La Une

Osnabrück : danseurs à demi-nus dans la cathédrale !

Commentaires (16)
  1. Guillaume dit :

    On comprend mieux pourquoi l’Occident perd toute crédibilité…et,ce sont les “humbles”rachetés par le sang de ns Jésus Christ qui en paierons le prix…du martyr.

  2. Maurice dit :

    Et dans les mosquées ou synagogues, rien, pas de spectacles ? !
    Comment être respecté voire railler de la part des autres religions du livre ?

  3. Charlotte Parc dit :

    Pourquoi les autorités religieuses donnent-elles leur aval à de telles manifestations ?

  4. Charlotte Parc dit :

    Un-e germaniste pourrait-il traduire ce que dit en substance l’évêque (depuis 1995, presque 20 ans !) de cette cathédrale Franz-Josef Hermann Bode (à partir de 2:00 jusqu’à 2:30 et de 3:03 à 3:22 du clip) ? Grand merci à cette personne !

  5. Reine dit :

    Les premiers responsables sont les prêtres, les évêques qui donnent leur aval à de telles
    manifestations. Se veulent-ils dans l’air du temps ou sont-ils simplement inconscients ?
    Et qu’en pensent les paroissiens ?

  6. basile dit :

    Ces caméleons de religieux n’ont pas le sens de la mesure.

  7. Françoise dit :

    L’évêque parle d’exaltation des âmes devant l’expression des corps … peu convaincant. Certes la musique est belle, les danseurs ne sont pas entièrement nus, notamment les femmes ne sont pas “vêtues” comme les femen. Néanmoins ce spectacle est sacrilège dans une église et n’aurait jamais, jamais dû être autorisé. L’évêque devait voir besoin d’argent, des centaines de milliers de catholiques ayant quitté l’Eglise en Allemagne sur la pointe des pieds ces dernières années suite aux scandales que nous connaissons et ne payent plus leur denier du culte. L’Eglise est financièrement aux abois dans ce pays, hélas ! et elle doit se prostituer pour survivre. Triste car cela ne fera qu’amplifier l’hémorragie des fidèles.

    1. Charlotte Parc dit :

      Voilà la réponse claire à ma question de la veille …
      C’est triste et bassement matériel : l’église catholique du temps de sa splendeur a investi dans de somptueuses églises qu’elle n’a plus les moyens d’entretenir car elle a oublié d’investir dans les cœurs et dans les âmes. Mais impressionner le monde par des bâtiments à l’architecture grandiose et par la magnificence des œuvres d’art qu’ils referment ne suffit plus depuis longtemps et, de toute façon, ça n’a jamais été de l’évangélisation.
      Elle paie aujourd’hui le tribut de son manque de clairvoyance d’il y a des décennies.
      M
      N’est-ce pas elle qui serait dans le collimateur du visionnaire de l’Apocalypse qui parlait de la chute de “Babylone la Grande” ? En Allemagne, en Europe en général, les chrétiens désaffectent les églises (catholiques comme luthériennes d’ailleurs) – sur la pointe des pieds ou avec pertes et fracas- , alors qu’en Chine, les responsables d’églises de maisons ne savent plus où mettre les fidèles, sans église, et sans ouvres d’art. Ces frères et sœurs là entretiennent non pas de murs de pierres mortes, mais ils soutiennent des frères et soeurs en prison, au goulag, en camp de rééducation, de venuves et des orphelins, ils envoient des missionnaires là où la vie est encore plus dure : en Corée du Nord.
      Ils ont inverti dans des trésors qui n’ont pas besoin de restauration coûteuses, des trésors qui ne prennent pas l’eau, qui ne menacent pas de s’effondrer , qui ne sont pas devenus ruineux mais des trésors qui portent plus loin le flambeau de la grâce, du salut et de l’espérance.
      Le christianisme de façade, sociologique où, de génération en génération, on héritait du nom de chrétien ou de catholique par le seul fait d’être né dans une famille, un village, une ville une région, un pays chrétiens ou catholiques est révolu.
      Dieu merci !
      Car Dieu n’a que des enfants, il n’a pas de petits-enfants. On n’hérite pas de la foi de ses parents, devenir enfant de Dieu est un choix personnel. Il peut bien évidemment avoir été favorisé par un environnement chrétien. Mais on ne fait pas croire à quelqu’un qu’il est chrétien parce qu’il respecte les rites et la morale commune, en vérité il l’est seulement s’il a reçu du St Esprit le conviction dans son cœur qu’il est enfant de Dieu. (Rom 8,16) .
      Chaque génération doit évangéliser la suivante, pas lui transmettre un patrimoine d’habitudes, de rites, de morale hypocrite.
      (cf l’énorme scandale du charnier d’enfants dans un couvent irlandais et que reste-t-il encore à découvrir ? Quelle bombe à retardement pour l’église catholique que cette pratique indigne de la charité du Christ).
      Si ce que vit aujourd’hui l’église catholique dans cette descente aux enfers pouvait être pour le salut d’âmes nombreuses, alors toutes ces horreurs n’auront pas été vaines.
      Dans l’histoire de l’église, il y a toujours eu un “reste fidèle”, un “petit troupeau” qui a su maintenir le “bon dépôt (2 Tim 1,14) et transmettre le vrai évangile de grâce et de salut.
      Et si c’était le Seigneur lui-même qui suscitait ces horreurs actuelles pour revigorer le “petit reste” ?
      Par exemple pour qu’il prenne toute la mesure des vraies priorités. Pas défendre Dieu qui est assez grand pour le faire Lui-même, mais pour que nous nous humilions devant lui, lui demandions pardon d’avoir mis pendant des dizaines, des centaines d’années la priorité ailleurs que là où Il la voulait et Le prier de nous montrer désormais le bon chemin que nous sommes prêts à suivre au milieu des souffrances qui nous attendent encore.
      Toutes ces manifestations si souvent dénoncées dans ce blogue ne sont que de signes avant-coureurs : nous retournons à un christianisme des catacombes. (Luc 21,12-13) Chaque jour d’avantage nos ennemis croiront servir Dieu en nous assassinant (Jean 16,2). Les tièdes et les prostitués parmi nous seront légion, sachons les voir, les reconnaitre, les appeler à la repentance si possible, car Dieu leur a promis un sort peu enviable : il les vomira. (Apoc 3,16).

  8. bruno dit :

    qui leur a donné l’autorisation ?

  9. Gilberte dit :

    comment peut-on deviner les âmes en voyant les corps, on nous prend pour des imbéciles, le visage, les yeux peuvent révéler une âme; ce spectacle doit plaire pour une autre raison inavouée

  10. ioannis dit :

    soyez CATHOLIQUES sans le Pape !

  11. Vous ne comprenez pas , voyons …!
    C’est de l’art …. ou du cochon ?
    faut laisser les “artisses” s’exprimer
    et les curés se rincer l’œil !

  12. pierre dit :

    L’église de Jésus-christ n’est pas dans les cathédrale mais bien au sein de ces petits groupes ;sans manifestations de grandeurs mais qui vit réellement de la vie du christ. Cette église là à pour mission de proclamer le salut gratuit grace au sacrifice du fils de Dieu .. Le monde ,conduit par satan s’achemine vers son destin et cherche à séduire les hommes
    par des oeuvres qui ne sont pas dans la pensée de Dieu . Que le Seigneur bénisse et garde tous ceux qui veulent vivre justement et pieusement jusqu’à sa venue

  13. Jan dit :

    Comment les autorités de l’Eglise autorisent de telles choses.
    Jamais de tels spectacles dans une synagogue ou une mosquée…

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services