La Une

Haute-Garonne : un catholique pratiquant suspecté… d’islamisme radical !

Commentaires (20)
  1. Denis dit :

    Un catholique musulman c’est quoi cette **** c’est juste un moyen de nous foutre dans la *** alors qu’on est carrément les victimes de ce pays depuis 1789 !

    C’est un islamiste et c’est tout – lisez le coran va…

    1. Maysie dit :

      Serait-ce une taupe islamiste ?
      Après tout il ne se dit pas chrétien . Il dit qu’il pratique …..à visage couvert .

  2. Maurice dit :

    Demandez à ceux qui portent la barbe ce qu’il en pense de la suspicion des autres envers eux, ce n’est pas triste !
    Même à la sortie de l’office dominicale ils entendent – parfois – des remarques stupides, soit des délits de salle gueule et ce, même de la part d’enfants ; qui pense que cela vient d’eux ? Les parents doivent y être pour quelque chose.
    Nous avions déjà la flicaille qui les appelait « Mohamed », des personnes dans la rue y allaient de leur : rabbi, vieux juif, etc. du même tonneau. Maintenant il y a arrestation. Les roux devraient faire attention, encore un peu et ils seront arrêté pour sorcellerie, les chats noirs martyrisés …

  3. Katia dit :

    L’étau se resserre!!
    La cible ,est nous autres Chrétiens!!!
    L’Histoire se répète,avec ses arrestations arbitraires.
    Les prisons se vident et la nature a horreur du vide,vont-ils maintenant nous enfermer,nous museler,nous faire taire définitivement ?
    Allo ,la C.E.F ?
    Pas d’abonnés au numéro que vous avez demandé…..

  4. Gérard P. dit :

    En Frace on marche sur la tête depuis longtemps.Le Peuple fut depuis plus de 40 ans,noyauté par les marxistes et la FM de consert avec l’islam trahie les Chrétins maintenant à la télé comme hier soir sur la 5 “dans l’air”Trahie et vendu bon pour l’abatoire halal par le maitre de la FM et 3 membre bien chosi de l’islam( je m’abstien de d’écrire des noms pour des raisons trop évidente) Satan veut du sang humain faite vos prières.

  5. Cril17 dit :

    Cher administrateur,

    Je partage votre inquiétude à 100 % pour les 2 raisons suivantes :

    1 / Comme vous le savez aussi bien que moi, la CEF affiche à temps et à contre-temps sa communion d’esprit avec les plus hautes instances de la République, au nom du pacte et des valeurs républicaines, du vivre ensemble, and so on …

    2 / Le Souverain Pontife auquel la CEF voue une obéissance qui dépasse l’entendement, [ au risque même de mettre en péril la foi catholique des Français, nés avant le Concile Vatican II et mai 68 … , et ayant un minimum de culture religieuse, historique et politique ] n’a-t-il pas que les fondamentalistes catholiques étaient semblables aux terroristes islamistes ?

  6. Cril17 dit :

    Pardon pour l’omission

    ” n’a-t-il pas DIT que les fondamentalistes catholiques étaient semblables aux terroristes islamistes ? “

  7. Cril17 dit :

    VOYAGE APOSTOLIQUE DU PAPE FRANÇOIS
    AU KENYA, EN OUGANDA ET EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
    (25-30 NOVEMBRE 2015)

    CONFÉRENCE DE PRESSE DU SAINT-PÈRE
    AU COURS DU VOL DE RETOUR DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

    Vol papal
    Lundi 30 novembre 2015

    http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/speeches/2015/november/documents/papa-francesco_20151130_repubblica-centrafricana-conferenza-stampa.html

    …/…

    (Philippine de Saint-Pierre) Aujourd’hui plus que jamais, le fondamentalisme religieux menace la planète tout entière. Face à ce danger, pensez-vous que les dignitaires religieux doivent intervenir davantage dans le domaine politique ?

