La Une

Chili : deux églises incendiées par des Indiens mapuches

Commentaires (6)
  1. Katia dit :

    Ceci n’explique pas cela!!
    Mais…
    Que reste-il aujourd’hui de ce grand peuple ?
    Depuis des siècles,”les bons sauvages”n’ont cessé d’être exploités,torturés ,expropriés,massacrés par l’Homme Blanc,la mondialisation a fait d’eux les esclaves des temps modernes!
    Ce peuple pacifique oublié par tous ne sert aux Blancs que pour le folklore…

    Déclaration de la Chepa (*)
    à son 100ème jour de grève de la faim

    « A mon peuple mapuche aimé et à tous les peuples exploités et opprimés »

    « Je suis ici et continue de me battre contre l’état oppresseur… tout comme vous. Chaque jour et chaque nuit, non avec ma force si non qu’avec la force et le courage que vous me donnez.

    Chers frères de quoi nous accusent-ils ?

    De quoi sommes nous coupables ?
    Nous avons seulement cherché à obtenir justice, une justice que l’envahisseur nous a toujours nié.

    De quoi nous accusent-ils donc ?
    De ne pas céder face à leur arrogance qui aujourd´hui, une fois encore, nous frappe, nous assassine, et nous incarcère. Aucun d’entre nous n’a perdu la mémoire. Chacun d’entre nous a résisté, tout au long des années, à l’exploitation et aux expulsions.

    Chacun d’entre nous continu d’écouter au fond de lui, la voix de son grand père, de sa grand-mère, qui nous ont conté comment se sont passés les saccages.

    Chacun d’entre nous, a, aujourd’hui un motif pour continuer à lutter et pour résister, avec le courage des vieux combattants, avec leur loyauté, leur vaillance, et aussi, leur sagesse.
    Chacun d’entre nous est responsable, responsable de la défense de tous ceux qui généreusement luttent pour appuyer le peuple mapuche, les communautés et le peuple pauvre et exploité. Amis, continuons d’avancer, plus unis que jamais pour défendre nos droits à la terre et la liberté.

    Courage mes frères, courage mes soeurs.

    Où il y a des coligues, des coligues naîtront, si un tombe, dix se lèveront….. »

    AMULEPE TAIÑ WEICHAN MARRICHIWEU

    (*) Patricia Troncoso, hôpital de Chillan.

    1. @Katia

      Personne ne niera les persécutions de ces Indiens et leur résistance n’est pas à condamner. Ce qui l’est, par contre, c’est qu’ils incendient des églises…

  2. Katia dit :

    Erreur de ma frappe de ma part:
    “Ceci n’Excuse pas cela !!”

  3. Gilberte dit :

    Le christianisme est majoritaire au Chili, les animistes sont une infime minorité, ils ne peuvent pas brûler toutes les églises. Ces incendies me semblent un moyen d’attirer l’attention sur leur cause, peut-être réclament-ils un dialogue

  4. Denis dit :

    Curieux qu’en ces temps les païens reprennent du service…

    S’ils avaient l’intelligence de faire un raisonnement inverse ils sauraient quoi faire. Ils s’en prennent au mauvais ennemis et surtout ils usent des mauvaises armes.
    Il faut les évangéliser ou à défaut leur faire comprendre que la chrétienté n’est et n’a jamais été leur ennemie.

  5. Pascal dit :

    Bientôt le retour de la cardiectomie ?

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services