La Une

Le gouvernement fédéral suisse veut chasser Dieu de l’hymne national !

Commentaires (30)
  1. Avatar gaudet dit :

    J’étais persuadé que la Suisse était gouvernée par des personnes mesurées , charitables et de bon sens, très attachées aux traditions nationales, et je me suis malheureusement trompé

    En effet le comportement mental de ce pouvoir étranger rejoint hélas l’impression degré d’absurdité de notre propre gouvernement socialo gauchiste, qui pourtant ne méritait pas du tout de se voir imiter dans cette voie particulièrement lamentable.

    Quand donc les autres états européens auront ils la sagesse de laisser à la Hollandie, le triste privilège de concilier l’existence d’une république scandaleusement bananière, avec un gouvernement en mesure de remporter toutes les compétitions dans le domaine de l’incompétence , de la veulerie, et de la dépravation morale !

  2. Avatar scaletrans dit :

    Manque d’iode sans doute.
    Plus sérieusement, on peut s’attendre à tout puisque la démocratie en France a permis les lois anti-religieuses, la séparation, les inventaires, et, la loi taubira, dans trous les cas contre l’avis d’une majorité de Français.
    La démocratie est un leurre… et gageons qu’il n’y aura pas de votation ! On parie ?

  3. Avatar Tchetnik dit :

    Basel resssemble déjà à Istamboul et Genève est une succursale de l’UCK.

    Avec tout ce que cela implique en matière d’économie et de finances.

    Les Suiisses vont simplement jusqu’au bout de l’oeuvre qu’ils ont commencée il y a quelques décennies, à savoir livrer leur pays et leurs idéaux aux plus offrants.

    Quant au protestantisme, cela a toujours été un talmudisme pour Goyim, et c’est particulièrement net dans les cantons qui le sont “à majorité” et qui sont certainement les plus matérialistes et les plus athées…

  4. Avatar Tchetnik dit :

    Il faudra effectivement virer la croix du drapeau mais aussi changer complètement les livres d’Histoire pour effacer à jamais le souvenir du Sermet de Rütli qui commence par -devinez quoi-“IN NOMINE DOMINI”….

    La “démocratie” est effectivement un leurre qui donne aux gogos l’impression qu’ils contrôlent leur destin alors qu’ils ne font qu’élire des hommes de pailles des Banksters.

  5. Avatar Ginette dit :

    Où il y a des démons c’est normal, ils ne supporte pas Dieu
    Encore moi Jésus christ

  6. Avatar Antigone dit :

    Et qu’attendent les Suisses majoritairement chrétiens pour réagir, se révolter?
    Mais que se passe-t-il enfin? J’ai du mal à comprendre l’inertie des gens; que leur arrive-t-il?
    Les chrétiens ne doivent pas être des moutons qu’on mène à l’abattoir! Qu’ils se souviennent des Croisés, bon sang! On a le droit de combattre pour sauver sa foi!

    1. Avatar gaudet dit :

      antigone @

      entièrement d’accord avec vous, les chrétiens , malgré l’existence des martyrs , n’ont pas vocation tous à devenir des créature d’abattoir! car tant de papes dans le passé , ont commandité des opérations militaires pour protéger la chrétienté. Rien ne vous empêche donc de vous protéger par les armes , quand cela sera nécessaire, surtout au moment ou des milices musulmanes essayeront de vous imposer le maudit nikab, avec le consentement de nos politicards pervers et pourris !

      1. Avatar libellule dit :

        Cet hymne magnifique est une prière et Dieu bénit les Suisses
        par ce chant religieux! Moi Française, j’aurais tellement aimé un hymne patriotique ressemblant à celui-ci pour mon pays pour qu’il se relève !!

      2. Avatar Toru dit :

        Mais le nikab c’est aussi au nom de Dieu qu’ils veulent l’imposer.
        Jésus a dit « Rendez à César… ». Il a dit aussi « Mon Royaume n’est pas de ce monde ».
        Faire entrer Dieu dans les hymnes nationaux est de l’usurpation. Gott mit Uns, un blasphème.

        1. Avatar Patrick dit :

          N’importe quoi Toru, une idéologie bien faussée. Avant parler de blasphème informe toi ce que sa veut dire et quand on l’utilise…

        2. Avatar Tchetnik dit :

          Jésus a distingué les deux domaines mais ne les a pas séparés. La foi Chrétienne se vit dans la totalié de la vie et de la personne. On n’est pas Chrétien dans les limites de son domicile pour laisser sa croix quand on en sort.

          Tous les pays d’Europe (et quelques uns en dehors) ont leur communauté de destin, leur héritage culturel, leur compréhension de l’Homme et de la vie fondés sur l’Évangile comme idéal de vie commune et comme projet de société. Il est logique que les symboles de ces communautés de destin que sont les nations expriment avec richesse et beauté la foi Chrétienne.

