La Une

Hauts-de-Seine : le pilleur d’églises était un anticlérical

8 mars à 07:35
Commentaires (10)
  1. Avatar Katia dit :

    Ile-de-France : le pilleur d’églises était un octogénaire en voiturette sans permis
    Valérie Mahaut | 04 Mars 2016, 19h08 | MAJ : 04 Mars 2016, 19h08
    réagir
    1
    Info le Parisien
    Sèvres. Les 3 000 objets dérobés sont actuellement entreposés au commissariat de Sèvres.
    Sèvres. Les 3 000 objets dérobés sont actuellement entreposés au commissariat de Sèvres. (DR.)

    Hallucinant, ce papy. Anticlérical jusqu’à la moelle, cet homme de 81 ans est devenu… voleur d’objets religieux. Un voleur compulsif chez lequel les enquêteurs ont découvert pas moins trois mille crucifix, chapelets, statues, santons, icônes, chapardés dans les églises de Sèvres et Chaville notamment, mais aussi dans celles des communes environnantes des Hauts-de-Seine et des Yvelines.

    Une caverne d’Ali Baba remplie au fil des ans et des rapines, qui a sidéré les policiers du commissariat de Sèvres, sur les traces d’un pilleur d’églises depuis des semaines.

    En novembre dernier, le père Ludovic, prêtre de Chaville, dont les deux églises ont reçu la visite des voleurs, signale un vol de tronc. Ce vendredi, l’intéressé est d’ailleurs allé récupérer ses biens au commissariat (lire ci-dessous). Les semaines suivantes, les moutons, ânes et autres Melchior disparaissent des crèches. A l’approche de Noël, le rythme s’accélère, les petits Jésus se retrouvent de plus en plus seuls dans l’étable. A la fin de l’année, le commissariat de Sèvres a enregistré une dizaine de plaintes. Et lance les investigations.
    Un ancien salarié d’Air France

    D’abord, les enquêteurs récupèrent les images de vidéosurveillance de l’église Notre-Dame-de-Lourdes de Chaville. Ils y distinguent les silhouettes d’un vieux couple emportant des objets mais ne voient pas les visages. Les vols étant commis le plus souvent le week-end, les policiers planquent des heures et des jours aux abords des édifices religieux du secteur. Tandis que les vols se succèdent encore et encore. Enfin, le dernier week-end de février, ils repèrent les silhouettes de la vidéosurveillance devant l’église de Sèvres. Le vieil homme et la femme qui l’accompagne ont apparemment les mains vides. Comme à leur habitude, ils repartent en voiturette sans permis.

    Le véhicule leur permet d’identifier le retraité, ancien salarié d’Air France établi à Bagneux. Celle qui l’accompagne est sa voisine de 60 ans. Dans la foulée, les policiers se rendent chez le papy et tombent sur cette incroyable collection. «Il y en a partout, il ne reste pas un centimètre carré de libre dans l’appartement. Les toilettes étaient remplies de Vierges ! » s’exclame un proche de l’enquête encore interloqué.

    Placé en garde à vue en milieu de semaine, le papy détaille ses motivations : les objets d’art n’ont rien à faire dans ces églises qu’il abhorre. «Collectionner » croix d’autel, saints et Vierges Marie est ainsi devenu sa «distraction », dit-il. L’enquête se poursuit pour établir précisément le butin et les églises victimes de l’octogénaire farfelu, laissé libre.

    Bougies, icônes, statues… composent ce surprenant butin. (DR)

    «J’ai retrouvé ce qui manquait à ma crèche »

    Le curé de Chaville n’en revient toujours pas. Ce vendredi à Sèvres, il a pu identifier dans les locaux de la police les objets dérobés le 14 décembre dernier dans sa paroisse. «C’était impressionnant de voir tous ces objets religieux exposés dans un commissariat, lâche le père Ludovic. J’ai retrouvé ce qui manquait à ma crèche : l’âne, le bœuf et les quatre brebis. Il y avait aussi une représentation de l’enfant Jésus et de sa mère, mais elles proviennent des églises de Sèvres et de Meudon. » Dans l’éphémère magasin d’art religieux, l’ecclésiastique a aussi remis la main sur une statue de Notre Dame de Fatima. Non sans difficulté. «Il y en avait six, sourit l’intéressé. J’ai essayé de reconnaître la mienne… » Les seules pièces subtilisées dans le lieu de culte chavillois affichent une valeur estimée de 2000 €.

    Le profil et les motivations du duo ne manquent pas de surprendre l’abbé. « Lui estimait que toutes ces choses n’appartenaient pas à l’église, rapporte le père Ludovic. Quant à elle, il paraît qu’elle a été baptisée récemment ».

    Le prêtre salue l’action des policiers : «Ils ont eu de la patience… Sans les caméras de vidéosurveillance, ils n’auraient sans jamais attrapé les auteurs. »

    J.B.

    1. Avatar Gérard P. dit :

      @Katia
      Merci pour ces infos!

  2. Avatar Maysie dit :

    “Le temps ne fait rien à l’affaire” chantait Brassens, “quand on est …, on est …”

  3. Avatar emile dit :

    un anticlérical maso qui n’est pas forcément un athée.
    “possédé” par une obsession irrésistible de s’emparer la représentation matérielle du Divin.
    Comme une mouche qui s’obstine sur la vitre.
    mabouls ou kleptos ?

  4. Avatar Robert dit :

    Bizarrement, on ne nous fait pas le coup du déséquilibré avec celui-là !
    Pourtant, cette obsession pourrait le laisser penser.

  5. Avatar Françoise dit :

    Pour une fois, l’auteur n’est pas musulman.

    1. Avatar Michel dit :

      Pour une fois vous auriez pu vous épargner un commentaire stupide

  6. Avatar Gilberte dit :

    Un vrai anticlérical détruit les objets religieux il ne les collectionne pas(Daesch ne fait pas de collections). Ou bien il ment il avait l’intention de les revendre, ou bien il satisfait à des pulsions morbides.
    Il n’y a pas encore de nom particulier pour ce genre de collectionneur; on connait les arctophiles ou les canivettistes accumulateurs d’objets à qui ils dénient une utilité quelconque, on n’a pas encore de nom pour qualifier ce phénomène

  7. Avatar Clovis dit :

    Je me demande qu’est-ce qui motivait la voisine “fraîchement baptisée”.

    1. Avatar Michel dit :

      Bonne question !

      … ou bien ce qui motivait l’auteur de l’article en insérant cette incise ?

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services