La Une

Patriarches orientaux catholiques et orthodoxes : Assez de parole, des actes !

10 août à 16:03
Commentaires (13)
  1. Avatar Sylvie dit :

    La situation est bien analysée .
    Il y a crime contre l’humanité.
    Et nous ne faisons rien .
    Il y a crime contre l’humanité et les musulmans ne disent rien .
    Il y a crime contre l’humanité et ces crimes commis par des brutes barbares sont commandités par des nantis cachés.
    L’indolence qui nous caractérise a bien été stigmatisée .
    Indolence favorisée par l’hédonisme dans lequel nous vivons
    Trop de confort.

  2. Avatar katia dit :

    Beaucoup de questions restées sans réponses ressort de cet article.
    Que les patriarches orientaux soient plus solidaires et dénoncent au monde entier l’horreur que subissent tous les Chrétiens du Moyen-Orient ,que la lâcheté des puissances occidentales et américaines n’entendent pas cet appel au secours ,que ces “nantis cachés ” que je viens de nommer,n’arrêtent pas d’armer ces “rebelles” sanguinaires et proposent d’accueillir les Chrétiens qu’ils ont eux mêmes martyrisés!!!
    Tout cela constitue un paradoxe!!!
    Et nous dans tout cela ?
    Nous sommes des lâches,comme vous le sous-entendez Sylvie,nous ,nous ne faisons rien contre ou pas assez,nous sommes “tièdes” et le Christ n’aime pas les “tièdes”!!!
    Tout aussi tièdes certains pontes de notre Église qui parlent mais qui ne font rien!!!
    Le silence de Vladimir Poutine face à ce génocide ,m’interpelle aussi ….
    Ce qui se passe au Moyen-Orient,se passera dans un avenir proche chez nous ,
    Se sentirons-nous alors concernés ?

  3. Avatar antoine dit :

    Les instances islamistes ne peuvent pas contredire ce que exactement avait fait commandé et demander le prophète de l’isslam,chassez tous les non musulmans de l’Arabie, hors Arabie lesd non musulmans ont 3 choix : 1 la conversion, 2 payer la djizia 3 mourir par décapitation, c’est clair et limpide que l’EIIL ou l’EI se conforme aux préceptes de l’islam et les recommandations de leur prophète honoré et bien aimé, le contraire est islamiquement incorrect,

  4. Avatar Luc dit :

    Bravo à ces patriarches qui se lèvent et osent finalement dénoncer le sort réservé aux chrétiens d’Orient par les intégristes islamiques ! Mais où sont les imams qui ont encore une conscience ? Où sont les chefs des États musulmans qui se disent “ouverts” comme en Turquie, en Égypte, en Algérie, en Tunisie ou au Maroc ? Que font nos gouvernants occidentaux qui ne dénoncent pas les États qui comme le Qatar et l’Arabie Saoudite, qui avec leur pétro dollars ne cessent de soutenir financièrement et d’armer ces mouvements
    islamiques ? Ou sont les intellectuels en Occident et au Moyen-Orient pour dénoncer la situation actuelle de “chrétiens” dans les pays sous contrôle de gouvernements islamiques ? Les enlèvements de jeunes chrétiennes, les condamnations contre les converti(e)s au catholicisme, les prises d’otages autant de chrétiens que de juifs ? Il est plus que temps, que toutes les voix se lèvent dans le Monde contre l’intégrisme islamique !

    1. Avatar Alexandra dit :

      Je suis tout à fait d’ accord.

  5. Avatar Cerbère dit :

    Le titre est incomplet. Il faudrait rajouter : Pape François, cardinaux et évêques occidentaux : Assez de vos paroles creuses ! Pourquoi les évêques ne somment-ils pas le CFCM (Frères musulmans) de condamner ce qui se passe en Irak ?
    L’image d’un Jean-Paul II embrassant un coran a fait énormément de mal. On peut y ajouter cette prière publique musulmane prononcée dans les jardins du Vatican devant le pape François : “Seigneur, glorifie-nous sur le peuple des mécréants”.

    1. Avatar Sylvie dit :

      En effet, il aurait dû se borner à embrasser la terre, la Bible et les humains . Comme Jésus. Mais c’était un homme de son temps. Il a commis une erreur. ” Errare humanum est …”
      Mais Benoit XVI qui n’a pas persévéré dans cette erreur ( cf. son Dicours de Ratisbonne ) a immédiatement fait sortir de leur boîte les Démons médiatiques et la folie meurtrière de l’Islam.

  6. Avatar Jean-Marie dit :

    Enfin la voix de la vérité !
    J’ajoute ceci: Si nous, chrétiens de France, nous ne nous faisons pas respecter, ce sera bientôt l’Irak et la Syrie à nos portes !

  7. Avatar Michel dit :

    Mgr Tomasi (observateur permanent du Saint-Siège auprès des institutions onusiennes à Genève) : une intervention est nécessaire pour défendre les civils en Irak.

    Sur les ondes de Radio Vatican, l’observateur permanent du Saint-Siège auprès des institutions onusiennes à Genève, Mgr Silvano Tomasi lance un appel d’urgence pour éviter une catastrophe humanitaire dans le nord de l’Irak. Il juge que l’intervention militaire peut être nécessaire contre les djihadistes. Et se félicite d’un changement de comportement de la communauté internationale, restée longtemps indifférente.

