La Une

Plus de 20 000 à nous suivre sur Facebook

Commentaires (4)
  1. Paulette dit :

    pourquoi écrivez-vous likeur au lieu de lecteur? Nous sommes en France et il y a encore beaucoup de français qui parlent français. Par pitié, vous aussi respectez notre langue qui nous permet aussi de connaître le Dieu des chrétiens, le Dieu unique, plein d’amour et de vérité…

    1. Paulette dit :

      Et j’ajoute: mon message est est attente de vérification.” Heureusement que je comprends l’anglais, mais hélas! ce n’est pas le cas de tout le monde…

      1. Charlotte Parc dit :

        @Paulette
        Le mot “Likeurs”, qui d’ailleurs n’est pas un mot anglais mais “franglais”, n’est pas synonyme de “lecteurs”
        Un lecteur est celui qui lit, et ils sont sans doute bien plus que 20 000, mais le propriétaire de ses pages Facebook ne peut pas les dénombrer. Par contre les “likeurs” sont ceux qui ont CLIQUÉ sur la petite icône “J’AIME” en français, “l like ” en anglais , qui comporte le pouce en l’air du langage sous-marin qui signifie que tout va bien (langage sans doute lui-même repris des symboles antiques romains des jeux de cirque). Et ces clics-là, on peut les dénombrer.
        Que proposeriez-vous, Paulette, comme traduction à “likeurs” ? Amants ? Aimants ? Amateurs ? Vous voyez bien que ça ne colle pas, ces mots ayant en français une acception bien spéciale qui n’a rien à voir avec ce que signifie “likeurs”.
        Il est, en outre, d’assez mauvais aloi de faire à M. Hamiche un procès en “franglicisation”, lui qui prend tant de soin à écrire blog, blogue, à parler d’étatsuniens plutôt que d’américains, de courriel plutôt que de mail, à utiliser systématiquement le mot français quand il existe plutôt que l’anglais qui grignote tous les domaines et qui écrit un français particulièrement châtié, même si rarement ses articles comportent encore des fautes de frappe ou d’inattention.

        1. Charlotte Parc dit :

          Bon, au temps pour moi, un rapide coup d’œil à Wikipedia m’informe qu’en plongée sous-marine un pouce levé n’indique pas que tout va bien, mais… qu’on remonte à la surface.
          Voilà ici vous saurez tout (ou presque) sur le pouce levé et en particulier, pour les anglophones (culture des créateurs de Facebook… ), que “to give the thumbs-up” se traduirait en français courant plutôt par “donner le feu vert ” ou tout simplement par “approuver”.
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Pouce_levé
          Faudrait-il pour cela traduire “likeurs” par “approbateurs ” ?
          Peut-être, mais alors pour être compris, il faudrait que nos amis québécois s’en mêlent pour l’imposer !

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services