Cartes des événements

Des chrétiens attaqués par des musulmans en Ouganda

6 juin à 16:28
Commentaires (1)
  1. Avatar Charlotte Parc dit :

    En Occident, l’apologétique chrétienne est largement cantonnée aux facultés de théologie, catholiques et protestantes, et ne “ruisselle” sur les fidèles chrétiens non engagés dans des études de théologie qu’assez marginalement : par les quelques pasteurs (au sens large, catholiques et protestants) qui pensent qu’il est important d’enseigner leurs ouailles à ce sujet et par les intellectuels laïcs chrétiens qui en perçoivent l’importance afin d’évangéliser autour d’eux avec quelques chances que leur témoignage porte du fruit, en connaissant les arguments adverses et en apprenant à savoir comment les démonter et les contrer. Et cela nécessite un minimum d’effort intellectuel.
    En Afrique, la situation, par manque de moyens matériels et humains (pas suffisamment de formateurs bien formés) de former les chrétiens et leurs pasteurs à l’apologétique, les moyens employés sont plus rudimentaires, mais visent fondamentalement le même résultat : équiper les chrétiens du cru à savoir défendre leur foi, savoir pourquoi ils croient ce qu’ils croient et savoir contrer les attaques de leur foi. Et évidemment dans un environnement musulman, savoir ce qu’est l’islam, ce qu’il dit de lui-même et ce qu’il dit et croit des chrétiens et de leur foi, et toutes les choses fausses qu’il en dit (par exemple les chrétiens doivent savoir qu’un pourcentage incroyable de musulmans pensent que la Trinité des chrétiens, c’est le Père, le Fils et la Vierge Marie).
    Cette façon de faire de l’apologétique peut heurter la mentalité française (on ne fait pas de la théologie comparée sur la place publique, calicot à l’appui, c’est une provocation, vous imaginez ça par exemple en pleine gare de Lyon à Paris ? ) mais ne pose aucune difficulté particulière en Afrique… si ce n’est que les musulmans n’ont aucune culture de la confrontation des idées en général et sont d’une intolérance absolue envers quiconque critique leur religion. Voir ce que donnent en France les débats des intellectuels (chrétiens, athées ou musulmans) sur la légitimité qu’il y aurait à soumettre la théologie islamique à des méthodes critiques déjà éprouvées de longue date pour le christianisme et le judaïsme.
    Les musulmans, dans cette situation de défense apologétique qui leur est contraire, ne connaissent qu’une seule et unique solution et réaction : la violence physique. Surtout quand ils savent qu’ils ne prennent pas trop de risques vu leur nombre, ou même s’ils prennent de grands risques, jusqu’à celui de perdre leur vie, c’est parce qu’ils ont été persuadés (ou se sont persuadés tout seuls en lisant leurs textes et leurs apologètes) par l’idéologie mortifère que porte l’islam en lui-même que leur vie vaut moins que la victoire qu’est pour eux la mort de leur adversaire.
    Ils n’ont pas la moindre idée qu’on puisse être d’opinion divergente, opposée même, sans pour autant exterminer l’adversaire. Cela n’a toujours été, dans les 14 siècles d’histoire de l’islam, que la seule façon qu’ont eue les musulmans de “convaincre ” leurs adversaires : les exterminer et/ou les terroriser.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services