Cartes des événements

Hagondange : le tour de passe-passe du Républicain Lorrain

Commentaires (12)
  1. Marie Claude dit :

    Nous apprenons par l’article cité dans ce journal qu’un manège enfantin se trouve à proximité du “chalet “de Noël incendié: espérons que le petit COCHON ROSE (siège pour les plus jeunes, présent dans tous les manèges de ce type)ne sera pas lui aussi incendié,ou même simplement supprimé,comme celui du manège d’Istres (à la demande de PARENTS MUSULMANS QUE LA PRESENCE DE CE PETIT COCHON HEURTAIT!)

  2. Denis FK dit :

    J’apprends cette histoire à Istres…
    Et MEME la Mairie nous parle de “hoax”…
    Sauf que, dans le compte-rendu du conseil municipal, on apprend que pendant plusieurs mois, de juin à novembre, sur un manège de substitution, il y avait un petit cochon rose…
    ET : ” En réalité, personne ne détaille la nature des sujets qui composent ce manège, à
    l’exception de quelques personnes, qui remarquent la présence d’un cochon.”
    DONC, quoi qu’il en soit :
    – cette présence à bel et bien été remarquée, et je doute que ce soit par un Gaulois!
    – si sur le manège commandé le cochon a disparu, c’est donc que la commande d’origine l’avait exclu d’office!!!
    Et on ose encore parler de “hoax”?
    On nous prend vraiment pour des truffes…

  3. Denis FK dit :

    Pour compléter cette histoire de petit cochon rose :
    http://www.istres.fr/fileadmin/user_upload/images_contenu/SERVICES_doc_et_pdf/Doc_Conseil_Municipal/declaration-MaireIstres-250914.pdf

    Et pour en revenir aux crèches de Noël, puisque j’apprends, dans un communiqué inclus dans la déclaration ci-dessus, que tous les manèges du monde entier ont tous un petit cochon rose, j’espère vraiment pouvoir, l’année prochaine, aller admirer les crèches de Noël en Algérie, à Istanbul, en Iran et ailleurs…….

  4. Katia dit :

    Je ne résiste pas ,j’ai vu sur internet un courrier d’un internaute mécontent s’adressant à la justice nantaise à propos de l’interdiction des crèches.

    > Lettre au Tribunal administratif de Nantes …

    Cher Monsieur le président du Tribunal,

    J’ai pris connaissance il y a quelques jours de votre décision d’interdire la crèche de Noël traditionnellement installée dans le hall du Conseil Général de la Vendée.

    Quelle mouche vous a donc piqué ?
    > > > Vous avez fait des études je suppose. Peut-être savez vous donc que Noël vient du latin “Natalis” qui veut dire Naissance. Alors je vais vous livrer un secret que vous voudrez bien transmettre à vos confrères qui peut-être nagent avec complaisance dans la même ignorance que vous. La naissance dont-il est question est celle d’un certain Jésus de Nazareth né il y a un peu plus de 2000 ans. je dis ça parce qu’étant donné que vous n’avez pas interdit les illuminations de Noël, je suppose que vous ignoriez ce détail. Voyez-vous, Noël n’est pas l’anniversaire de la naissance du Père Noel ( je suis désolé si je casse ici une croyance ancrée en vous ) mais bien celle de ce Jésus. Interdire une crèche sans interdire toute manifestation publique de cette fête est aussi stupide que si vous autorisiez la fête de l’andouillette tout en interdisant la consommation d’andouillette le jour de la fête de l’andouillette.

    La crèche c’est ce qu’on appelle une tradition. Et ne me faites pas croire, Monsieur le Tribunal, que le principe de la tradition vous est étranger. Sinon comment expliquer que les magistrats exercent leur métier dans un costume aussi ridicule si ce n’est parce qu’il est le fruit d’une tradition ?
    > > > Vous êtes un briseur de rêves Monsieur, vous êtes un étouffeur de sens. La crèche c’est Noël et Noël c’est la crèche. La crèche c’est aussi l’histoire d’une famille qui faute de droit opposable au logement est venue se réfugier dans une étable. C’est un signe d’espoir pour tous les sans abri. La crèche c’est aussi un roi arabe et un autre africain qui viennent visiter un juif. C’est un signe d’espérance et de paix en ces temps de choc de civilisations, de conflit au Moyen Orient et de crainte de ” l’ autre ” attisée par des attentats horribles. La crèche c’est aussi des éleveurs criant de joie et chantant dans une nuit de décembre. Connaissez vous beaucoup d’agriculteurs qui rigolent en cette période de crise? La crèche c’est un bœuf, symbole de la condition laborieuse de l’homme. Enfin, la crèche, c’est un âne, même si une rumeur court disant que cet âne a quitté la crèche en 2014 pour rejoindre le Tribunal administratif de Nantes et ne semble pas en être revenu.
    > > > Malgré le fait que vous allez sans doute, par souci de cohérence, vous rendre à votre travail le 25 décembre, je vous prie de croire, Monsieur le Tribunal, à l’expression de mes souhaits de bon et joyeux Noël.

    > >

    Jean Pierre Santon, dit « lou ravi ».

    1. Etienne dit :

      Joli !
      L’âne en robe de juge, c’est plaisant.

      1. Marie Claude dit :

        ….ou le juge déguisé en âne,comme on voudra.
        (Pardon à tous les Cadichons ,si gentils,si doux et si …intelligents,eux!)
        Ce commentaire,bien tourné,est la preuve que chez les Gaulois,malgré les épreuves qu’ils subissent,l’humour est toujours présent!

      2. Denis FK dit :

        Oh OUI, j’ai bien aimé aussi cette remarque sur l’âne qui a quitté la crèche!!!
        Retenons et répétons!!!

    2. Charlotte Parc dit :

      Merci Katia pour ce partage savoureux !

    3. Gérard P. dit :

      @ Katia
      Exélent!
      Bravo!
      L’amie

  5. Marco dit :

    Le Républicain lorrain est bien connu pour sa soumission
    absolue au “politiquement correct” depuis des décennies,
    et pour savoir prendre le vent au bon moment!

  6. Charlotte Parc dit :

    @M. Hamiche
    Pour le coup, je trouve que vous faites d’une souris une montagne avec un brin de mauvaise foi !
    J’ignore tout du Républicain Lorrain que je n’ai jamais eu entre les mains ni devant les yeux, tout de ses tendances et accointances mais je trouve que vous êtes bien sévère avec cette brève dévalorisée en “articulet” qui stipule très lisiblement, non pas à la fin, mais à la moitié (8ème ligne sur 16) de la brève, qu’il s’agit de l’UN DES CHALETS, celui destiné à recevoir la crèche. De plus c’est écrit EN GRAS bien voyant sous la photo du-dit chalet calciné.
    À trop en faire, à exagérer même, on perd de sa crédibilité.

    1. Augustin dit :

      J’ai eu quelque peu ce même sentiment; et une vraie consolation en découvrant que les santons n’avaient rien subir, n’étant pas encore installé. Il est enore temps de nettoyer les cendres et replacer un autre chalet pour que cette histoire soit rapidement oubliée. Il ne devrait rien en coûter au bon peuple de France (… de Dieu), le fournisseur des chalets ayant sûrement une assurance ad hoc.
      Gardons tous le cœur ouvert et passons en confiance et espérance un joyeux Noël, en priant pour tout ceux qui ne connaissent pas encore cette joie de Noël.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services