    Intervenir dans le domaine politique : si cela veut dire « faire de la politique », non. Qu’ils fassent le prêtre, le pasteur, l’imam, le rabbin : voilà leur vocation. Mais on fait de la politique indirectement en prêchant des valeurs, des valeurs authentiques, et l’une des valeurs les plus grandes est la fraternité entre nous. Nous sommes tous fils de Dieu, nous avons le même père. Et dans ce sens, on doit faire une politique d’unité, de réconciliation… — et un mot que je n’aime pas, mais que je dois utiliser — de tolérance, mais pas seulement de tolérance, de coexistence, d’amitié ! C’est ainsi. Le fondamentalisme est une maladie qui existe dans toutes les religions. Nous catholiques en avons certains, pas certains, beaucoup, qui croient détenir la vérité absolue, et qui vont de l’avant en salissant les autres avec la calomnie, la diffamation, et ils font du mal, ils font du mal. Et je dis cela parce que c’est mon Église, et nous aussi, tous ! Et il faut combattre. Le fondamentalisme religieux n’est pas religieux. Pourquoi ? Parce qu’il manque Dieu. Il est idolâtrie, tout comme l’argent est idolâtrie. Faire de la politique dans le sens de convaincre ces gens qui ont cette tendance, est une politique que nous devons faire nous, responsables religieux. Mais le fondamentalisme qui finit toujours en tragédie, ou en crime, est une chose mauvaise, mais qui existe un peu dans toutes les religions.

    …/…
    http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/speeches/2015/november/documents/papa-francesco_20151130_repubblica-centrafricana-conferenza-stampa.html

  8. Katia dit :

    Mickaël, assigné à résidence : «Je suis catholique, pas salafiste»

    Publié le 04/12/2015 à 08:32
    Sécurité – État d’urgence
    Une croix catholique tatouée sur l’épaule, Mickaël, assigné à résidence depuis le 15 novembre, conteste cette décision./Photo DDM, Thierry Bordas.
    Une croix catholique tatouée sur l’épaule, Mickaël, assigné à résidence depuis le 15 novembre, conteste cette décision./Photo DDM, Thierry Bordas.
    [Zoomer]

    Un habitant de Blagnac, de confession catholique, conteste l’assignation à résidence dont il fait l’objet depuis le 15 novembre. «Je ne suis pas un terroriste.»

    «Je n’ai rien contre l’état d’urgence. Bien au contraire. Mais quand on fait une erreur, il faut savoir la réparer. Je ne demande pas des excuses mais simplement que mon assignation à résidence, qui m’empoisonne la vie, soit levée», explique Mickaël, L., 30 ans, empêtré depuis 15 jours dans un imbroglio administro-judiciaire depuis que les services du renseignement l’ont visé, selon lui à tort, comme «proche des milieux salafistes». Au soir du 15 novembre, à Blagnac, et alors que l’état d’urgence vient d’être décrété autorisant les forces de l’ordre à opérer des perquisitions administratives dans des domiciles, les policiers du renseignement intérieur, recherchent, Mickaël L. Une opération est menée avec la DGSI dans l’appartement d’un ami de Mickaël qui est censé s’y trouver alors que ce dernier réside un peu plus loin, avec sa femme, dans une cité de Blagnac. Se sachant recherché par les policiers, suite à leur intervention, Mickaël se rend au commissariat central, à Toulouse, pour éclaircir la situation. «On me remet un document, stipulant que je suis une personne dangereuse et faisant du prosélytisme religieux avec un groupe d’islamistes radicaux, à Blagnac. Selon eux, j’aurai été en relation avec des membres du groupe Forsane Alizza, une cellule radicale islamiste dissoute en mars 2012 et incitant à la lutte armée. Je tombe des nues ! Mais le pire, c’est que je suis assigné à résidence au domicile de la personne chez qui j’étais censé me trouver au soir du 15 novembre ! Or, je n’habite pas là… On m’a même répondu qu’il fallait absolument que j’y reste quitte à planter une tente Quechua chez cet ami !» En colère, ce Toulousain d’origine espagnole auquel on reproche «quelques fréquentations» est contraint de pointer deux fois par jour, matin et soir, au commissariat et ne doit pas bouger de chez lui, de 20 heures à 6 heures du matin. «Je ne peux même plus accompagner mes enfants à l’école.» Au commissariat de Blagnac, il a montré son tatouage : un Christ entouré d’un chapelet, dessiné sur l’épaule droite depuis cet été. «Je suis catholique pratiquant, je vais à Lourdes régulièrement…» Bévue ? Erreur d’appréciation des services du renseignement ? La machine administrative est lancée. Un recours devrait être déposé prochainement devant le Conseil d’État.
    «Critères»

