La Une

Nigéria : les parents des lycéennes désespèrent de les revoir

Commentaires (6)
  1. Charlotte Parc dit :

    Prions, prions, prions sans cesse…
    Seigneur aie pitié de ces jeunes filles, garde précieusement chacune d’entre elle, ramène les à leurs familles accablées, angoissées, tristes…
    Suscite les initiatives politiques, fais avancer le travail des spécialistes du renseignement, fais se lever des hommes et des femmes de bonne volonté pour aider à dénouer cette situation.
    Jésus donne à chacun courage et espérance pour attendre la libération.
    Saint Esprit, ne laisse pas en repos le cœur de certains de ces fanatiques du Boko Haram : tu as le pouvoir de les retourner comme des crêpes en leur révélant le vrai Dieu et en leur faisant prendre conscience de l’ignominie qu’ils ont commise afin qu’ils relâchent ces jeunes filles.
    Notre Dieu, nous t’en prions dans le nom de Jésus ! Nous avons la certitude que tu entends nos prières et que tu y répondras en ton temps. Matt 18, 19-20 “Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.” Et nous savons que tes promesses sont véritables.

  2. Sylvie dit :

    L’incroyable est arrivé. Que pouvons – nous espérer ?
    Tous ces parents à qui on a volé leur fille souffrent , mais ces jeune filles arrachées à leur familles et vendues comme une marchandise ! C’est pour chacune d’entre elles , une destruction de l’être qui ne cesse qu’à la mort. Cela n’a pas de nom , c’est l’horreur absolue Le crime contre l’humanité . Imaginer leur sort est une torture. Nous ne pouvons que les confier à l’amour de Dieu, Dieu qui est aussi en leur cœur et qui trouve les voies de la consolation .

    1. ArcSaintbernard dit :

      A quand une manif à ‘envergure nationale ?
      A quad les boycottes nécessaires ?
      Les confier à Dieu, certes nécessaire mais nous pouvons bien autres choses que prier à la maison ou à l’Eglise. Nos sommes aussi des citoyens : comme j voudrais que tout”e la nation se ressaisisse et exige une intervention contre ces criminels de droit commun !

  3. gerard 2 dit :

    Charlotte et Sylvie,vous résumez a vous deux mes pensées et je vous en remercie,car même si nous sommes encor tranquille ,c’est une souffrance moral que nous subissons de toutes ses abominations aujourd’hui .Viens Seigneur Jésus venez sauver votre création.

  4. Françoise dit :

    Les infortunés parents des malheureuses lycéennes ont bien raison de ne pas croire aux déclarations du gouvernement nigérian quand on sait qu’il avait été prévenu de leur enlèvement programmé plusieurs heures avant l’attaque (cf. Amnesty International) et qu’il n’a pas levé le petit doigt ! Prions, et prions encore.

  5. emilie dit :

    C’est assez curieux qu’avec tous les satellites qui existent on ne puisse pas localiser le lieu de leur détention. A un nombre de jeunes filles aussi important, il faut de quoi survivre et se cacher…et on ne saurai les retrouver ???
    Ou on n’a pas le désir d’affronter l’ennemi ou on est complice !
    Bien mystérieux tout cela…

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

  • Types de fichiers acceptés : jpg, jpeg, png, gif.

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services