La Une

Iran : des mesures contradictoires envers les chrétiens

Commentaires (4)
  1. Avatar Rachel dit :

    Les iraniens sont dans un combat spirituel terrible Nephtar et Nehtali. Beaucoup se rendent compte de l’injustice et de l’aberration de ces jugements alors que les chrétiens iraniens ne font aucun mal en Iran.

  2. Avatar Rachel dit :

    Jésus (Chapitre 38, Volume 10 ) à propos de
    ” L’évangile tel qu’il m’a été révélé “de Maria Valtorta.
    Dimanche 10 novembre 2013, Trente-deuxième dimanche du temps ordinaire
    Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 20, 27-38.

    ” L’évangile tel qu’il m’a été révélé “de Maria Valtorta.Extrait :
    “Vous vous trompez. Vous ne savez comprendre ni les Écritures ni la puissance de Dieu. Très différente de celle-ci sera l’autre vie, et dans le Royaume éternel n’existeront pas comme dans celui-ci les nécessités de la chair. Car, en vérité, après le jugement final la chair ressuscitera et se réunira à l’âme immortelle pour reformer un tout, vivant comme et mieux que n’est vivante maintenant ma personne et la vôtre, mais elle ne sera plus sujette aux lois et surtout aux impulsions et aux abus qui existent maintenant. À la résurrection les hommes et les femmes ne se marieront pas, mais ils seront semblables aux anges de Dieu dans le Ciel qui ne se marient pas, tout en vivant dans l’amour parfait qui est divin et spirituel. Quant à la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu comment du buisson Dieu a parlé à Moïse? Que dit alors le Très Haut? “Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob”. Il n’a pas dit: “J’ai été”, pour faire comprendre qu’Abraham, Isaac et Jacob avaient existé, mais n’existaient plus. Il a dit: “Je suis”. Parce qu’Abraham, Isaac et Jacob existent. Immortels. Comme tous les hommes dans leur partie immortelle, tant que les siècles dureront, et ensuite avec la chair ressuscitée pour l’éternité. Ils existent comme existe Moïse, les prophètes, les justes, comme, malheureusement, existe Caïn, et ils existent ceux du déluge, et les sodomites, et tous ceux qui sont morts en faute mortelle. Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants.” “Est-ce que Toi aussi tu mourras et ensuite seras vivant?” disent-ils pour le tenter. Ils sont déjà las de leur douceur. Leur rancœur est telle qu’ils ne savent pas se contenir. “Je suis le Vivant et ma Chair ne connaîtra pas la Décomposition. L’arche nous a été enlevée et l’actuelle sera enlevée même comme symbole. Le Tabernacle nous a été enlevé et sera détruit. Mais le vrai Temple de Dieu ne pourra être enlevé ni détruit. Quand ses adversaires croiront l’avoir fait, alors ce sera le moment qu’il s’établira dans la véritable Jérusalem, dans toute sa gloire. Adieu.” Et il se hâte vers la Cour des Israélites car les trompettes d’argent appellent au sacrifice du soir. Jésus me dit: “Comme je t’ai fait remarquer l’expression “à mon calice” dans la vision où la mère de Jean et de Jacques demande une place pour ses fils, je te dis de même de remarquer dans la vision d’hier le passage: “celui qui tombera contre cette pierre se fracassera”. Dans les traductions on se sert toujours de “sur”. J’ai dit contre, et non pas sur. Et c’est une prophétie contre les ennemis de mon Église. Ceux qui la contrecarrent en se jetant contre Elle, parce qu’Elle est la Pierre angulaire, se trouvent fracassés. L’histoire de la Terre, depuis vingt siècles, confirme ce que je dis. Les persécuteurs de l’Église se fracassent en se jetant contre la Pierre angulaire. Cependant aussi, et qu’ils y pensent aussi ceux qui, parce qu’ils appartiennent à l’Église, se croient à l’abri des châtiments divins, celui sur qui tombera le poids de la condamnation du Chef et Époux, de cette Épouse qui est la mienne, de ce Corps Mystique qui est le mien, celui-là sera écrasé. Et pour prévenir une objection des scribes et sadducéens toujours vivants et malveillants pour mes serviteurs, je dis: Si dans ces dernières visions se trouvent des phrases qui ne sont pas dans les Évangiles, telles que celles de la fin de la vision d’aujourd’hui, et des passages où je parle du figuier desséché et d’autres encore, qu’eux se rappellent que les évangélistes étaient toujours de ce peuple, et qu’ils vivaient dans les temps où tout heurt un peu trop vif pouvait avoir des répercussions violentes et nuisibles aux néophytes. Qu’ils relisent les Actes des Apôtres et ils verront qu’elle n’était pas paisible la fusion de tant de pensées différentes, et que s’ils s’admiraient mutuellement, en reconnaissant leurs mérites réciproques, il ne manqua pas parmi eux des dissentiments par-ce que les pensées des hommes sont variées et toujours imparfaites. Et pour éviter des ruptures plus profondes entre une pensée et une autre, éclairés par l’Esprit-Saint, les Évangélistes omirent volontairement dans leurs écrits des phrases qui auraient choqué l’excessive susceptibilité des hébreux et scandalisé les gentils, qui avaient besoin de croire parfaits les hébreux, qui formaient le noyau d’où venait l’Église, pour ne pas s’éloigner en disant: “Ils sont comme nous”. Connaître les persécutions du Christ, oui. Mais les maladies spirituelles du peuple d’Israël désormais corrompu, surtout dans les classes les plus élevées, non. Ce n’était pas bien. Et ils les voilèrent le plus qu’ils purent. Qu’ils observent comment les Évangiles deviennent de plus en plus explicites, jusqu’au limpide Évangiles de mon Jean, à mesure qu’ils étaient écrits à une époque plus éloignée de mon Ascension vers mon Père. Jean est le seul à rapporter entièrement même les taches les plus douloureuses du noyau apostolique en nommant ouvertement Judas “voleur”, et il rappelle intégralement les bassesses des juifs (chapitre 6 – la volonté feinte de me faire roi, les disputes au Temple, l’abandon d’un grand nombre après le discours sur le Pain du Ciel, l’incrédulité de Thomas). Dernier survivant, ayant vécu assez pour voir l’Église déjà forte, il lève les voiles que les autres n’avaient pas osé lever. Mais maintenant l’Esprit de Dieu veut que l’on connaisse même ces paroles, et qu’ils en bénissent le Seigneur car ce sont autant de lumières et autant d’indications pour les justes de cœurs.”

  3. Avatar makar dit :

    Encore plus étonnant, le souhait de Rohani de faire alliance avec la Saint siège pour lutter contre le radicalisme et les déclarations de son ministres des affaires étrangères “la condition des minorités religieuses, telles que els chrétiens en Syrie, sont pour nous motif de préoccupation” ….! En Syrie, certes, pas en Irak, dirait-on. Le cynisme n’a pas de limites.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services