La Une

Kiev : manifestation d’orthodoxes pour défendre l’existence de leur Église

12 juin à 10:14
Commentaires (12)
  1. Avatar marie dit :

    Produit de la bêtise et du fanatisme. Le parlement ukrainien démontre son extrémisme nationaliste et sa curieuse compréhension des principes de la démocratie.
    S’attaquer à la foi de son peuple est une provocation et un scandale. Malheur à celui par qui le scandale arrive!
    C’est du fascisme pur et simple. Quand l’homme perd Dieu et se croit tout permit, voilà le résultat.
    L’Ukraine est déjà en guerre. Une sale et stupide guerre civile, où des frères slaves et orthodoxes s’entretuent.
    C’est une fois de plus, une grave provocation qui aura des conséquences que les idiots siégeant à la Rada n’ont pas évalué.
    C’est un appel à un soulèvement plus grand, à plus de guerre encore.
    Rappelons-nous que dès Yanukovitch parti, les nouveaux au pouvoir ont commencé par interdire l’usage de la langue russe, ce qui a immédiatement amené une réaction très forte de la part de la population d’origine russe qui était déjà discriminée et a été au début du conflit territorial.
    Rappelons aussi que l’Eglise orthodoxe dite russe aujourd’hui, soit le patriarcat de Moscou, avait sous son omophore le territoire de l’Ukraine. Qu’à l’heure actuelle depuis 1991, existe un patriarcat de Kiev non reconnu par les Eglises orthodoxes mais comptant environ 40% des fidèles orthodoxes et que le patriarcat de Moscou en compte(rait) environ 20%, tous répandus sur tout le territoire du pays.
    Quel est ce pouvoir qui veut exclure une Eglise canonique séculaire et diviser encore plus son peuple jusque dans chaque paroisse de chaque ville, envenimer une situation de guerre, donner un nouveau prétexte à accroître la haine, à exclure une partie de ses concitoyens, les priver de ce qu’ils ont de plus sacré, de ce qui leur permet de tenir envers et contre tout.
    Et ce pouvoir prétend vouloir la paix civile?
    Ce pouvoir démontre qu’il vit de la guerre civile et ne veut qu’elle cesse sous aucun prétexte. La guerre rapporte.

    A l’opposé quelle émotion de voir tous ces gens bravant tranquillement et sans violence, l’interdiction de manifester pour défendre leur Eglise par des chants et des prières.
    Nous fêtions hier la Sainte Trinité, révélation de l’unité qui règne entre les trois Personnes, prions pour que l’unité dans la diversité règne aussi chez les hommes et particulièrement chez nos frères orthodoxes d’Ukraine, prions pour que le monde et ses divisions ne défigure pas l’Eglise et sa marche difficile vers l’unité en Christ.

  2. Avatar Charlotte Parc dit :

    Mais ce n’est pas de la christianophobie à proprement parler, juste de la basse politique à courtes vues humaines, rien d’autre.

    Les puissants slaves ont toujours trouvé le moyen d’instrumentaliser leurs églises orthodoxes a des fins exclusivement politiques.

    Ce qui explique la persécution dont ont encore été très récemment victimes les protestants (et particulièrement les baptistes) en terres orthodoxes (en Grèce en particulier), ils étaient bien trop indépendants aux yeux des gouvernants, trop difficiles à contrôler.

    Les seuls à avoir été non seulement accueillis, mais même attirés en Russie, en particulier par la Grande Catherine à la fin du XVIIIè siècle et au début du XIXè, ont été les Mennonites et cela pour des raisons économiques, à une époque où ceux-ci étaient plutôt malmenés en Europe de l’Ouest, en particulier parce que -non-violents- ils refusaient tout service militaire : ils étaient des agriculteurs hors pairs, très instruits, tous savaient lire (évidemment pour lire la Bible !), ils maitrisaient des techniques agricoles novatrices, capables de faire bien pousser des tas de graines et de plantes en grande quantité pour enrichir le commerce et écarter le spectres des famines. Ces Mennonites fuirent en masse la Russie à la fin du XIXè quand les gouvernants leur imposèrent la conscription, les derniers restés partirent en 1917 pour les USA et le Canada, mais aussi l’Amérique du Sud.

    Dans un tout autre contexte et avec une autre confession chrétienne, on a connu ça en France avec le gallicanisme.

    1. @Charlotte Parc

      Votre commentaire mériterait une mise au point. Je ne la ferai pas car je me refuse à toute polémique intra ou inter ecclésiale. Ce qui n’est pas votre cas dans ce commentaire… L’article a pour seul objet d’informer sur des menaces que le législateur ukrainien fait peser sur l’existence même d’une Église, en l’espèce orthodoxe. Ce n’est pas rien…

      1. Avatar Romain22 dit :

        À mon avis, ceci n’a que très peu à voir avec l’Église orthodoxe. C’est politique. Les russes veulent continuer à avoir le grappin sur tout ce qu’ils peuvent. La conversion des slaves au christianisme c’est faite à Kiev: Vladimir «reçoit le baptême en 988 et impose à son peuple le christianisme de rite byzantin. Il accepta … de recevoir le baptême en échange de la main de la princesse Anne, sœur des empereurs byzantins» c.f. Wikipedia. Moscou n’existait pas encore, ni évidemment, le patriarcat orthodoxe de Moscou! Le tapage médiatique vient de Moscou pour dénigrer toujours plus son adversaire qui défend comme il peut son territoire envahi lors de l’annexion de la Crimée et de l’annexion prochaine des territoires à l’est, malgré les soi-disant accords bidon de Minsk.

