La Une

Emprisonné pour sa foi en Iran, un pasteur protestant menacé de mort par des détenus islamistes

Commentaires (3)
  1. ArcSaintbernard dit :

    Belle religion ni amour ni tolérance ni paix – mas mensonge !
    Ah, mais ! Chrétiens du monde entier, unissez-vous et rétablissez la royauté sociale de Jésus Christ Notre Seigneur ! Notre seul Seigneur !

  2. marie dit :

    Merci à vous de relayer cette information sur le pasteur Abedini qui semble être oublié de la presse française. Hormis l’association Portes ouvertes, personne ne donne de ses nouvelles. Un coup d’œil sur Google pages en français, permet de s’en persuader. Les articles en 2014 sont très rares. Pourtant, son calvaire se prolonge. De la prison à l’hôpital avec retour en prison, battu ici et là, laissé sans soins, soigné au minimum, en danger de par les gardes et de par les prisonniers musulmans fanatiques.
    L’administration Obama semble envoyer des émissaires. Sans résultats pour l’heure.

    N’oublions pas Saeed Abedini dans nos prières. N’oublions pas non plus Asia Bibi, depuis 5 ans dans sa prison pakistanaise.

  3. Rachel dit :

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 6,43-49.
    Jésus disait à ses disciples : ” Jamais un bon arbre ne donne de mauvais fruits; jamais non plus un arbre mauvais ne donne de bons fruits.Chaque arbre se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces. L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur. Et pourquoi m’appelez-vous en disant : ‘Seigneur ! Seigneur ! ‘ et ne faites-vous pas ce que je dis ? Tout homme qui vient à moi, qui écoute mes paroles et qui les met en pratique, je vais vous montrer à qui il ressemble. Il ressemble à un homme qui bâtit une maison. Il a creusé très profond, et il a posé les fondations sur le roc. Quand est venue l’inondation, le torrent s’est précipité sur cette maison, mais il n’a pas pu l’ébranler parce qu’elle était bien bâtie. Mais celui qui a écouté sans mettre en pratique ressemble à l’homme qui a bâti sa maison à même le sol, sans fondations. Le torrent s’est précipité sur elle, et aussitôt elle s’est effondrée ; la destruction de cette maison a été complète. »

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services