La Une

Communiqué de presse du CFCM : un bel exercice d’enfumage ?

Commentaires (14)
  1. Avatar Maysie dit :

    Tout dépend de ce que signifie “injustement”.
    L’assassin du P.Hamel a justifié son crime à l’intention des chrétiens, mais surtout à l’intention des musulmans.
    Il est allé au fond du Dialogue inter religieux. Et il a démontré que le P.Hamel, comme tous les chrétiens, méritait la mort car il injurie Allah en disant que Jésus est le Fils de Dieu.
    Mais, bonté divine! Pourquoi accordons-nous aux musulmans que leur Allah soit Dieu ? Si nous ne leur accordions pas cela, ils cesseraient d’entrer dans nos églises pour nous faire la leçon au nom de Dieu!
    Le Dialogue avec l’Islam est vraiment à reconsidérer.

    1. Avatar anna dit :

      Maysie, la citation N’EXISTE PAS ! Il ne sert donc à rien de commenter son contenu. Aucun texte islamique n’exprime une quelconque mansuétude envers les kuffars !

      1. Avatar Maysie dit :

        Ils n’ont qu’une chose à faire : DEMANDER PARDON.
        Quant à nous, nous ne leur voulons que du bien : leur conversion.
        Mais leur pardonner d’avance comme le fait l’Eglise, cela n’a aucun sens.

  2. Avatar marie dit :

    Voyons tout ce qui est permis et conseillé dans l’islam :
    Interdiction de liberté religieuse, théorie de la dissimulation, mensonge, guerre, assassinat,esclavage, marchandisation de l’autre, humiliation.
    C’est absolument et en tous points l’opposé du christianisme /
    Liberté de conscience, vérité, amour d’autrui qui interdit toute atteinte à l’intégrité physique, psychique d’autrui, à ses biens matériels, tout crime, toute humiliation.
    L’islam c’est l’anti-christianisme total, sa face inversée.
    Espérons qu’à force de dévoiler sa vérité, chacun puisse s’en persuader et tirer les conclusions nécessaires.
    Et ce sont bien les musulmans convertis qui sont le mieux à m^^e de nous éclairer sans concessions.

  3. Avatar C.B. dit :

    Excellent exemple de taqyia.
    Cessons de nous laisser rebattre les oreilles sur un distinguo entre musulman et islamiste. Ou alors, admettons que la seule différence est une question de temps: un islamiste est une musulman pressé, dit autrement un musulman est un islamiste qui prend son temps, en mettant très consciencieusement en application la taqyia.

  4. Avatar Gisèle dit :

    Satan en habit de lumière !!!!!

  5. Avatar Manuel dit :

    Quel message d’une grande lucidité! Le jour où au moins 30% des Européens auront compris cela, ce sera un grand pas pour l’Europe. On s’est laissé envahir par celui qui vient en conquérant pour nous détruire. Les citoyens n’osent même plus prononcer le nom de l’islam, de peur d’être accusé de raciste. Les musulmans réclament de plus en plus de droits et ils les obtiennent. Enfin, les dirigeants du culte musulman racontent des histoires à dormir debout que de nombreuses personnes vont à nouveau avaler à grande gorgée…

  6. Avatar Gérard P. dit :

    Une exélente “Taqiyya” de la C F C M .

  7. Avatar Pella dit :

    @Manuel
    D’accord avec vous. Lisez par exemple sur le site “Poste de veille” ce que signifie “le Processus d’Istanbul”. L’article date de décembre 2011 mais reste d’actualité.

  8. Avatar Martinjl dit :

    Sourate 4, verset 89.
    Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécrus, alors vous seriez tous égaux! Ne prenez pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’allah, mais s’ils tournent le dos, saisissez les alors et tuez les où que vous les trouviez et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur.
    C’est leurs dieu qui le demande alors tout ce qu’ils promettent c’est du vent, ne les croyez jamais, ils sont faut.

