La Une

Finistère : la chorégraphe dansait nue sur l’autel d’une chapelle…

Commentaires (22)
  1. zézé dit :

    Non je ne parierai pas … parce que hélas, vous avez raison !

  2. Daniel dit :

    La même chose dans une mosquée et :
    – ça passe sur toutes les chaînes du JT
    – c’est à la une de tous nos “journaux”
    – elle se prend toutes les assoc’ aux fesses
    – elle se fait violer par un collectif

    Bref, quand c’est une église, tout est permis. Dommage que “les aventuriers” anti-religions n’aient peur que de l’islam (violent) et du judaïsme (puissant financièrement et juridiquement). Vive la “France”, vive l’europe…

  3. gaudet dit :

    ici même faut il insister et mettre en évidence l’extrême modération, le grand calme tant du président du tribunal que du procureur Pierre Lecat, pour lequel la sensibilité des catholiques, et la préservation de la dignité de la religion chrétienne, constitue certainement le dernier de ses soucis !

    L’indifférence aveuglante qu’il éprouve envers l’Eglise , se traduit par la manifestation d’un malaise sincère quand il lui revient la tache de prononcer un réquisitoire contre une personne dont il espère en secret la relaxe finale.

    Notre procureur aurait certainement préférer recevoir un rôle beaucoup à sa mesure en dressant un tableau sans concession d’un groupe de fous de droite portant croix celtique, ayant accompli des actes répréhensibles contre une mosquée ou pire une synagogue. Cette situation idyllique, lui aurait permis de donner toute la mesure de son talent et de sa fougue impressionnante, au service d’un réquisitoire d’une violence extraordinaire , déroulant une succession bien connue des poncifs les plus éculés contre l’intolérance haineuse de la “droite extrême” et ses formidables envolées oratoires se seraient bien entendu conclu, sur l’absolue nécessité de sanctionner, au nom de l’émergence d’une société fraternelle, forcément multiraciale et multiculturelle.

    En ce sens , l’attitude ambiguë et gauche de ce procureur , traduit parfaitement la maladresse lamentable de la justice française, confrontée bien malgré elle, à la nécessité de protéger une église catholique, qu’elle déteste cependant en fonction des propres orientations maçonniques de beaucoup de ses membres !

    Autant dire que l’absence de soutien de la justice envers l’Eglise catholique, et la succession des procédures judiciaires n’aboutissant qu’à des non lieux déplorables au seul bénéfice des ignobles profanateurs, va non seulement encourager de nouvelles agressions dont les auteurs sont surs de leur impunité, mais aussi pousser des fidèles à des réactions de brutalités à l’égard des personnes , adoptant des comportements coupables dans les lieux de culte !

    A force de relaxer systématiquement les auteurs de profanations antichrétiennes, la justice va inciter les fidèles chrétiens à perdre leur calme , ce qui aboutira à des scènes de brutalité au milieu même des cérémonies !

  4. LE GUEN dit :

    Oh la là mais tout ça demande réparation, devant tous les blasphèmes, la France, donc nous même nous allons payer une sacré facture que nous aurons méritée par nos propres péchés, notre laisser-aller, nos manquent de prières et d’adoration eucharistique. Que Dieu nous prennent en pitié. La grande mystique de Loublande, Claire Ferchaud a prédit que la France tomberait de plus en plus bas, de plus en plus bas.

    1. Berna dit :

      “Nous”, c’est d’abord les “bergers”.
      Qu’ont dit “le vicaire général du diocèse et le prêtre chargé de l’art sacré en Finistère.” qui étaient présents ???

      Ils auraient dû protester, prendre un micro et recadrer l’artiste, peut-être l’ont-ils fait ? pourquoi ne l’a-t-on pas dit ???

      L’Homme est faible devant la Femme, manipulée par ses démons de l’expression libre.
      Espérons que le bon sens reprendra le dessus, sinon la situation deviendra inextricable.

      Et puis, avec des actes comme ça, raison de plus pour que tout un chacun tourne son vote électoral vers qui ne transigera pas en la matière, ainsi que pour la sécurité élémentaire due par le gouvernement vis-à-vis de ses ressortissants.
      Savez-vous qu’Aymeric Chauprade, du Rassemblement Bleu Marine, est un conseiller géopolitique très apprécié outre-France ???
      On n’a besoin d’ordre pour y voir clair.
      Pour notre affaire : qui ne dit rien consent.
      Quant à payer la dette, ce sont les victimes qui paient la balle, le sabre, la guillotine, etc… du bourreau..

