La Une

Intervention militaire contre les islamistes : le Vatican l’estime « nécessaire »

Commentaires (14)
  1. Cerbère dit :

    Le problème est que le pape ne possède aucune division pour paraphraser une phrase célèbre.
    Il ne faut pas rêver ; il n’existe aucune chance de voir se constituer une coalition militaire du type de celle qui permit la victoire de Lépante (1571) contre les Ottomans.
    Aujourd’hui, le pape a besoin de l’aval des structures supra-nationales comme l’ONU, l’OTAN, l’UE, elles-mêmes au service des intérêts des États-Unis, dont les dirigeants, laïcs et francs-maçons pour la plupart, n’interviennent que s’il y a des intérêts matériels à obtenir à la clé.
    Quand les USA ont formé une coalition pour intervenir en Irak, ce fut contre Saddam Hussein parce qu’ils voulaient s’emparer des richesses pétrolières de ce pays. Quand les troupes américaines ont évacué la région, elles ont laissé un pays exsangue, ruiné, des populations divisées, prêtes à s’entretuer, où les minorités non-musulmanes servaient de boucs-émissaires.
    Or, intervenir pour sauver des chrétiens spoliés par les djihadistes de l’État islamique, çà n’a aucun sens politique et stratégique pour les dirigeants occidentaux.
    Alors, Obama ordonne des frappes aériennes utilisant des drones porteurs de bombes au phosphore, qui sont pilotés à l’aide de “joysticks”, en bref ce que les militaires appellent la “guerre propre”, façon israélienne. .
    Pour quel résultat ? L’avenir le dira.

    1. Henri dit :

      Et qu’est que cela peut faire que le pape n’ait pas de divisions armées ? qu’il doit demander l’aval des grandes puissances pour agir (cela m’étonnerait !).

      Le Saint Siège est un Etat souverain et cela suffit pour agir. Un point c’est tout. Le reste, c’est-à-dire savoir comment le message sera reçu ou suivi d’effet, c’est de la boule de cristal : le Saint-Esprit avec sa force et son feu, souffle où il veut et pourquoi ne le ferait-il pas au Vatican ?

      Il est déjà heureux que Mgr Tauran ne soit pas signataire de ce texte communiqué à “La Croix”. Et puis, mieux vaut tard que jamais, non ?

      1. Cerbère dit :

        A l’époque de Lépante, le pape, en tant que Vicaire du Christ, avait l’autorité nécessaire sur les princes de son temps pour les décider à s’unir contre l’ennemi commun.
        Ce n’est plus le cas aujourd’hui, époque de forte et ancienne déchristianisation.

  2. Jack dit :

    On est quand même loin d’Urbain II…

    1. Eduardo dit :

      Excelente comentário !!! 😀 (y) 😉

  3. marcel dingli dit :

    ale legion straniere

  4. JEAN PN dit :

    Alors que les islamistes s’attaquent aux églises, j’avais écrit: “Et si nous, on faisait pareil aux mosquées”. Vous avez supprimé mon commentaire parce qu’il incitait au terrorisme. Aujourd’hui c’est le Vatican qui est favorable à une action militaire contre les djihadistes, c’est à dire tuer ces derniers. Vous allez dire que le Vatican est un terroriste ?
    L’Observatoire de la Christianophobie doit devenir un peu plus réaliste. Pour avoir la paix, il faut faire la guerre. C’est la seule chose que connaissent malheureusement les islamistes.
    Passerez-vous mon commentaire aujourd’hui ? Peut-être serait-il intéressant de connaître les réactions des citoyens chrétiens !…

    1. Henri dit :

      Y-a-il des citoyens chrétiens par les temps qui courent, en France en particulier (je ne parle pas de ceux qui descendent dans la rue, mus par la “trouille” et l’autosatisfaction (t’as vu mon selfie ? il est bon ce morceau de hip hop à succès ?) et surtout à la dernière minute, comme l’an dernier) :

      – combien de ministres et de parlementaires affirmant publiquement leur foi ?
      – combien d’élus locaux affirmant publiquement leur foi ?
      – combien de responsables éducatifs (pas seulement dans les lycées et collèges) qui affirment publiquement leur foi ?
      – combien de magistrats et d’avocats affirmant publiquement leur foi ?
      – combien de chefs d’entreprise et de syndicalistes (ne pas les oublier) qui affirment publiquement leur foi ?

      Après, on pourra se plaindre pour dire : “le pape, combien de divisions ?”. C’est sûr qu’il ne les a pas en France, avec aussi peu de divisions, tant nous sommes passifs, réfugiés dans nos chapelles et nos obédiences, tellement plus confortables que l’air de la rue et la confrontation avec de “mauvaises rencontres” (pas assez comme il faut, pas assez “utile” pour les études de mes enfants, pas assez ambitieux sur le plan professionnel, trop “oriental” ou basané, etc.).

      Mais bon, relisons l’épitre de saint Jacques qui parle de la foi “qui n’agit pas”… et examinons-nous nous-mêmes.

    2. Michel dit :

      Vous souhaitez connaître les réactions des citoyens chrétiens, voici la mienne !

      La haine suscite la haine : faire la guerre aux djihadistes pour les empêcher de perpétrer leurs crimes est juste, détruire des mosquées serait injuste et ne ferait rien avancer le combat contre les djihadistes, bien au contraire.

  5. rorol dit :

    oui à une intervention à grande échelle, pas faire semblant

  6. Gilberte dit :

    il parait que le “Courrier international” explique que les interventions américaines par frappes aériennes ne sont destinées qu’à protéger les intérêts pétroliers de la région d’Erbil les principales compagnies pétrolières dont Total y sont présentes. L’Allemagne est muette et ne semble pas désirer sauver les chrétiens; la France y a envoyé 1000 djihadistes d’après M Cazeneuve; Les chrétiens sont bien seuls et devront apprendre à se défendre

  7. Martine dit :

    Ce n’est pas seulement en Irak qu’il faut intervenir : étant donné la latitude qu’ont eue les musulmans depuis 50 ans pour s’installer partout en Europe et dans le monde et d’y établir des ghettos avec dépôts d’armes et de drogue, il est évident que si le monde “civilisé” déclare la guerre à l’Irak, ce sont tous les musulmans qui se sentiront attaqués et tous les ghettos se réveilleront alors. Nous aurons des guérillas et des guerres larvées partout.
    Les politiques mondialistes et les élites mondiales si peu réalistes peuvent être fières de nous avoir embourbés dans un magma de haine et de violence qui sera bien difficile à “nettoyer” sans y laisser la vie de millions d’innocents, chrétiens ou non (comme d’habitude).

  8. Christian dit :

    Le Vatican aurait appelé à une intervention militaire en Irak
    Situation dangereuse… très dangereuse…

    Cette demande sera interprétée, non seulement par les djihadistes, mais par la majorité des musulmans comme une tentative de nouvelle Croisade… Souvenons-nous que les musulmans ont toujours soif d’une revanche suite à la défaite de Lepante le 7 octobre 1571… De plus, il m’apparaît dangereux de demander l’aide des mondialistes dans ce cas particulier, car il est historique que ceux-ci ne donnent jamais rien. En fait ils sont même l’expression la plus parfaite de ce qu’est l’anticharité; même aux nations les plus pauvres. On a qu’à se souvenir du terrible prix payé par Haïti lors des actions militaires de l’Équipe Clinton dans ce pays (destruction financière d’une grande partie de leur agriculture dont celle du riz). Dans le cas du Vatican, le prix à payer pourrait-être autre que financier… il pourrait-être terrible du point de vu moral…
    Plutôt que de demander une action militaire sanglante, il serait beaucoup plus chrétien d’ouvrir nos frontières aux vrais chrétiens de ces pays et de fermer les nôtre aux musulmans dont la culture est absolument incompatible avec la nôtre. Pourquoi cette solution trop simple, et non sanglante, n’est-elle pas mise de l’avant? Souvenons-nous de la dernière mission du père Jean-Paul Régimbald qui rachetait des chrétiens (es) soumis à l’esclavage en terre d’islam. Est-il possible que certains de nos dirigeants ne désirent pas que le processus de déchristianisation de nos pays soit stoppé par ces chrétiens martyrs aux cœurs de feu qui pourraient nous évangéliser!? De plus, comment les choses se passeront-elles pour ces milliers de lieux en plein cœur de nations musulmanes partout sur Terre où une certaine paix règne, par exemple, à Medjugorje en Bosnie!? Finalement, souvenons-nous comment aujourd’hui, l’Histoire juge les actions de l’Église au temps des Croisades qui pourtant, étaient nécessaires. (Le contexte de l’époque était totalement différent de ce qu’il est aujourd’hui).
    Pour conclure, je ferais mienne les paroles de Mgr Benjamin Sleiman (archevêque de Bagdad) dans son livre hautement prophétique « Dans le piège irakien » :
    « Les occidentaux, disent-ils, préfèrent les musulmans, ils leur délivrent plus facilement des visas… L’obtention d’un visa pour un pays occidental devient un véritable exploit pour les chrétiens persécutés… Les Occidentaux s’attirent des ennuis infinis pour l’avenir » (page 129 -130).
    Et ici, dans une clairvoyance magnifique, Mgr Sleiman affirme :
    « Si nous condamnons la politisation de l’islam comment ne pas dénoncer l’instrumentalisation du christianisme dans des stratégies de mondialisation » (page 126).

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services