La Une

Espagne : mésusage scandaleux d’un insigne symbole chrétien catalan

Commentaires (3)
  1. ema dit :

    La tradition a bon dos et les “caganeurs” n’ont jamais été aussi nombreux depuis que la Catalogne, autrefois terre de saints hommes et femmes, de missionnaires, de congrégations, s’est déchristianisée et est même devenue anticatholique, cela ne date pas d’hier mais cela a pris des proportions considérables depuis quelques décennies. Des figurines qui sont en plus avec le consumérisme devenues un produit marchand à grande échelle. Cela fait bien et malin d’en acheter.
    Une Catalogne catholique et les “cagagneurs” seraient restés ce qu’ils étaient autrefois. De l’anecdotique de mauvais goût.Et maintenant l’on est dans le sacrilège. Le toujours plus…et sous prétexte de tradition! Ben voyons!

  2. gérard dit :

    Je ne suis pas Catalan ,mais pour moi cela est une grande blessure a mon âme et c’est bientôt tout les jours un nouveau sacrilège.Que vienne la justice de DIEU ,alors on retrouvera le bonheur de vivre .

  3. Berber dit :

    Les démons ne désarment pas : déjà début des années 80, à Assise, dans un magasin de souvenirs, j’avais vu un moine dans une posture équivoque, mais par devant. Mais la porte était fermée à cette heure-là.
    Les gens qui sont offusqués, chrétiens ou pas, devraient dire aux marchands :
    1) qu’ils ne feraient pas ça pour un imam, Mahomet, ou une quelconque femme voilée ; ni pour un rabbin, Moïse, ou un moine bouddhiste, etc… toujours la même cible.
    2) boycoter systématiquement ces boutiques et le leur dire. Leur dire que cela ne porte pas chance : ainsi un homme avait brisé une statuette de la Sainte-Vierge Marie, il a eu le même accident que son méfait sacrilège. Un haut dignitaire de l’ Eglise avait vendu, ou fait vendre, à des promoteurs la Basilique du Christ-Roi, près du Panthéon-Eglise-Ste Geneviève (à l’origine), il est mort accidentellement, de mort violente : en voiture sur le passage d’un train… Dans les litanies, on prie “de la mort subite, préservez-nous Seigneur”…
    3) Privilégiez les boutiques religieuses, et éduquer au respect de sa foi, de ses symboles chrétiens toute personne autour de soi. Bien souvent, les chrétiens par ignorance, faiblesse, lâcheté, mauvaise compréhension de la bienveillance, croient qu’on peut se laisser insulter sans réagir. Non et non ! Si l’insulte est personnelle, on peut le faire, ce qui n’empêche pas de demander des explications, (le Christ l’a bien fait pour la gifle reçue au prétoire), et quand il s’agit de l’Honneur de Dieu, de ses Saints, de l’Eglise et de tout ce qui y touche de près ou de loin, quand il y a attaque manifeste, l’on se doit de parler : la comparaison avec les autres religions ou philosophies (bouddhisme) facilitent la tâche pour faire ressortir la persécution ciblée anti-chrétienne.
    Qu’on ne parle pas de “pardonner”, c’est le cas où ça ne l’est pas du tout. Il ne faut pas non plus être “poire” en la matière.
    Bon sens spirituel et discernement sont à cultiver.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services