La Une

Italie : un Crucifix arraché et détruit à Cinisello Balsamo

Commentaires (4)
  1. Françoise dit :

    Dieu qu’il était beau ce crucifix !
    Honte aux anonymes auteurs de cet acte lâche.

  2. Charlotte dit :

    Je ne comprends pas bien de quoi il retourne, car je ne lis pas l’italien
    D’où sort ce crucifix ? d’où a-t-il été arraché ?
    Des crucifix dans cet état-là il y en a sans doute des légions chez les brocanteurs, biffins et autres puciers car la grande majorité de ces objets n’ont plus guère de valeur marchande ; les enfants, petits-enfants ou arrière-petits-enfants qui en sont héritiers s’en défont même en les mettant à la poubelle. Sans christianophobie, par désintérêt pour la chose désuète du point de vue décoratif. Les collectionneurs sont bien plus rares que les crucifix à acheter !
    Qui vous dit qu’il ne s’agit pas d’un crucifix tombé d’un sac de vieilleries à jeter ?

    1. C.B. dit :

      Votre hypothèse, ” Charlotte 18 janvier 2015 ” ne colle pas avec les deux articles en lien.
      On peut rapprocher ce “fait divers” italien de bien d’autres similaires, en voici un parmi d’autres:
      http://www.raymondibrahim.com/muslim-persecution-of-christians/italy-muslims-destroy-and-urinate-on-virgin-mary-statue/
      (billet du 9 janvier, traduit ici en français http://euro-jihad.com/blog/

      1. Charlotte dit :

        @C.B.
        Si vous aviez l’amabilité de traduire, même en résumé, les articles italiens, j’y verrais peut-être plus clair.

        Quant aux autres références que vous donnez, elles ne prouvent rien quant à ce crucifix-là précisément. Que l”atmosphère” et “les temps” soit à la christianophobie, je n’en doute guère sinon je ne serais pas sur ce blogue, mais pour être crédible il ne faut ni dire ni écrire n’importe quoi.
        Je ne soupçonne pas du tout de cela M. Hamiche, qui fait preuve habituellement d’une grande rigueur journalistique, mais je lui demande d’approfondir pour être absolument irréprochable.
        Quand on pose un acte comme étant christianophobe, il ne suffit pas de l’affirmer, il faut le prouver. Les circonstances peuvent faire cela. Mais dans cette histoire, en tout cas telle que reportée dans cet article en français, je comprends pas bien où sont les manifestations claires de christianophobie ; j’aimerais savoir par exemple d’où a été arraché ce crucifix ? Comment s’est-il retrouvé cassé sur le trottoir ?

        Tous les goûts et couleurs sont dans la nature et comme chacun sait, ne se discutent pas et je respecte parfaitement ceux de @Françoise qui écrit : “qu’il était beau ce crucifix “.
        Personnellement on m’en donnerait un du même style, je me demande ce que je ferais de cette horreur sulpicienne !

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services