La Une

Morbihan : la presse parle, enfin, du vandalisme dans la basilique de Hennebont

Commentaires (3)
  1. Pénélope dit :

    Va t on encore nous dire qu’il s’agit de méfaits déjeune désœuvré ou d’adeptes des messes noires? Autrefois les églises restées ouvertes et rien de mal ne se passait meme dans les pays où les musulmans étaient majoritaires;maintenant vouloir les laisser ouvertes c’est apporter de l’eau à leur moulin car comme dit le proverbe l’occasion fait le larron.

  2. Gisèle dit :

    Jeunes désœuvrés ou ” infestés ” ?

    1. Maurice dit :

      Ce ne sont pas des désœuvrés, mais un dérangé mental !
      Lorsque des dégradations de lieux ou de symboles chrétiens sont détruites ou dégradées, ce n’est pas l’œuvre de personnes ayant toutes leurs facultés, c’est bien connu. (ce qui est en partie vraie)
      lorsque ce sont des musulmans ou juifs qui sont concernés, ce sont des gens ayant toute leur santé mentale ! Vas comprendre Charles.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services