tolérance.

    1. BRUNIER Jean-Marie dit :

      Tolérance…tolérance…il y a des maisons pour ça *…

      *cf. Paul Claudel

  5. rorol dit :

    intolérable, dehors,

  6. curly dit :

    C’est la Belgique ! Un pays qui se passionne pour les injustices dans le monde mais dont une moitié ne peut pas encaisser l’autre et vice versa !
    Alors , une fois , ils donnent le change en se montrant “modairne”.

  7. Gilberte dit :

    Dans la cathédrale de ma paroisse, en 1792, on y mettait des litières et des chevaux, au moins, ils ne criaient pas et il n’y avait plus d’autel

    1. Gérard P. dit :

      @ Gilberte
      En Alsace les révolutionaire voulaient raser la cathédrale trop haute par rapport aux autre maison vu l’égalité.En déffinitive les Alsacien les ont covaicu qu’un bonnet phrygien sur la pointe du cloché honnorait beacoup plus la République et visible de loin. Et ce fut adobté! Et la cathédrale existe toujours DIEU merci!

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services