  9. Avatar Anna dit :

    BRAVO christianophie.fr !!!!! Il semble que vous soyez les premiers à signaler l’imposture du CFCM à part Prof Sami Aldeeb, cela va de soit.
    Je l’ai découverte ce matin et j’ai tenté d’en avertir plusieurs personnalités politiques….de droite.
    Faites de même car il s’agit d’une imposture par une organisation qui sollicite la confiance de l’exécutif.

  10. Croyez-vous aux mathématiques ? Si oui, une des branche de mathématiques, appelée « la théorie des codes » a été appliquée au Coran, et cette théorie a révélé avec certitude les conclusions du père Édouard Marie Gallez.
    L’auteur qui a appliqué la « théorie des codes » au Coran, s’appelle Jean-Jacques Walter, voici ce qu’il nous apporte avec la certitude mathématique :

    – Premièrement, le Coran est dû à trente auteurs différents au moins, probablement cinquante, au plus cent.
    Puisque tout auteur incarne, de façon volontaire ou non, une signature stylistique propre à lui, Jean-Jacques Walter a identifié avec une certitude pouvant dépasser 999 999 chances sur un million plus de 30 signatures stylistiques propres à chaque auteur du Coran : Le Coran est un livre écrit par plus de 30 auteurs.

    – Deuxièmement, le Coran a été écrit en plus de deux cents ans.
    Le Coran est incréé, qu’il est descendu en une seule fois ou révélé à Mahomet, par intermittences, pendant 22 ans, c’est du pipeau. Walter a montré que le prétendu Coran incréé a subi des avatars, en raison des faits, du contexte politique, à partir du contenu des sujets évoqués et du style utilisé. Sa rédaction eut donc lieu entre 620 et 847.

    – Troisièmement, la périodisation Médine-La Mecque ne représente aucune signification.
    L’idée que les sourates de la Mecque ont été écrites presque dix ans avant celles de Médine est incompatible d’une part avec l’identité stylistique de ces deux ensembles, et d’autre part, avec l’assertion précédente qui dément cette périodisation.

    – Quatrièmement, Mahomet a été intronisé fondateur de l’islam longtemps après sa mort.
    La Théorie des codes ont permis de constater que le nom de Mahomet, cité quatre fois dans le Coran, a été introduit tardivement par un seul auteur, différent des autres 30 auteurs qui ont écrit le reste du Coran. Ce n’est pas tout : Des épigraphies, des papyrus et des pièces de monnaie ne commencent à mentionner Mahomet que 60 ans après sa mort et à ne le déclarer prophète fondateur que 150 ans plus tard.

    – Cinquièmement, le premier islam dérive d’une secte présente à cette époque au Proche Orient.
    L’islam était à l’origine un copié-collé d’une secte. Pour comprendre de quelle secte il s’agit, un rapprochement doit être fait avec les travaux d’Édouard Marie Gallez : Le résultat, c’est le nazaréisme. Mahomet lui-même était nazaréen, marié à la nazaréenne Khadija selon le rite nazaréen dont l’officiant état l’oncle de cette dernière, le prêtre Waraqa ben Nawfal, chef de cette communauté à la Mecque.

    – Sixièmement, la fondation du premier islam n’était pas le monothéisme, mais l’antichristianisme.
    Avec la certitude mathématique, il s’est avéré « qu’un unique auteur anti-chrétien, différent des 30 autres qui ont écrit le reste du Coran, y a introduit à la fois le monothéisme et la condamnation des « associateurs » qui sont exclusivement les chrétiens.

    CONCLUSION :
    Un livre dont les adeptes vantent la science est confondu par la science pour son caractère corrompu. La science a tout démontré, le Coran est un livre faux, le livre religieux le plus corrompu au monde, et ayant entraîné à la plus grande supercherie de tout l’histoire mondiale des religions.
    Le Coran comprend de nombreux versets de l’enseignement de la théologie nazaréenne, concernant le Christ, la Vierge Marie, le Paradis et les femmes d’une part, et d’autre part, le Coran a également intégré de l’hostilité antichrétienne, d’où les contresens, puisque le Coran lui-même confond la « Trinité » avec le « trithéisme ».

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services