    2. Berna dit :

      “que nous aurons méritée par nos propres péchés, notre laisser-aller, nos manquent de prières et d’adoration eucharistique”.
      J’espère que vous englobez les bergers du troupeau qui devraient être à la tête du combat, mais tirent sur ceux qui prennent la défense du Christ : comme lors de la pièce de théâtre “Pisse Christ” (abominable expression) ou désavouent ceux qui prennent la défense de Dieu sans en référer à la Hiérarchie.
      Pourtant le Christ a dit : “qui travaille pour nous est avec nous”, ou “qui n’est pas contre nous est avec nous”, (en substance et de mémoire)

  5. gerard dit :

    Merci infiniment Mr gaudet ,mai j’espère que les Catholiques ne riposterons physiquement a touts ses mécréants ,certes je suis aussi très blessé en mon âme mais je sais aussi que tout sera jugé Dieu nous a créer libre de le suivre ou suivre les puissances infernal qui est concupiscence,le péché originel.

    1. gaudet dit :

      Gérard @

      Je comprends parfaitement votre rejet de la violence, et votre attachement méritoire au principe de charité, de prudence et de modération .

      Cependant pour peu que soient intéressantes les analyses théologiques que l’on peut formuler au sujet des multiples et graves agressions actuelles contre notre Eglise catholique, il n’en demeure pas moins que nous devons malgré tout définir une ligne de conduite concrète et adaptée à la situation .

      En l’occurrence j’estime fondamentalement qu’en cas d’agression directe et violente contre un lieu de culte ou un curé célébrant une messe , les fidèles n’ont pas l’autorisation morale de demeurer les bras croisés, et doivent réagir fermement , au mépris des risques que cette initiative suppose nécessairement !

      Face à la froideur intolérable d’une justice non indépendante du pouvoir politique maçonnique, et de la passivité manifeste d’une police soumise à sa hiérarchie, nous catholiques n’avons pas le droit moral de demeurer assis sur notre siège, pendant que sous nos yeux , les curés sont salement agressés et les lieux de culte dévastés, sous peine d’accomplir un grave péché contre la charité !

      Je suis parfaitement conscient que toute forme de réaction vigoureuse face à des agressions contre une célébration catholique , nous expose à des dangers bien réels , car indépendamment du risque de blessure, il n’est pas exclu que les auteurs de l’agression, n’aient pas l’idée de porter plainte en justice contre nous , pour entrave par exemple à la liberté d’expression, ou pour les dégâts matériels qu’ils auraient eux mêmes subis !

      Cependant malgré tout , il n’est pas envisageable de demeurer dans une attitude de passivité stoïque , faussement couverte par une motivation de prière et de modération, foncièrement non pertinente , quand on est confronté à une situation d’urgence particulièrement grave !

      Pour autant que nous détestions la brutalité ! il y a vraiment des situations ou notre désir de charité, doit hélas passer au 2° , 3° voire même …………10° plan de nos préoccupations immédiates !

      1. Daniel dit :

        @Gaudet
        Parfaitement! Jésus ne s’est pas contenté de prier pour tout le monde. Il a également agit, il s’est battu (à sa façon). L’exemple du temple en est d’ailleurs un très bon.

        @Gerard
        Ne vous faites pas avoir, je pense que vous comme moi, vous avez souvent entendu un discours dénonciateur et péjoratif des croisés mais lorsqu’on voit ce qui se passe aujourd’hui, je peux aisément comprendre la situation des chrétiens de l’époque et je suis vraiment fier d’eux!
        C’est comme lorsqu’un enfant est malade, on prie pour lui mais pas seulement, on agit et on fait le maximum pour le soigner ou le faire soigner.

      2. marie dit :

        Je pense comme beaucoup ici que le temps des discussions, de la passivité, de la tolérance est terminé, le temps de l’action est venu, St Louis est mort pendant une croisade, Ste Jeanne d’Arc a combattu pour Dieu et son roi, il y a d’autres exemples alors nous sommes arrivés nous aussi au pied du mur ! Pour notre pays et notre Foi !

  6. Pancrace dit :

    Evidemment en se prétendant catholique , cette personne sème le trouble chez l’autorité civile appelée pour la juger. Il en est de même de ceux qui se font une publicité facile en choquant la masse des fidèles. Comparer Boko haram à Pape Jean Paul II relève de la même perversion , il faut dire que cette feuille s’en est fait une spécialité depuis la seconde guerre mondiale , mensonges et calomnies font partie de sa panoplie.
    Quant à l”art” contemporain , il suffit de rappeler que les plaintes déposées contre l’exposition ” Pisschrist” ont été déboutées suite aux propos d’un certain éveque auteur de propos élogieux sur cette expression soi-disant artistique.
    Avec de tels pasteur point besoin de franc_maçonnerie pour nuire à la religion catholique.

  7. Elisabeth dit :

    Tout l´Art Contemporain, grassement financé par nos impots serait a revoir et on comprend mal qu´un éveque ou un vicaire général ait ouvert la porte d´une église a des “artistes” sans les connaitre a fond. Ignorance abyssale de la danseuses nue concernant la foi, ignorance abyssale de Messeigneurs concernant l´Art Contemporain. Notre époque est celle de la confusion.

  8. Marguerite-Marie dit :

    Ceci permet de comprendre pourquoi certains finistériens ont décidé (et tous les moyens sont bons) de faire partir Mgr Le Vert.

