La Une

En mémoire des martyrs coptes égyptiens

Commentaires (17)
  1. Cril17 dit :

    A tout hasard …

    Face à l’islam de plus en plus conquérant … *** [ ADD 18 h 30 ]

    http://cril17.eu/

  2. Cril17 dit :

    En attendant de savoir comment la CEF et Rome ont fait mémoire des martyrs coptes égyptiens, au nom de l’oeucuménisme du sang …

    Quel destin pour Rome et pour la France ?*** [ MAJ 16/02]

    http://cril17.eu/destin-rome-france-maj-1602

  3. Marie Claude dit :

    Le pape François précise bien que ces victimes sont égorgées au nom de leur Foi Chrétienne mais “oublie?” de préciser que les égorgeurs agissent AU NOM DE LEUR FOI MUSULMANE…pour ne pas contrarier “le dialogue islamo-chrétien”,peut-être? et “l’accueil OUVERT ET SANS RESERVE”des populations qui se pressent aux portes de l’Europe (cf son homélie de Noël 2017)

  4. Rostolan dit :

    Le Pape François et une majorité d’évêques de France sont complices de ces tueurs islamiques en ouvrant la porte de notre pays aux envahisseurs musulmans qui ont très clairement proclamé leur intention et leur plan de massacre. Honte soit à ce Pape et auxdits évêques.

    1. @Rostolan

      « Complices des tueurs islamiques » ? Comme vous y allez ? Il faut garder raison et mesure, même sous le coup de la colère qui n’est jamais une bonne conseillère.

      1. Coralie dit :

        Pour tout “bon” musulman, l’assassinat des chrétiens est bien précisé en détail dans le coran leur livre “sacré”, ils sont donc complices. C’est une évidence tout simplement.

        1. Marie Claude dit :

          @ Coralie,excusez-moi d’intervenir dans votre commentaire.Tout les mots ont un sens et le terme”complice” signifie “agit avec,en connaissance des moyens et du but”
          Pour l’épiscopat,le pape,et bien des fidèles,il me semble que les termes qui conviennent sont l’aveuglement,le manque de discernement,le “bisounoursisme” pour employer un mot à la mode,attitude qui concourt à vider les églises et sur laquelle le gouvernement feint de s’appuyer pour ne rien faire.
          Le gouvernement,lui,est complice et à l’origine de l’islamisation de notre pays.
          Nous ne pouvons que prier pour demander à la Sainte Vierge d’ouvrir les yeux du pape, des évêques et de contrer la malfaisance du Pouvoir.

      2. Michel dit :

        Il ne s’agit pas seulement de “garder raison et mesure”, Daniel Hamiche, il s’agit de refuser avec la plus grande fermeté ces commentaires ignobles qui font honte à ce blogue et à tout chrétien.
        La mémoire des martyrs coptes méritent mieux que cela.

        1. Juliette dit :

          C’est tellement facile pour le raminagrobis de faire le donneur de leçons. Gonflé de son importance, en toutes choses rien ne l’affole. Je ne suis pas sûre que la mémoire des martyrs coptes vous mérite plus.

          1. Michel dit :

            Merci de ne pas instrumentaliser les martyrs.

  5. Gérard P. dit :

    S’est comme si, cela voulait dire” Si vous ne voulez pas aller au ciel ,alors allez en enfer”. Bien sûr il n’y a rien d’autre!

  6. Françoise dit :

    Trois ans déjà … je n’avais jamais vu la vidéo de l’Etat islamique sur cette scène horrible de la mise à mort des 21 martyrs coptes. Impressionnant !

    1. Michel dit :

      Les noms des martyrs défilent trop vite dans le générique, on voudrait pouvoir les égrainer comme des pépites.

      1. Coralie dit :

        Votre commentaire n’est pas une “pépite”, il est familier, indigne, irrespectueux et de très mauvais goût.

        1. Michel dit :

          @ Coralie

          Je ne vois vraiment pas en quoi faire mémoire des noms de ces martyrs serait indigne, irrespectueux ou de mauvais goût !

          Soit vous n’avez rien compris à mon message, soit vous manquez totalement de la moindre conscience de ce qu’est la communion des saints.

          Quant aux “pépites” qui vous déplaisent, je vous livre cet extrait d’un sermon de St Augustin à propos du massacre des saints innocents :
          « Voilà donc que des milliers de pierres précieuses viennent s’attacher à la couronne de cet Enfant qui naît pour rajeunir la vieillesse d’un monde devenu caduc. Avant d’être fixés à l’auréole du Sauveur, les diamants de Bethléem, les petits innocents avaient été arrachés des mamelles de leurs mères. Le glaive du cruel persécuteur ayant abattu ces précoces et tendres fleurs, celui qui distribue les couronnes en avait fait une couronne pour orner son diadème, et leurs tiges devaient d’autant mieux briller sur son front, qu’elles étaient de couleur pourpre. C’étaient des lis, en raison de leur innocence; ils sont devenus des roses, parce qu’ils ont été teints dans leur sang. C’étaient des pépites d’or sorties des riches entrailles de leurs mères; ils sont devenus des lingots aux mains des anges, en attendant l’heure de leur incrustation dans la couronne du Premier-né. Le sein maternel est la mine où on les a séparés d’avec la terre, pour en faire des martyrs précieux. Bienheureuses mères ! Elles ont acquis du prix, elles ont brillé comme des mines d’or, puisqu’elles ont enfanté au Christ des martyrs. De même que les mines d’or sont placées sous la sauvegarde du fisc, de même elles jouissent du repos, sous l’oeil protecteur des anges : dès lors que leurs enfants ont subi le martyre, elles ont donné au Sauveur des pépites d’or ; aussi sont-elles placées sous la double sauvegarde de la grandeur de leurs fils et de leur propre sécurité. D’autre part, les hommes, condamnés à creuser les mines d’or, sont coupables, puisqu’ils sont condamnés ; c’est pourquoi les satellites d’Hérode sont déjà condamnés au jugement du Christ, il est, toutefois, bon de le remarquer : les criminels condamnés à l’extraction de l’or dans les mines sont seuls coupables; ainsi en a-t-il été des serviteurs d’Hérode : ils fouillaient en quelque sorte des mines d’or, et en extrayaient des sortes de pépites qui étaient les innocents, et tandis que les bourreaux devenaient noirs, ces petits enfants brillaient d’un vif éclat ; car, sous le glaive, ils étaient purs de toute faute. A leur exemple, tous ceux qui rendent témoignage au Christ naissant et se manifestant ont tout espoir de recevoir dans le royaume des cieux la couronne immortelle ».
          Extrait du 39ème Sermon de Saint Augustin pour l’Epiphanie du Sauveur)

          1. Coralie dit :

            C’est vrai que cà ne ressemble pas à un bon mot ni à une expression humoristique.
            Mais pour ce Saint, tout est en la manière, le talent et la délicatesse …
            Devant cette photo, avec humilité pensons au courage, à la douleur, et à la souffrance épouvantable de ces hommes et de leurs familles.

          2. Michel dit :

            @ Coralie.
            Vous m’avez mieux compris maintenant, tant mieux, nous sommes bien d’accord.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services