    « Il est évident qu’il faut défendre même physiquement les chrétiens du nord de l’Irak », affirme Mgr Tomasi. Mais alors que des dizaines de milliers de personnes ayant fui Qaraqosh et les villages environnants sont arrivés au Kurdistan, l’observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies juge que l’urgence est de leur apporter l’aide humanitaire manquante, de l’eau et de la nourriture, « parce que les enfants, les personnes âgées sont en train de mourir en raison du manque d’aide alimentaire. Il faut intervenir maintenant, avant qu’il ne soit trop tard ». Une intervention humanitaire est requise.

    « Arrêtez de soutenir les djihadistes »

    Pour le diplomate du Saint-Siège, « peut-être que l’action miliaire est nécessaire en ce moment », mais il souligne néanmoins l’urgence « de faire en sorte que tous ceux qui fournissent des armes et de l’argent aux fondamentalistes, les pays qui tacitement les appuient, soient dévoilés au grand jour et arrêtent de les soutenir ainsi, parce qu’au bout du compte cela ne fait du bien ni aux chrétiens ni aux musulmans ».

    Dans cette « tragédie » en cours au Moyen-Orient, les droits humains fondamentaux de tant de personnes et communautés entières sont violées. « D’une part, explique le prélat, nous avons ces fondamentalistes djihadistes qui au nom d’un Califat qu’ils veulent mettre sur pied, sont en train de détruire et de tuer sans miséricorde, et de l’autre il y a une certaine indifférence de la part du monde occidentale ». Selon Mgr Tomasi « quand il s’agit des chrétiens, il y a une fausse pudeur à en parler et en défendre les droits ». Il appelle donc « la voix de la conscience à se faire entendre avec clarté ».

    Un Moyen-Orient sans chrétiens : un appauvrissement pour les musulmans

    La communauté internationale commence à faire quelque chose. L’observateur permanent du Saint-Siège auprès des agences onusiennes à Genève le reconnaît. Il cite le Secrétaire général des Nations Unies parlant de l’inacceptable crime commis contre les chrétiens, « mentionnant finalement pour la première fois les chrétiens par leur nom ». Puis le Conseil de sécurité a abordé la question des minorités du Moyen-Orient qui sont le plus à risque, en particulier les chrétiens et d’autres groupes ; « je dirais donc que c’est le début d’un changement de comportement, puisque les chrétiens qui sont exposés à une violation radicale de leurs droits, sont nommés explicitement ».

    Il souligne également cette « nouveauté » : le fait que certains musulmans, comme par exemple le Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique, se soient exprimés avec des paroles « plutôt fortes » pour condamner ces persécutions de chrétiens innocents et pour défendre leurs droits, « pas seulement celui de ne pas être tué et d’être respecté dans leur cadre de vie, mais aussi leur droit de vivre dans leurs maisons », comme tous les autres citoyens d’Irak ou de Syrie.

    Un Moyen-Orient sans chrétiens, conclue-t-il, serait un « appauvrissement, non seulement parce que l’Eglise serait absente, mais pour l’Islam lui-même qui perdrait un encouragement à la démocratie et un sens de dialogue avec le reste du monde ».

    http://fr.radiovaticana.va/news/2014/08/10/irak__mgr_tomasi__juge_n%C3%A9cessaire_lintervention_militaire/1104307

  8. Avatar Sylvie dit :

    Merci Michel pour toutes les informations que vous nous apportez .

    1. Avatar Michel dit :

      Merci à vous, Sylvie
      Vivant intensément ce qui se passe là-bas, en communion avec les chrétiens persécutés, je cherche à m’informer au mieux, sur ce site et ailleurs.

  9. Avatar geocedille dit :

    Je ne veux pas paraître pessimiste, mais ça fait depuis 1974 que les Turcs ont chassé de chez eux les chrétiens du nord de Chypre en dépit des résolutions de l’ONU.

    Depuis le plan Annan, les grandes puissance veulent juste que les Chypriotes acceptent le fait accompli et reconnaissent un état musulman au nord de Chypre.

    Bref, la “communauté internationale” n’en a strictement rien a faire des chrétiens d’orient. Par contre Dieu, si.

  10. Avatar Damien dit :

    L’appel des patriarches est fort et bien. Bravo à eux ! Bravo également à quelques intervenants aux opinions claires. Hélas, en occident, en Europe, les autorités religieuses ne veulent prendre clairement position “contre” la communauté musulmane. Pour eux il s’agit d’une religion à respecter alors qu’elle est intrinsèquement mauvais et nuisible depuis ses origines. L’Histoire le prouve. Les appels à l’entente sont d’une pauvreté déconcertante. Cela relève du syndrome de Copenhague. Selon moi, TOUTE la communauté de l’Islam est responsable, tout comme nous avons responsabilisés tous les Allemands pour le Nazisme. Les musulmans se réfèrent au Coran, comme d’autres du “Mein Kampf” qui stipule clairement l’élimination des chrétiens. Je refuse d’accorder une clémence quelconque à cette engeance criminelle. En Occident, tant que l’ennemi n’est pas bien identifié,nos autorités auront toujours une attitude ambiguë, chèvre-choutiste, à la recherche d’une entente qui ne viendra JAMAIS. IL faut savoir dire clairement que l’Islam est intrinsèquement mauvais.Son caractère religieux relève d’une secte. Tenter d’y trouver un terrain d’entente est inutile et vain. Les Djihadistes sont face à un “ennemi” mou, sans vigueur, cherchant une entente qu’eux ne souhaitent pas. Et nous nous faisons avoir jusqu’à l’os. Nous manquons d’un langage clair.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services