La Une

Pakistan : l’impureté des chrétiens souille les fontaines !

Commentaires (4)
  1. Gérard P. dit :

    Le délire schizoprénique a t-il des limites?

  2. marie dit :

    Même dans le monde musulman, l’eau est objet de partage.
    D’autant que ses terres sont majoritairement dans des zones arides où l’eau est rare et essentielle.
    La radicalisation entre en conflit avec les traditions ancestrales. Quelqu’un ouvrira-t-il les yeux sur le saccage de ses propres principes de vie? L’obscurantisme du radicalisme aveugle les yeux et les consciences, la haine remplace la pensée. Combien de temps encore allons-nous voir s’étendre l’aile des ténèbres? Notre siècle revient aux pires moments de l’humanité quand elle était encore si ignorante et si barbare. Notre siècle atteint la paroxysme de l’inhumanité partout où règnent les radicalismes qui ne cessent d’étendre leurs ténèbres sur des territoires de plus en plus vastes.
    O Dieu, à notre secours!
    Seigneur Jésus Christ, tu es venu libérer l’homme de ses prisons et de ses étroitesses, regarde cette aile sombre s’abattre sur la terre et sur les tiens, viens à notre secours avec toute ta puissance! Illumine les ténèbres qui obscurcissent le monde à pas de géant. Que ta lumière perce la nuit qui s’étend, au secours!

  3. Gilberte dit :

    Cette difficulté à distinguer le pur et l’impur remonte à l’Antiquité. Jésus Christ a du expliquer à ses disciples que ce qui est impur n’est pas ce que l’on absorbe mais ce qui sort. La distinction de pur et impur vient du christianisme. Cet été, les chrétiens d’Alep ont été privés d’eau, les djihadistes présents à l’extérieur avaient coupé les arrivées d’eau probablement pour ne pas “souiller” l’eau ; en France, il serait bon d’enseigner aux musulmans qui arrivent ce qu’est un aliment ou une boisson impur

    1. marie dit :

      Pardon de vous reprendre. Mais vous faites erreur d’importance.
      La distinction du pur et de l’impur ne vient pas du christianisme. Elle est bien antérieure à la venue du Christ. Elle est ancrée dans le judaïsme par le Livre du Lévitique. Lorsque Jésus dénonce l’hypocrisie des pharisiens, il fait référence à la loi qui existe depuis Moïse pour déterminer le pur et l’impur.
      Les chrétiens ont une représentation plus exigeante de la pureté, il ne s’agit pas de respecter formellement une loi, une liste pré-établie d’objets dits purs ou impurs, permis ou interdits, il s’agit de découvrir dans la vérité de notre conscience ce qui est pureté et de fuir l’impureté.
      Cette liberté à choisir avec sa conscience, c’est la beauté et la difficulté du christianisme. Certains par ignorance, par incapacité ou par peur de cette liberté qui nous laisse parfois seuls dans nos choix, préfèrent la facilité d’un prêt-à-penser. Et s’engouffrent alors dans les religions qui leur mâchent le travail en les privant de l’effort de penser. Je crois que les jeunes occidentaux qui se convertissent à l’islam, sont en fait tombés dans cette facilité. C’est comme l’armée. On ne pense pas, on obéit. Pour eux, c’est un soulagement.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

  • Types de fichiers acceptés : jpg, jpeg, png, gif.

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services