          On peut ne pas être croyant, il relève de la première honnêteté de reconnaitre cela.

    2. Avatar Anne.C dit :

      Ils attendent que la dite SSUP, libérale s’il en est, tente de faire avaliser leur nouveau choix auprès d’une confédération qui affirme haut et fort que l’hymne actuel l’est pour une période illimitée et sans condition aucune, ayant refusé jusqu’à ce jour toute proposition fusse-t-elle (précédemment) d’une conseillère fédérale.. Pour passer aux votations et sans nul doute refuser ce nouveau choix (comme le montre les nombreux commentaires des dit citoyens à l’info (non faussée) des journaux suisse l’ayant relayée…

    3. Avatar guy dit :

      Bien sûr, “il” a chassé les marchands du temple, mais a-t-il eu vraiment raison de tendre la joue gauche ?

  7. Avatar Alexandra dit :

    Il s’ agit d’ une proposition cyniquement financière : Les clients des banques ne sont pas des chrétiens.

  8. Avatar Maurice dit :

    N’y a-t-il pas le même cas chez nous, en France ?
    Des droits de l’hommiste veulent que notre hymne nationale soit changé car trop sanguinaire d’après eux et stigmatisant les étrangers, là, c’est au prétexte que Dieu est cité, tout est bon pour le faire disparaître de nos pensées !
    Dans ce cas, pourquoi ne pas faire disparaître tous les monuments rappelant la chrétienté ?!

  9. Avatar arthur dit :

    Le gouvernement fédéral est rarement exercé par des Suisses depuis des décennies, sur le modèle notamment de la France, d’où un décalage d’avec le peuple et la nécessité de référendums; ce n’est pas un hasard si les cantons francophones sont les plus atteints par la haine de la culture et des peuples européens, les électeurs francophones étant partout (y compris au Québec) les plus soumis du monde à la police de la pensée unique totalitaire.
    Les élites hostiles qui oppriment ces pays ont été élues par le peuple lui-même, sauf cas particuliers comme certains cénacles.

  10. Avatar Gisèle dit :

    La Croix les gène parce qu’elle est le signe de l’Amour du Père .
    La Croix les gène parce qu’elle est Rédemptrice . La Rédemption , la Miséricorde , le Pardon qui font hurler Satan . Et comme ils sont sous sa coupe ……

  11. Avatar sanchez dit :

    il n’est donc pas étonnant que les musulmans traient les occidentaux de mécréants; eux mettent Allah à toute les sauces même pour leur sale coup et nous cherchons à le renier; il est vrai que le notre incite aux bien et nous empêche de faire le mal, cela fâche et gêne certains qui désirent la pleine liberté en tout.

  12. Avatar Croisé du Net dit :

    L’interdiction des minarets était peut-être un coup d’essai.
    D’abord le laïcisme hideux s’est habilement caché derrière le visage rayonnant de la défense de l’Identité chrétienne de la Patrie suisse et de l’Europe et de la Démocratie ; il s’en est prit à l’islam, aux constructions exotiques que sont les minarets, avec le soutien du petit peuple attaché à ses traditions et à son héritage bimillénaire, à ses racines chrétiennes plantées dans sa terre celtique, germanique et latine.
    Maintenant, il avance en pleine lumière, il s’en prend à Dieu Lui-même et à cet héritage chrétien de la Suisse et de l’Europe. Nul doute que la Croix du Christ pourra bien être chassée un jour du drapeau de la Confédération par une équerre et un compas. Vous verrez que le prétexte, ce jour-là, sera encore : “C’est pour éviter d’être obligés d’y rajouter le Croissant islamique qu’on en enlève la Croix chrétienne et tout signe religieux quelque soit la Religion !” Et bien sûr, l’aile libérale de l’UDC applaudira des deux mains et des deux pieds ; peut-être même les mass media laisseront-ils à Freyssinger l’essentiel du sal boulot, comme ils l’avaient faits pour les minarets, alors même qu’en privé ils avouaient voter dans le même sens que leurs idiots utiles dits “identitaires” ou “de droite”.

  13. Avatar scaletrans dit :

    La majorité des gens de bonne foi est désarmée face aux mots piégés que nous ont concocté les loges.

  14. Avatar Anne.C dit :

    Votre titre est certes accrocheur mais totalement inexact, il enflamme les lecteurs sur une info tronquée, mal lue et fort mal comprise par son rédacteur.