    Le juge des référés du tribunal administratif a rejeté la demande d’annulation d’assignation à résidence de Mickael L. Selon la préfecture, «les assignations à résidence sont des décisions ministérielles (Intérieur) prises à partir de l’analyse et du partage d’informations entre les services de sécurité locaux et centraux. Le juge des référés du tribunal administratif a rejeté le recours et confirmé le bien-fondé la mesure d’assignation à résidence. Cette procédure repose en général sur des critères liés à la personne assignée à résidence, à son environnement ou ses relations. La forme de l’assignation peut évoluer dans le temps et être allégée en termes de rythme de pointages, d’horaires, au regard, par exemple, de l’évolution de la situation du pays. Yvan de Courrèges d’Agnos, avovat de Mickaël, doit déposer un recours devant le Conseil d’Etat. «Mon client n’a strictement aucun lien avec le terrorisme ou l’islam radical. Ces perquisitions administratives concernent désormais des individus qui sortent du champ des préoccupations initiales. J’ai l’impression que l’on a changé de logique et mon client fait partie de ces gens assignés à tort.»
    Frédéric Abéla

    Blagnac

  9. penelope dit :

    peut être l’histoire d’un bon ami qui vous veut du bien,où une plaisanterie poussé un peu loin,ce monsieur risque d’être très maltraité par des musulmans un peu ultra,uniquement pour son tatouage;il faut chercher le mal où il se trouve mais pas ailleurs.

  10. pierre dit :

    C ‘est vrai que ,quelques fois,il y a des déclarations assez étonnantes d’évêques islamophiles………….

  11. la chouette dit :

    C’est une histoire evidemment inquietante : moi la vieille catho obligee d’aller pointer au commissariat a cause de ma Foi! !!(que je pratique de maniere moderee par ailleurs!) est une absurdite envisagee a ce rythme -la! Iront ils jusque la? Tous ces franc-macs gauchistes anti-chretiens? prudence!

  12. betsynette dit :

    Je pense que cette loi, va permettre aussi à ce gouvernement de ficher chacun de nous, il ne peut avoir changer et ne plus être du jour au lendemain pro islam, mais il fallait faire un peu de cinéma pour rassurer les Français avant les élections.

  13. Je constate trois choses :
    1- la lâcheté et la complaisance du pseudo “juge administratif” envers ses supérieurs…
    2- L’abus de pouvoir policier digne d’un Etat totalitaire pire que la Chine ou l’ex-URSS…
    3- Je ne vois nulle part confirmé que le “visé” serait baptisé ? Il ne le dit pas, cela n’est pas dit, et donc y aurait-il abus de prétention à être catholique ? Le tatouage n’a jamais été une attestation de l’Eglise ! Donc, doute…

    Et donc, dans le doute, je m’abstiens de prendre position plus loin que mes constatations.

    1. @Martin

      En réponse à votre point 3.
      Cette personne se dit « catholique pratiquant »…

    2. abbé arbez dit :

      le tatouage ne prouve rien.
      Aumônier de prisons, j’ai vu des détenus avec des collections de tatouages successifs sur les bras et les mains, comme des marqueurs de leur trajectoire personnelle. Certains – peu enracinés dans la foi – ont pu se faire tatouer une Madone à un moment donné et passer à l’islamisme quelque temps plus tard, sous l’effet de fréquentations.

  14. Marie Claude dit :

    Monsieur l’Abbé Arbez,on peut ajouter de l’eau à votre moulin: le livre “al qaîda en France” de Samuel Laurent (?…je ne suis plus sûre du nom de l’auteur),selon l’enquête menée auprès des chefs de ce groupe terroriste,révèle que d’ores et déjà notre territoire est complètement quadrillé par les réseaux islamistes entraînés, organisés, armés,qui n’attendent plus que le signal pour passer à l’action.Les responsables principaux ont été recrutés dans les milieux aisés de la société (ingénieurs,techniciens…)et formés à la TAKIA (mensonge par dissimulation,prôné par le coran).on leur a appris,toujours d’après cette enquête,a se mêler aux européens,à vivre selon leur coutumes(s’habiller comme eux,boire de l’alcool,manger du porc,se raser,aller au spectacle …etc)pour endormir notre méfiance.
    Qui nous prouve que ce fameux Mikaêl n’est pas l’un d’eux?Il pourrait très bien,par excès de zèle,simuler une grande piété en se faisant tatouer le bras avec un signe religieux,se rendre à Lourdes avec ses enfants(cela lui fait des témoins!)…etc
    auquel cas la fiche S qui le concerne serait justifiée.

  15. Frahenjac dit :

    @Monsieur Hamiche.
    Je ne comprends pas bien. Est-il possible d´être reconnu catholique sans être baptisé? Le fait de participer seulement aux offices, ne donne quand même pas le droit de se prétendre catholique?
    Merci de m´éclairer !

  16. Gilberte dit :

    on ignore pourquoi les policiers l’ont fiché: ils ont peut-être reçu une lettre anonyme, ou il a eu des fréquentations douteuses, comme il a porté plainte on le saura peut-être

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services