La Une

La-Baume-de-Transit : l’église a été incendiée volontairement

Commentaires (3)
  1. Avatar Katia dit :

    Daniel ,
    Voilà ce que j’ai pu trouver:

    Faits divers – Justice
    Un jeune de 24 ans reconnaît l’incendie de l’église de la Baume de Transit

    Par Stéphane Milhomme et Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 14 octobre 2015 à 16:59
    Les pompiers de la Drôme – image d’illustration
    Les pompiers de la Drôme – image d’illustration © Radio France – Stéphane Milhomme

    L’incendiaire présumé de l’église de la Baume de Transit a été remis en liberté mardi soir. Ce jeune habitant du village de 24 ans a reconnu avoir mis le feu, dans le sud Drôme. Ce geste parce qu’il n’allait pas bien ce soir-là.

    Lundi soir, ce jeune habitant du village de 24 ans a bu et après une dispute avec ses parents. Il se réfugie dans l’église. Il est 19 heures et l’édifice n’est pas encore fermé pour la nuit. Il s’y replie, envisage de mettre fin à ses jours. Et en pleine confusion mentale, le jeune s’énerve, casse une statuette de Marie, prend un cierge et met le feu. Une fois dégrisé, il a tout reconnu durant sa garde à vue. Il a été relâché mardi soir mais il n’en a pas fini avec la justice. Le Parquet de la Drôme attend le montant des dégâts pour décider des poursuites.
    10 000 euros de dégâts ?

    Les dégâts pourraient être importants. L’intérieur de l’église est noirci par la fumée, quelques bancs et une armoire ont brûlé, mais surtout le circuit électrique du plancher chauffant est sans doute à refaire. Peut-être de l’ordre de 10 000 euros. Les experts sont attendus sur place en fin de semaine.
    A LIRE AUSSI : l’église de La Baume-de-Transit incendiée

  2. Avatar Denis F dit :

    Ok, il a reconnu!
    Déjà, ce n’est pas si mal!!!!
    Et si, vraiment, il lui a été autorisé ces actes, pour le ramener à la conscience, les lui faire regretter, et ne pas se détruire, lui seul, alors une vie sauvée, pourvu qu’il rentre dans NOTRE DROIT CHEMIN!
    Si tant est qu’il ait été dans le bon chemin dès le départ…
    Mais, assister les gens un peu plus, moralement, quand ils sont susceptibles de pouvoir l’être, avec des valeurs communes, ne pourrait qu’aider…
    Je crois imaginer le pire, dans la dispute avec les parents, MAIS je n’en dirai rien, car ce serait colporter, sans preuves, en plus….
    JE NE PARDONNE PAS L’ACTE!
    Et je ne suis d’ailleurs personne pour le faire!!!
    Mais je vois dans les faits, s’ils sont vérifiés, LA PREUVE de la bonté de Dieu… qui, LUI, a pardonné, en évitant le pire, les pires…
    ET, SI, ma perception était préconçue, que Dieu me pardonne aussi.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services