    Pour info Mr Hamiche et tous ceux qui sautent à pieds joints sur votre article pour apporter de l’eau des glaciers au moulin de ce site (avec raison sans nul doute au lu de vos infos) :
    La Société Suisse d’Utilité Publique (SSUP et non SGG qui elle est la société genevoise de généalogie, si si) est une ASSOCIATION (au sens des art.60 et suivants du code civil suisse) libérale créée en 1810 , bien qu’elle soit ancienne et qu’elle ait pour but de favoriser le bien être moral et matériel de la population (par d’autres actions au demeurant positives) ET qu’elle ait été propriétaire du terrain du Grütli (qu’elle gère et qu’elle a offert à la confédération), terrain mythique et emblème national, la SSUP donc reste une association. Ce qui ne fait nullement d’ elle le gouvernement fédéral ni son reflet (NI le reflet de la majorité des Suisses..) puisqu’une association en reste indépendante et que le dit gouvernement ne l’a présentement chargé de rien du tout.
    Dire que le gouvernement fédéral veut changer l’hymne national et que des crétins le composent c’est donc faire un raccourcit (facile je vous l’accorde, mais faux) et c’est faire somme toute injure au cœur des suisses.
    A noter que le dit projet et son texte choisit par les membres de la dite assiciation sera remis au conseil fédéral (en 2015) et que ce dernier sera chargé de l’avaliser…. Entre chargé de et le faire vous franchissez le pas allègrement.

    Pour info- un peu d’histoire à vous qui ne semblez en faire que très peu état !!
    Le gouvernement fédéral (sur son site admin.ch que vous devriez consulter) explique clairement que notre hymne national (qui est de fait à l’origine un chant d’église adapté au chant patriotique et aussi nommé par la confédération *Cantique Suisse* tout de même… ) a été confirmé comme hymne national suisse en 1965 et ce pour une période ILLIMITÉE. En 1981 le conseil fédéral déclara celui-ci l’être sans condition AUCUNE, constatant qu’il s’agissait d’un chant purement suisse, digne et solennel, ainsi que le souhaite une grande partie de nos confédéré/es (extrait du dit site de la confédération qui l’affirme encore à ce jour).

    Hors donc si les journaux suisses relayent l’info (dont vous vous saisissez et que vous déformez sans bien vous informer) et le fameux concours de la SSUP, ceci n’est nullement le fait de la confédération ni ne peut lui être associé !!! Les crétins sont sans doute au sein de cette association libérale ou …. Ailleurs.
    Enfin pour infos finales : ce n’est nullement la première fois que certains essayent de faire changer l’hymne national, en 2008 une conseillère fédérale s’y essaya et avant elle d’autres, chaque proposition a été refusée par le gouvernement fédéral. (voir plus haut), proposer n’est et ne sera jamais égal à automatiquement avaliser.,
    Quand aux votations, si et seulement si le dit gouvernement s’essayait à vouloir changer cet hymne qui est dans le cœur de tous les Suisses (ce qui est loin d’être le cas puisqu’il décrète lui même qu’il l’est sans condition aucune) on pourrait en effet considérer que cela ferait partie d’une modification de la constitution et serait alors objet d’une votation populaire. Si ce n’est pas automatiquement le cas croyez bien que le peuple suisse lèvera son drapeau et sa croix blanche et exigera une telle votation. Et là encore la majorité du peuple sera requise.
    Donc pour résumer et votre texte et les faits : ce n’est pas demain que notre hymne national changera et tout concours de texte ou proposition de changement n’est point le fait du gouvernement fédéral, s’essaye encore au concours et à l’aval qui voudra même (qui sait) la SGG au nom de je ne sais quelle généalogie.

    Un titre et un texte de votre part somme toute basé sur des inexactitude et une mauvaise compréhension de lecture sans avoir pris la peine de chercher plus loin vos infos ce qui est fort dommage.
    En effet , le jour où ce serait le cas, il faudrait alors aussi (en toute logique) que le gouvernement fédéral enlève toutes le croix qui ornent nos sommets et tous les jours fériés chrétiens (catholiques et protestants) de la liste des jours fériés obligatoires suisses ce qui est aussi très loin d’arriver chez nous, comme en France ou, sans doute vous direz (suivant votre logique de raccourcis), que le *gouvernement* veut supprimer trois jours fériés chrétiens.

    Ma conclusion perso à tout ceci est : il est fort dommage et fort peu charitable pour les intéressés que l’on saute sur une info sans faire de recherche sur son sens exact juste pour alimenter ses idées et lancer une désinformation, mais errare humanum est… Vous devriez connaître la suite, j’espère donc que vous ferez correction à votre texte et info.

