La Une

Châteauroux : une église vandalisée, mais pas de caractère « religieux »

9 juin à 15:36
Commentaires (4)
  1. Avatar C.B. dit :

    “Une vitre a été brisée, des cierges renversés et des papiers brûlés.” Il s’agirait de “dégradations à caractère « non religieux » “.
    Mais oui, bien sûr: chacun sait qu’on trouve des cierges potentiellement “renversables” dans toutes les écoles publiques françaises, dans les ministères, dans les salles de sport, …
    On aimerait aussi en savoir plus sur la nature des papiers brûlés: ce serait effectivement “à caractère non religieux” s’il s’agit de papiers apportés par les “dégradeurs” pour en faire un feu de joie, mais c’est tout différent s’il s’agit de feuilles de chants pour la messe, de pages arrachées d’un Missel ou d’une Bible, du recueil d’intentions de prières.
    Mais allez faire comprendre ces subtiles distinctions à nos incultes journaleux…

  2. Avatar BRUNIER Jean-Marie dit :

    Châteauroux : une église vandalisée, mais pas de caractère « religieux »…c’est ça ouais et mes fesses c’est du poulet halal !

  3. Avatar Denis F dit :

    C’est LOGIQUE, maintenant que j’y pense !
    Les églises appartenant à ce monstre de plus en plus odieux qu’est l’état, saccager, salir et violer un lieu de culte catholique n’est ni sacrilège, ni blasphème, ni profanation…
    Le lieu est municipal, voire national, alors il est laïc, non?
    Et comme certains bergers ne prennent même plus la peine d’agir, ou de désacraliser nos églises ou chapelles, comment pouvoir inculquer un vocabulaire correct à une engeance issue d’une école ou ni grammaire ou orthographe n’ont plus cours???
    La destruction de biens publics pointe… dangereusement, et apparaîtra très vite…

  4. Avatar Kate Duffour dit :

    J’habite Thonon-les-Bains, depuis toujours. Nous y avons une Basilique Saint-François de Sales et une Eglise, côte-côte au coeur de la ville.
    Notre petite ville est paisible et nos édifices religieux sans souci. Mais, il y a peu, quelle ne fut pas notre stupéfaction de constater que nos deux bâtiments religieux avaient été l’objet de profanations matinales, ce qui fut dur à accepter. Quand pourrons-nous enfin retrouver notre sérénité et vivre notre foi en paix?

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre hebdomadaire et faites-la suivre à vos amis pour les alerter sur cette persécution occultée par les médias.

Pour vous abonner, c'est ici :

Sélectionner une ou plusieurs listes :