        1. @Romain22

          C’est votre opinion. Mon travail consiste à signaler les attaques contre les chrétiens, tous les chrétiens. Le projet du parlement ukrainien vise à interdire une Église chrétienne dans son pays. C’est un fait. Et c’est la raison pour laquelle j’en traite.

          1. Avatar Charlotte Parc dit :

            Oui c’est vrai, @M. Hamiche mais la raison profonde, la raison véritable, la seule raison en fait, n’est pas la christianophobie (pris dans le sens de haine du christianisme) – le gouvernement ukrainien ne s’en prend absolument à aucune autre église que celle rattachée à Moscou, ni à aucun chrétien en particulier – , mais LA POLITIQUE qui instrumentalise la religion à des FINS UNIQUEMENT POLITIQUES.

          2. @Charlotte Parc

            À ce qu’on m’a récemment rapporté – mais j’attends une confirmation et des précisions – les catholiques sont aussi sur la liste en Ukraine…

      2. Avatar ndale ca r dit :

        @Daniel Hamiche
        Ce n’est pas une attaque anti-chrétienne pas même anti-orthodoxe, mais anti-Moscou ! C’est très différent ! Que cette église cesse de prendre ses ordres à Moscou et il n’y aura plus de problème pour Kiev.
        Des églises chrétiennes de quelque confession qu’elles soient, peuvent être en communion (spirituelle donc) entre elles sans qu’il y ait de lien administratifs ni hiérarchiques entre elles. C’est un problème POLITIQUE pas religieux.

        En quoi le fait d’être un croyant chrétien orthodoxe ukrainien justifie spirituellement un rattachement à Moscou ?
        Je suis une chrétienne protestante de type baptiste et française, je me sens en parfaite communion spirituelle avec tous les baptistes de la terre, mais n’ai aucun (besoin de) lien administratif ni hiérarchique, ni de dépendance financière avec aucun d’entre eux ni avec aucune de leurs églises.

        On peut comprendre, sans forcément l’approuver, que des gouvernants voient d’un mauvais œil cette main-mise étrangère sur leurs citoyens.

        En France nous luttons contre la construction de mosquées par des pays étrangers. Et c’est justice. On verrait ainsi des musulmans français crier au scandale parce que l’administration française leur interdit la construction d’une mosquée payée par l’Arabie Saoudite et dont leurs imams seraient salariés par elle ? Les Français feraient-ils alors preuve d’islamophobie ?

        Le “coup de force” du parlement ukrainien ne vise pas à détruire une église, encore moins à persécuter ses ouailles, mais à les contraindre à se détacher de Moscou.

        Dans la situation politique actuelle, c’est pour le moins compréhensible, même si on a le droit de ne pas être d’accord POLITIQUEMENT.

  3. Avatar Stella Maria dit :

    De tout coeur avec nos frères et soeurs orthodoxes!… Nous pourrions être les prochaines victimes de cette christianophobie , soyons vigilants , prions, allons à la messe ,à des pèlerinages, faisons des retraites spirituelles , pratiquons notre belle religion !!

    1. Avatar arisq dit :

      @Stella Maria
      Ce n’est pas demain la veille que les catholiques français vivront une situation similaire en France : il faudrait que nos gouvernants deviennent gallicans luttant contre un clergé resté ultramontain, mais il faudrait auparavant pour cela que ces-dits gouvernants soient d’abord devenus catholiques et ça… Il y a quelques lustres que plus aucun de nos gouvernants ne l’est réellement (ou leur nombre en est ridiculement faible) et la tendance actuelle n’est pas à ce genre de changement-là !

  4. Avatar katia dit :

    Le Père Malachi Martin avait connaissance des 3 secrets révélés aux enfants par la Vierge Marie à Fatima au Portugal.
    Voici ce qu”il disait dans une interview peu avant sa mort:

    ” Quel est le rôle de la Russie dans le Secret de Fatima ?

    Malachi Martin répond : « Très important ! Si on croit aux révélations de Notre Dame de Fatima, le salut du monde, la guérison de TOUS ses maux, commencera en Ukraine et en Russie. C’est pour cela que la Vierge avait tant parlé de la Russie, qui, la première, devait être guérie de ses erreurs, car elle permettra ensuite au reste du monde d’aller mieux et de guérir de ses péchés. C’est un Message très mystérieux puisqu’on aurait pu croire que selon nous, Occidentaux, le salut du monde viendrait de l’OUEST. Mais NON ! Selon Fatima, notre salut viendra de l’EST, et en particulier de la Russie et de l’Ukraine, ce qui est extraordinaire en soi. »

    À quand la consécration de la Russie au Coeur Immaculé de La Vierge Marie ?

  5. Avatar martinjl dit :

    Tous ceux qui par tous les moyens essaient de détruire l’amour en Christ, sont des collabos de l’islam, il ne valent pas mieux que les collabos du nazisme. Ces gens ne méritent pas d’être respectés.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services