    Une citoyenne Suisse

    1. Avatar jofel dit :

      Chère citoyenne Suisse,
      Votre légitime plaidoyer démontre qu’il y a encore en Suisse un certain feu spirituel, mais pour combien de temps ? Vous soulignez « ce qui est aussi très loin d’arriver chez nous, comme en France » Comme en France ? Loi sur l’avortement : approuvée (il y avait des solutions plus humaines). Loi sur le mariage contre nature : approuvée (Je me demande si Sodome avait légiféré dans ce sens). Signes expressifs de la foi Chrétienne interdits dans certains lieux de travail…J’en passe, ayant pris votre expression au sens du plus grand dénominateur commun. Mais un constat : tout se décante. Qu’en est-il, aujourd’hui, pour d’autres grandes nations pourtant bercées dans le Christianisme ?
      « très loin d’arriver chez nous » comme ailleurs, on ne peut plus être affirmatif dans ce domaine d’autant plus que cette certitude ne collerait pas avec Daniel 12 :7. Ce n’est donc pas dans un hymne ou sur un billet de banque que se trouve l’essentiel, mais bien sur la fidélité à l’Evangile et la transmission de la foi en Celui qui rétablira toutes choses.

      Un petit citoyen d’en haut.

  15. Avatar Yann dit :

    Le pire et ce qui m’énerve le plus dans cette histoire. C’est que ce sera validé pour 2015.
    Le peuple n’a donc même pas le choix… Pas de vote, rien…
    Ca va changer tout seul.

    Il faut sortir dans les rues, parler autour de nous et en faire devenir une votation.
    C’est impératif. Sinon il sera changé sans que personne ni rien ne puisse être fait.
    Et au pire que seront les meilleures paroles…. Argh, j’en pleure, j’en crie, j’en souffre.

    Lançons une pétition, faisons du bruit. Qui peut m’aider…

  16. Avatar Melmiesse dit :

    C’est grave de chasser Dieu. Voilà les Suisses réduits à leurs seules forces, devenus des “brebis sans berger” bien faibles malgré leurs banques, comme l’enfant prodigue de la parabole, ils le regretteront

  17. Avatar Loco dit :

    Très bel hymne qui est un véritable garde-fous. Avec un tel hymne comment entrer en guerre? C’est un hymne de paix.
    C’est dommage qu’ils s’ y attaquent même s’il est un peu désuet dans certaines de ses expressions. J’espère qu’ils feront preuve de modération .
    Et que dire du notre , bien plus désuet dans ses expressions et qui est un hymne de guerre?
    Nos hymnes nous expriment ils ou nous façonnent ils ?

  18. Avatar Ariane dit :

    Holààà! Pas de panique! C’est pas encore le moment de sonner le Tocsin, ni d’aller faire pénitence en prévision de la prochaine croisade contre les mécréants! Il n’est absolument pas question de chasser Dieu de l’hymne national, uniquement de moderniser la mélodie et de dépoussiérer les paroles (que pratiquement personne en Suisse ne connaît, d’ailleurs….)! Mais, rassurez-vous, Dieu ne risque pas d’être “chassé” du chant national (même si ça ne me gênerait pas personnellement), puisque la nouvelle version devra s’appuyer sur l’esprit du préambule de la constitution: http://www.lematin.ch/suisse/suisse-romande/Planchez-sur-un-nouvel-hymne-national/story/28262636. Or, je vous signale que le Tout-Puissant y squatte encore confortablement, puisque le texte fondateur de notre législation commence par “Au nom de Dieu Tout-Puissant….”! Ce n’est donc pas demain la veille que la Suisse deviendra un paradis laïc!

    Donc, avant de traiter les membres de notre gouvernement de “crétins des Alpes”, vous feriez peut-être mieux par commencer par vérifier les informations que vous répandez. Cela vous éviterait de passer vous-mêmes pour des cancres de première et vous épargnerait une séance de confession! Parce que l’insulte et le mensonge, je crois, sont d’assez gros pêchés!

  19. Avatar audrey dit :

    Nous nous demandons pourquoi la violence règne dans nos écoles, de nos communautés…., mais nous avons systématiquement écarté Dieu de nos écoles,de nos communautés…. . Y a-t-il de quoi être si surpris que les écoles… deviennent des lieux de carnage? vraiment il n’y a pas de quoi s’étonner que l’enfer se déchaîne.

  20. Avatar Helveticus dit :

    Ce n’est pas encore fait ! En effet, en Suisse et contrairement aux autres pays occidentaux, le peuple est souverain, il a le dernier mot. Pour que l’hymne Suisse change, il faut que le souverain l’accepte ! Il faut savoir également que de nombreux chrétiens, de toutes confessions, ont montré leur désapprobation aux hommes politiques du pays. Les chrétiens sont encore bien vivants en Suisse et en ce jour de fête nationale ils sont très nombreux à prier pour leur pays dans divers lieux stratégiques.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services