  9. Goupille dit :

    Cela fait quarante ans que les Bretons envoient leur bonnet par-dessus les moulins pour se débarrasser de la lutte entre Ecole de Dieu et Ecole du diable. Ils en sont à voter massivement socialiste, à l’anticléricalisme individuel et à la complicité de profanation collective.
    Quand ils auront compris, que restera-t-il de la Bretagne que nous aimions ?

    Il devrait bien se trouver encore quelques Catholiques convaincus pour aller au tribunal le 7 juillet ?

    1. Daniel dit :

      @Goupille
      Je vous suis, je ne suis pas Breton mais j’en côtoie régulièrement et effectivement ils ont tous (ceux que je connais) un discours très anticlérical et pro socialiste. A croire que le formatage à mieux fonctionné en Bretagne qu’ailleurs. Peut-être pour cela que le (gros) “président” et très attaché à l’ancien maire de Nantes (ou peut-être/sûrement qu’ils sont juste tous les deux francs-maçons -> youtube).

      1. Pancrace dit :

        Oui il en est de même au Québec ou encore en Belgique où l’outrance est devenue la règle comme pour affirmer un “modernisme d’avant-garde”. Peut-être ces pays ont mal vécu d’avoir été moqués selon eux ( bécassine ,etc) dans les temps passés ,méprisés par les anglophones canadiens pour le Quebec où encore époustouflés que Bruxelles soit la capitale de l’Europe.
        Du passé, leur passé, ils font table rase. Les malheureux!

  10. Françoise dit :

    C’est dans un cas comme celui-ci que l’adoption d’une loi sur le blasphème serait la bienvenue !
    La profanation a été commise sous le règne de Sarkozy et traitée avec une grande indulgence semble-t-il, alors que les portes de l’église ont été fermées à l’insu du public, qui ne savait pas ce qui l’attendait. Y avait-il des enfants dans l’assistance ? Une violence morale inadmissible ! Le jugement aura lieu sous le règne de Hollande. Attendons-nous au pire. J’ai mal à son avocate.

  11. christiane dit :

    c’est inadmissible , il est utile de dire aux bretons qu’ils sont programmés à accepter et tolérer n’importe quoi . la Bretagne est considérée comme la plus grande région consommant du cannabis or cette soi disant plante inoffensive détruit en douceur progressivement les interconnections neuronales et mettent t les personnes dans un état ou ils deviennent dépendants et le jouet de manipulateurs de tous ordres
    je dis aux bretons réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard

  12. Gilberte dit :

    cette danseuse a menti au tribunal, elle ne peut pas être catholique et ignorer ce qu’est un autel, Ce qui me choque ce n’est pas sa nudité qui m’indiffère c’est qu’elle utilise un autel pour ses exhibitions. est-il permis en France de piétiner un lieu sacré, de le détourner de sa destination, sans insulter les croyants. Au nom de la laïcité ces danseurs doivent être condamnés. Si les prêtres présents ne connaissaient pas le body-art, ils ont appris. dans la même veine on a eu aussi Michel Journiac prêtre défroqué qui réalisa “messe pour un corps “en 1969, mais à la galerie Tamplon: entre l’art et la folie, l’espace est étroit

  13. Anne Lys dit :

    La présence dans cet “événement cultuel” du vicaire général du diocèse et du prêtre chargé de l’art sacré en Finistère, sans qu’ils se soient informés de la nature du spectacle, sans qu’ils aient tenté de vérifier si ce spectacle pouvait être normalement donné dans une église, a de quoi surprendre. Et le fait qu’ils semblent ne pas avoir immédiatement protesté plus encore.

    En revanche, il est moins surprenant que Mgr Le Vert, tentant de remettre de l’ordre dans un diocèse où de telles pratiques sont possibles, se soit attiré de solides inimitiés.

    Quant à espérer une condamnation de la danseuse, je crois qu’il ne faut pas y compter : s’il s’agissait d’un lieu de culte musulman, juif, brahmaniste, bouddhiste, ou tout ce que vous voudrez, la justice aurait aussitôt requalifié les faits en accusant la danseuse d’incitation à la haine ou de racisme pour pouvoir punir le blasphème antimulsulman, antisémite, etc…, mais il ne s’agit que d’une chapelle catholique… alors on s’en tient à la stricte application d’une loi qui ne reconnaît pas le blasphème et elle sera acquittée.

  14. Sylvie dit :

    Cette artiste TRAVAILLE voyons !
    Et comme dit si joliment son avocate : ” Elle travaille sur les limites vestimentaires, les limites de l’être humain ”
    Je crois plutôt qu’elle teste les limites du laxisme de notre société…. Comme un enfant à qui ses parents passe tous ses caprices, elle veut savoir jusqu’où on peut aller IMPUNÉMENT , bien sûr.
    Il suffit de prendre un air innocent, de faire dire par un comparse que l’on travaille … Et EN AVANT TOUTE

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

  • Types de fichiers acceptés : jpg, jpeg, png, gif.

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services