La Une

Chine : un musée glorifie l’assassinat d’un prêtre missionnaire

Commentaires (3)
  1. Avatar thomas dit :

    S’en prendre à un martyr du XIX ème siècle montre que Le PCC est à bout d’arguments.
    La RPC découvre sa puissance et n’a de cesse de marcher dans les pas des japonais qui voulaient dominer l’Asie dans les années trente et quarante du siècle dernier.
    Mao , au plus fort de la crise qui l’opposait à l’Urss , disait ” nous pouvons nous permettre de perdre 300 millions d’habitants , qui d’autre le peut ?”
    La fuite en avant de ce régime qui accumule les contradictions et qui risque de mourir étouffé par sa mégalomanie.

  2. Avatar Charlotte Parc dit :

    Protestante et donc préférant avoir affaire au Bon Dieu qu’à ses Saints, je ne suis pas du tout encline au culte des saints ni aux lectures hagiographiques, bien qu’il soit pour moi évident que la connaissance des biographies d’un grand nombre de chrétiens, qui nous ont précédés dans les années et les siècles passés, soit très souvent hautement édifiante.

    Je n’avais donc jamais entendu parler de ce Père Chapdelaine… jusqu’à ce matin-même (bien avant de venir sur ce blogue) où j’ai ouvert le numéro de juillet/août 2016 de la revue des MEP, reçu hier et consacré à la Chine. Oui, oui, moi la parpaillote pas sectaire, je suis abonnée à plusieurs revues catholiques ! En plus celle-là est gratuite, vous pouvez la demander si ça vous intéresse ici :
    http://www.mepasie.org/rubriques/haut/la-revue-des-mep
    Les MEP, pour les lecteurs qui l’ignoreraient, sont les Missions (sous-entendu catholiques) Étrangères de Paris, à la très longue histoire (350 ans) et qui envoient depuis toutes ces décennies des prêtres missionnaires dans 15 à 20 pays d’Asie. Auguste Chapdelaine était missionnaire MEP, mort martyr en 1856 (sous Napoléon III donc) à Dingan dans le Guangxi. (le Guangxi est la province la plus au sud de toute la Chine, à la frontière nord-est du Vietnam). Il faut se souvenir qu’à cette époque, le christianisme n’était toléré que dans 5 ports chinois.
    Lisez l’excellent article de EDA (pour Église d’Asie)(organe de presse des MEP) sur ce prêtre, paru aujourd’hui même ici :
    http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/2016-07-12-au-guangxi-un-musee-denigre-un-saint-missionnaire-francais-du-xixe-siecle

    C’est pour moi une coïncidence très étrange de découvrir l’existence de cette histoire de deux sources différentes, en même temps que sa nouvelle actualité dans la christianophobie chinoise.

    Mais comme l’a très justement écrit @thomas 12 juillet 9 h 28 “S’en prendre à un martyr du XIXe siècle montre que le PCC est à bout d’arguments.” et aussi que la foi chrétienne lui fait toujours aussi peur.
    D’une certaine façon, il a raison le PCC de se faire du mouron pour son pouvoir (en tout cas déjà actuellement sur les consciences et les âmes) car il semblerait bien que la Chine soit aujourd’hui-même le pays du monde comportant le plus de chrétiens, toutes confessions confondues. Et même dans le coin du Guangxi où a prêché le Père Chapdelaine, l’article cité en lien ci-dessus nous révèle que 160 ans – 160 ANS ! – après le martyr du saint missionnaire, les catholiques, là, sont toujours majoritaires, malgré tout ce que les autorités chinoises ont pu inventer pour les en dissuader, leur vie est rendue difficile, mais ils persévèrent courageusement. Quelle leçon pour nous !
    “Dans le village à flanc de montagne de Changjing, où Chapdelaine a vécu et prêché à quelques kilomètres de Dingan, la population, qui reste majoritairement catholique, se dit abasourdie par les récentes initiatives gouvernementales. « Ils sont persuadés que c’est un homme maléfique, mais nous ne le voyons pas comme ça », déclare M. Yang, un jeune agriculteur. A Dingan même, à quelques minutes du musée, le P. Wei, pasteur d’une communauté vieillissante d’une centaine de catholiques, célèbre une messe devant dix fidèles : il récite une prière en l’honneur de Chapdelaine, dans une église aménagée au deuxième étage d’un bâtiment. Le P. Wei déplore l’hostilité incessante des autorités locales. « C’est parce que [la Chine] est un pays athée », estime-t-il. « Ils sont en train de tromper les gens » avec leur vision de l’histoire, s’alarme le prêtre devant le journaliste de passage. “

  3. Avatar Françoise dit :

    Une exécution de prêtre martyr digne des pires horreurs de la Révolution française !

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services