La Une

Le Nouvion-en-Thiérarche : un vitrail de l’église détruit par jets de pierres

Commentaires (2)
  1. Maysie dit :

    La seule solution c’est de faire payer les casseurs. Et si on ne tient pas la main qui jette la pierre, atteindre celle qui soutient le mépris des églises : et les souteneurs paieront. À commencer par Charlie Hebdo et tous ceux qui s’en réclament.

  2. Gilberte dit :

    Une précaution première était de garder les pierres pour relever les empreintes digitales
    Dans les années 1970, j’habitais à la campagne, un jour en arrivant près de l’église, je me suis trouvée nez à nez avec 2 gamins prêts à lancer des pierres sur les vitraux. De surprise, ils ont laissé tomber les pierres et se sont sauvés: l’un d’eux habitait non loin de là, et l’autre était élève d’une école privée catholique de la ville proche, des gamins de 9 à 10 ans livrés à eux-mêmes le mercredi. Je ne les ai pas dénoncés et les vitraux sont restés intacts, mais j’étais choquée et ne l’ai jamais oublié; dans ce cas pas de christianophobie, mais envie de mal faire

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »