La Une

Pour le Père Mourad, sa libération est un « miracle du Bon Dieu et de la Vierge Marie »

Commentaires (14)
  1. Avatar Gérard P. dit :

    J’ai souvant entendu dire que Jésus en personne interpelle des musulmans qui cherchent durgence un prétre je commences à le croire, et se font batisser en plus ,à DIEU rien d’impossible hélas il faut être prudent!

  2. Avatar yenamarre dit :

    Obama et ses alliés occidentaux ont marqué le début d’une ère nouvelle, le retour du martyre des Chrétiens en terre d’islam.

    Là où l’Administration d’Obama, soutenue par certains gouvernements occidentaux , aident les islamistes à renverser les pouvoirs laïques au nom de la « démocratie et de la liberté », les minorités chrétiennes indigènes doivent choisir entre la conversion à l’islam ou la mort.

    Semer la terreur pour convertir à l’islam, une façon barbare de répandre l’idéologie islamique ! Et cela dure depuis le VIIe siècle …

    Nombreux sont les Chrétiens qui préfèrent la mort à la conversion à cette idéologie diabolique.

    Le 28 août dernier, près d’Alep, les militants de l’Etat islamique torturèrent, mutilèrent, violèrent publiquement, puis décapitèrent et crucifièrent 12 Chrétiens, coupables d’avoir déclaré que jamais ils ne renonceraient au Christ pour Mahomet.

    Les jihadistes firent venir un groupe de Chrétiens devant une grande foule, amassée sur la place publique.

    Ils coupèrent les doigts d’un garçon de 12 ans, fils d’un dirigeant syrien de l’Eglise chrétienne, qui refusait obstinément de se soumettre à l’islam. Ils le frappèrent ensuite violemment, sous les yeux de son père, lui disant qu’ils arrêteraient de le torturer si son père revenait à l’islam. Le père refusa, alors ils le torturèrent à son tour, le frappèrent, ainsi que deux autres membres de son ministère. Les trois hommes et l’enfant furent ensuite crucifiés.

    Leurs corps restèrent sur les croix pendant deux jours.

    Personne ne fut autorisé à les enlever. A côté des croix, on déposa un panneau portant l’inscription « Infidèles ».

    Huit autres Chrétiens, dont 2 femmes, âgées de 29 et de 33 ans, furent également sommées de renoncer au Christ pour embrasser l’islam… Tous refusèrent.

    Les islamistes de l’Etat islamique violèrent alors les femmes, puis les frappèrent. Comme ces malheureuses continuaient à prier pendant leur supplice, les militants islamistes redoublèrent les coups avec une furie bestiale.

    Tandis que les 2 femmes et les 6 hommes s’agenouillaient, dans l’attente de leur supplice, ils continuèrent à prier.

    Selon les villageois, certains priaient au nom de Jésus, d’autres levèrent leurs têtes et recommandèrent leurs esprits à Jésus. L’une des femmes leva les yeux au ciel, et sembla presque sourire en s’exclamant « Jésus ». Après avoir été décapités, leurs corps furent pendus aux croix.

    Les mêmes horreurs se passent actuellement dans deux autres nations arabes, là où les USA et ses alliés occidentaux, sous prétexte d’y apporter la liberté et la démocratie, contribuèrent à la chute des dictateurs laïques qui longtemps avaient arrêté l’avancée des jihadistes : la Libye et l’Irak.

    L’année dernière, Andrew White, un pasteur anglican, connu sous le nom de « Vicaire de Baghdad », raconta les atrocités commises en Irak à l’encontre des Chrétiens : des enfants furent sciés en deux en présence des parents pour avoir refusé de se convertir à l’islam :

    « Les égorgeurs de l’EI dirent aux enfants chrétiens : Vous allez prononcer la chahada, la profession de foi islamique : Il n’y a pas d’autre Dieu hormis Allah, qui est le Seul et l’Unique et Mahomet est son dernier prophète envoyé à l’humanité. »

    Quatre de ces enfants, tous âgés de moins de 15 ans, répondirent :

    « Non, nous aimons Jésus. Nous avons toujours aimé Jésus. Nous avons toujours suivi Jésus . Jésus a toujours été avec nous.”

    Les égorgeurs de l’EI rétorquèrent : « prononcez la chahada». Les enfants répondirent, tout en commençant à sangloter : “ Non, nous ne pouvons pas ». Ils furent tous décapités.

    « Comment pouvons-nous répondre à cela ? Par les larmes ? Ce sont mes enfants. C’est ce que nous avons subi, c’est ce que nous subissons. »

    C’est peu après la chute de Saddam que les enfants chrétiens d’Irak devinrent la cible préférée des islamistes.

    En juin 2008, un comité parlementaire canadien eut vent de la manière dont les militants musulmans crucifiaient les enfants chrétiens. Depuis le début de la guerre en 2003, douze enfants, dont certains seulement âgés de 10 ans, furent enlevés, assassinés, cloués sur les croix près de leurs maisons, afin de terrifier et tourmenter leurs parents.

    Dans l’un de ses messages sur Facebook, A. White, qui postait régulièrement les photos de chrétiens martyrs, écrivit :

    « La photo, reçue aujourd’hui, dépasse en horreur tout ce que j’ai pu voir à ce jour : une famille de 8 personnes, toutes abattues d’une balle en pleine tête, gisaient dans une mare de sang, leur Bible ouverte sur le canapé. Ils avaient refusé de se convertir. Cela leur coûta la vie. »

    Il raconta également comme des membres de l’Etat islamique vinrent trouver un Chrétien et lui dirent : « soit vous vous convertissez à l’islam, soit nous tuons vos enfants ». Désespéré, le père récita la chahada et devint ainsi musulman. Il téléphona ensuite à A. White :

    « Abouna, abouna [père, père], j’ai prononcé ces mots. Jésus ne m’aimera plus? J’ai toujours aimé Jésus, j’ai prononcé ces mots, car je ne pouvais pas voir tuer mes enfants. »

    « Non » Ellias, Jésus vous aime encore. Il vous aimera toujours” lui répondit A. White.

    Il existe de nombreux récits historiques de Chrétiens martyrisés, suite à leur refus de renoncer au Christ pour Mahomet, qu’il s’agisse des 100.000 Chrétiens géorgiens décapités ou brûlés vif ou « seulement » des 800 italiens décapités à Otrante.

    Le 14 août 1480, un massacre fut perpétré sur une colline, juste aux portes de la ville d’Otrante, dans le sud de l’Italie.

    800 hommes de la ville furent conduits en un lieu, appelé la Colline de Minerve et l’un après l’autre, ils furent décapités devant leurs frères prisonniers. Cette colline fut, par la suite nommé la Colline des Martyrs. Ils moururent, car ils refusèrent de se convertir à l’islam. Leurs corps, restés sans sépulture sur le lieu de leur supplice, furent retrouvés en juin 1481 par les troupes qui libérèrent la ville.

    Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

    Les 800 citoyens d’Otranto étaient des martyrs, les premières victimes du projet funeste de conquête de l’Italie et de toute la Chrétienté par les armées de l’Empire ottoman. Grâce à leur sacrifice, toutefois, l’invasion ottomane fut ralentie et Rome échappa au même sort fatal qui frappa Constantinople 27 ans auparavant. Les martyrs d’Otrante furent canonisés par le Pape François le 12 mai 2013.

    Antonio Primaldo périt décapité par les troupes du sultan, avec ses 800 compagnons, en 1480 à Otrante, pour avoir refusé de se convertir à l’islam.

    « Nous considérons Jésus-Christ comme Notre Seigneur et le vrai Dieu. Nous préférons plutôt mille fois mourir que de le renier et devenir Turcs », avait-il dit avant son supplice.

    On peut lire dans un rapport datant de l’Egypte médiévale, le récit suivant :

    En 1389, une grande procession de Coptes, ayant reconnu Mahomet par peur d’être condamnés à mort marchaient à travers les rues du Caire.

    Comme ils s’étaient repentis de leur apostasie, ils souhaitaient expier pour leur erreur, en revenant au christianisme. Ainsi, pendant qu’ils marchaient, ils annonçaient leur foi en Christ et leur rejet de Mahomet. Ils furent arrêtés et tous les hommes décapités l’un après l’autre sur une place publique, devant les femmes. Ces dernières, loin d’être terrorisées par le macabre spectacle, refusèrent de renier le Christ et subirent le même sort. (Ref. Crucified Again pages 113-114)

    Cette année, en Libye, l’Etat islamique diffusa une vidéo montrant la décapitation de 21 Chrétiens coptes.

    Tandis qu’ils maintenaient les corps de leurs victimes, les militants sanguinaires enfoncèrent leurs doigts dans les yeux des Chrétiens, puis penchèrent leur tête en arrière et les égorgèrent lentement au couteau.

    Tout comme lors des récents viols, décapitations et crucifixion des 12 Chrétiens près d’Alep, les Chrétiens priaient Jésus, pendant que la lame du couteau leur coupait lentement la gorge. Un prêtre copte décrivit plus tard la scène :

    « Le nom de Jésus fut leur dernier mot.. en murmurant le nom de Jésus, juste avant de mourir, leur martyre fut scellé. »

    Un mois avant que la vidéo de la décapitation ne fut diffusée, la BBC déclara erronément que les Coptes avaient été relâchés. C’est triste à dire, mais minimiser de la sorte la persécution des Chrétiens par les musulmans est une pratique courante à la BBC.

    Quand l’Etat islamique diffusa une autre vidéo, en avril, sur le massacre de Chrétiens en Libye, un membre masqué de l’Etat islamique s’adressa à tous les Chrétiens du monde :

    « Nous disons à tous les Chrétiens, l’EI va s’étendre, avec la permission d’Allah. Et, il vous atteindra, même si vous êtes réfugiés dans des lieux fortifiés. Ainsi, quiconque accepte l’islam trouvera la sécurité… mais celui qui refuse, ne verra de nous que le tranchant de la lame. Les hommes seront tués, leurs biens confisqués et leurs enfants deviendront des esclaves. C’est le jugement d’Allah et de son messager. »

    La scène suivante montrait les Chrétiens éthiopiens abattus d’une balle à l’arrière de la tête ou décapités.

    Le massacre permanent des Chrétiens par le sanguinaire Etat islamique et la destruction des églises et des antiquités sont la responsabilité de l’Administration Obama et de ses alliés occidentaux, qui intentionnellement ou non, ont pavé la voie à l’Etat islamique.

    Comme le Président russe Vladimir Poutine l’a récemment déclaré devant les Nations Unies, s’adressant aux pays, qui soutinrent le « Printemps arabe » à commencer par le grand chef Obama :

    “En lieu et place de la démocratie et du progrès, nous avons eu la violence, la pauvreté et le désastre, et personne ne se préoccupe le moins du monde des droits de l’homme, y compris le droit de vivre.

    Je ne puis m’empêcher de poser la question à ceux qui ont contribué à cette situation : réalisez-vous ce que vous avez fait ? »

    Qu’ils le réalisent ou non, ils persistent à choisir la même voie en Syrie et les Chrétiens en payent souvent le prix le plus élevé.

    Mais le sanguinaire Etat islamique, avec lequel commerce la Turquie de l’islamiste Erdogan et d’autres pays occidentaux, indifférents aux atroces violations des droits de l’homme perpétrées par les soldats de satan, n’est pas le seul responsable du massacre des Chrétiens refusant de se convertir à l’islam. Des musulmans, à titre individuel, des foules hystériques, des terroristes islamistes et des gouvernements islamiques à travers le monde sont connus pour forcer les Chrétiens à se convertir à l’islam, le plus souvent sous la menace de mort.

    L’orientalisation de l’Occident, sciemment organisée par ses dirigeants, entraînera ces mêmes déchaînements d’atrocités qu’à Alep, Mossoul et Rakka.

    « Chamberlain avait promis la paix et il a perdu. Churchill avait promis du sang et des larmes et il a gagné. »

    Islam : 14 siècles de massacres, de conversions forcées, de pillages, de destructions.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

    Source: “How Obama Ushered in the New Age of Christian Martyrdom” gatestoneinstitute.org (Traduit et adapté par Rosaly)

  3. Avatar yenamarre dit :

    “Monastère Bethléhem”
    Les photos et les vidéos en provenance de Syrie et d’Irak qui représentent les membres de l’Etat islamique détruisant et brûlant les églises inspirent et motivent les groupes radicaux au Moyen-Orient.
    Le 26 septembre, des terroristes palestiniens influencés par l’EI ont brûlé le monastère Saint-Charbel à Bethléem, qui est sous le contrôle des Palestiniens. Des dommages ont été causés à l’église.

    Des témoins chrétiens ont déclaré que deux jours avant l’incendie, les terroristes sont entrés par effraction et ont volé des objets dans l’église. Apparemment, cela faisait partie d’une mission pour recueillir des informations.

    Le Père Gabriel Naddaf, un prêtre israélo-arabe de l’Eglise araméenne, fut le premier a rendre l’affaire publique et a écrit sur sa page Facebook:

    “Nous appelons Mahmoud Abbas [Président de l’Autorité palestinienne] à condamner l’attaque et à assurer la sécurité des lieux saints chrétiens dans les Territoires. L’attitude de la direction de l’Autorité palestinienne (AP) encourage le vandalisme et le terrorisme contre des sites chrétiens par des Palestiniens extrémistes savant qu’ils ne seront pas traduits en justice ou punis pour leurs actes.”

    “Contrairement à l’Etat d’Israël, qui protège les droits de tous ses citoyens, y compris ceux des communautés chrétienne et musulmane, l’Autorité palestinienne permet la corruption et l’intimidation, en particulier envers sa population chrétienne. Voilà pourquoi dans les lieux historiques comme Bethléem, qui étaient à majorité chrétienne avant que l’Autorité palestinienne ne contrôle ces territoires, il reste désormais un faible pourcentage de chrétiens, car ils ont été chassés en raison des conditions défavorables et des persécutions”, a t-il poursuivi.

    Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a abordé la question sur sa page Facebook:

    “Je suis fier que la communauté chrétienne en Israël augmente chaque année. Malheureusement, au Moyen-Orient, cette tendance ne se produit qu’en Israël. Dans beaucoup de régions, la communauté chrétienne est persécutée et attaquée. Même dans les Territoires palestiniens, y compris à Bethléem, berceau du christianisme, la communauté chrétienne se réduit d’année en année “, a t-il écrit.

    “Je suis inquiet des dommages causés au monastère Saint-Charbel à Bethléem, qui a été brûlé samedi dernier. Si nous parlons des actions des extrémistes, j’attends de l’Autorité palestinienne qu’elle attrape ceux qui sont responsables, comme Israël l’a fait pour les extrémistes qui ont attaqué les lieux saints de toutes les religions.”

    Les preuves récoltées sur le terrain suggèrent que les criminels proviennent de la zone A, qui est sous contrôle de l’AP. Cependant, au lieu de condamner ce crime abominable et de poursuivre les terroristes en justice, l’Autorité palestinienne a pris soin d’étouffer l’affaire. En conséquence, le crime n’a pas été mentionné par aucun média palestinien, ni même israélien ou international. Peu d’articles ont été publiés sur cet incident.

    Beaucoup de responsables chrétiens craignent à juste titre l’éventualité d’une augmentation de l’agressivité des extrémistes palestiniens contre la minorité chrétienne qui pourrait même conduire à des incendies d’églises, notamment contre l’église de la Nativité, où Jésus est né, et à une guerre de religions incontrôlable.

    Ce n’est pas la première attaque contre des lieux saints chrétiens. En février 2014, des vandales ont brûlé l’Église de Gaza et ont essayé de mettre le feu à la voiture du Père George Hernandez. Ils ont également inscrit des slogans contre les Chrétiens et ont avoué avoir réalisé l’attaque en réponse à l’assassinat des musulmans en Afrique centrale.

    Franciscan Foundation for the Holy Land
    Franciscan Foundation for the Holy Land
    “Un prêtre à côté du monastère St Charbel à Bethléhem”
    À une époque où les jets de pierres et les émeutes continuent à Jérusalem et sur le Mont du Temple contre les Juifs et les touristes, l’Autorité palestinienne envenime la situation et publie des articles et des déclarations belliqueuses prétendant qu’Israël viole la liberté de culte en empêchant les musulmans de pénétrer sur le lieu saint et de prier.
    Les personnes qui détériorent vraiment les lieux saints sont en réalité des membres de l’Autorité palestinienne qui ont imposé un silence médiatique complet sur l’incendie de l’église plutôt que d’arrêter les criminels responsables.

    L’Autorité palestinienne doit condamner publiquement l’incident, faire cesser la violence contre les minorités, ouvrir une enquête approfondie sur l’incident et traduire les coupables en justice. La communauté internationale, les Etats du Golfe et les pays donateurs doivent imposer des sanctions à l’Autorité palestinienne et ne pas lui donner d’argent jusqu’à ce qu’elle condamne l’incident, rénove l’église et poursuive les coupables en justice.

    L’incendie de l’église de Bethléem était un acte ignoble et raciste contre une communauté marginalisée qui vivait paisiblement dans ce pays avant l’arrivée des musulmans. Le silence palestinien est compréhensible. Voilà ce que les pays arabes qui vivent sous la dictature font

  4. Avatar Charlotte Parc dit :

    Ce sont ces mêmes infos que j’avais déjà signalées ici
    Charlotte Parc 14 octobre 2015 à 12 h 29 min
    https://www.christianophobie.fr/breves/le-pere-jacques-mourad-est-libre#.Vh__bCs72Xk
    lues sur le site de Aleteia le 13 octobre
    http://fr.aleteia.org/2015/10/13/pere-jacques-mourad-je-me-suis-enfui-deguise-en-islamiste/

    Prions encore pour le Père Mourad et son incroyable courage pour aller essayer de délivrer les 200 prisonniers chrétiens syriens dont il a fait partie. Prions aussi pour le prêtre orthodoxe et les amis bédouins (Mohed Alstrad, élu le 6 juin dernier meilleur chef d’entreprise mondial, qui fut un petit bédouin syrien, dit que les bédouins ce sont les “Arabes des Arabes” ! Ref.L’Express 14 octobre 2015 p.18 ) et musulmans qui l’aident dans cet objectif.

    Seigneur, nous t’avons déjà remercié pour la libération de ton serviteur dont Tu as fait réussir le subterfuge de sa fuite
    https://www.christianophobie.fr/breves/le-pere-jacques-mourad-est-libre#.Vh__bCs72Xk
    et nous te redisons aujourd’hui encore, merci !

    Seigneur, encore plus grand merci pour le courage dont Tu l’animes pour se préoccuper du sort de tous les chrétiens qui étaient prisonniers avec lui.
    Donne-lui toute la sagesse, l’intelligence de l’Esprit-Saint pour établir les bons plans, permets qu’il rencontre les bonnes personnes, les bons négociateurs, au bon moment.
    Et merci Seigneur pour les personnes de bonne volonté, pas encore tes enfants, mais qui, par humanité, par bonté, ont à cœur de travailler à la libération de ces malheureux prisonniers.
    Seigneur bénis ces musulmans, bénis ces bédouins et que les témoignages de ce prêtre catholique et de ce prêtre orthodoxe illuminent leur vie.

    Nous T’en prions, dans le nom de Jésus. Amen !

    1. Avatar Charlotte Parc dit :

      C’est Mohed Altrad (sans s) que je voulais écrire
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohed_Altrad

  5. Avatar Damien dit :

    Le titre est trompeur. Le père Mourad n’a pas été libéré, mais il a réussi à fuir en moto. Bravo pour cet exploit. Malgré tout je crois et suis persuadé que NS Jésus Christ n’abandonne pas ses frères adoptifs. quant à parler de miracle …. ? je n’aime pas trop.

    1. Avatar Gérard P. dit :

      A qui profite ce”Bordel Mondial” ?

      1. Avatar Damien dit :

        Le chaos profite toujours aux opportunistes qui s’y précipitent pour soi-disant venir “aider” avec un label ONG sur le T-shirt. Devant une proie, les prédateur n’hésitent pas.

    2. Avatar Charlotte Parc dit :

      @Damien
      “Miracle” est le mot employé par le Père Mourad lui-même.
      Ne soyons pas plus royalistes que le roi et soyons respectueux des convictions de cet homme de Dieu.

      Le miracle ne consiste pas forcément en un ou des évènements surnaturels (comme par exemple la libération de Saint Pierre de la prison de Jérusalem dans Actes 12,6-11* ou celle de Saint Paul de la prison de Philippes dans Actes 16,26), mais le plus souvent en ce que Dieu intervient en permettant à des évènements tout à fait naturels de survenir pile poil au bon moment, parce que son Esprit-Saint a donné l’intelligence, la connaissance, la force, le courage aux bonnes personnes de faire les bonnes choses au bon moment.
      Quels que soient les moyens que Dieu emploie, on peut, on doit, Lui en être reconnaissant même si la survenue finale du résultat imploré dans nos prières peut, à vues humaines, n’être que le résultats du travail et des actes des uns et, ou des autres.

      Par exemple, on élève ses enfants dans la foi chrétienne, on fait le mieux qu’on peut en tant que parents pour qu’ils fassent leur cette foi, mais lorsque nos enfants font effectivement ce choix volontairement, cela reste de l’ordre du miracle, car Dieu n’a que des enfants, pas de petits-enfants.
      Autre exemple, lorsque les médecins m’ont guérie d’une maladie grave, à vues humaines, je dois la vie à leur science et leur conscience et à la collaboration de tous les paramédicaux, mais je ne cesse de remercier Dieu pour la qualité de la médecine dont nous bénéficions dans notre pays car cette guérison reste pour moi un miracle : logiquement j’aurais dû mourir.
      Dernier exemple, voir l’eau couler au robinet de son évier est tout pour nous (une nécessité absolue, une évidence, un droit inaliénable, le b.a. ba de l’hygiène publique… ) sauf un miracle, c’est juste le fruit de l’ingéniosité et du travail des hommes, mais allez demander à la villageoise peule de la savane saharienne ce qu’elle en pense, elle qui doit chaque jour faire 10 km pour aller puiser et rapporter l’eau dont sa famille a besoin, si le fait de voir arriver l’eau dans sa case ne serait pas un miracle !

      Il faut savoir faire “bon usage” du miracle, et toujours en être reconnaissant envers notre Dieu, quelles que soient ses voies.

      * a ce sujet, j’ai un jour entendu un pasteur, commentant ce passage des Actes, dire non sans humour que Pierre avait connu ainsi les premières portes automatiques de l’histoire de l’humanité ! Et lisez bien quelques versets plus loin – Actes 12,12-17 – que la porte de la maison de Marie ne s’ouvre, elle, pas miraculeusement : tant que quelqu’un ne l’ouvre pas de l’intérieur, Pierre reste à la porte dehors et continue à tambouriner pour qu’on la lui ouvre. Dieu n’intervient pas lorsque les hommes peuvent le faire, cette porte-là les amis de Pierre pouvaient l’ouvrir, alors qu’ils étaient impuissants à faire sortir Pierre de prison, alors Dieu est intervenu de façon surnaturelle dans la prison, mais pas dans la maison de Marie.

  6. Avatar Honorine dit :

    Que le nom de notre Seigneur Jésus-Christ soit béni pour ta libération , Père. Notre mère du ciel est toujours à nos côtés pour nous couvrir de son manteau.
    Nous continuons de prier pour toi et pour tous nos frères et sœurs de toute religion et de toute race qui sont encore sous la domination des personnes qui se sont érigées en “maitres de la vie”. Que Le Seigneur te protège dans ton apostolat et le bénisse.

  7. Avatar Perle dit :

    @Honorine
    ” Notre mère du ciel est toujours à nos côtés pour nous couvrir de son manteau “. –
    N’oublions pas “le manteau” de Jésus surtout.

  8. Avatar Maysie dit :

    Ma mère chérie, mourant prématurément , a passé une nuit paisible quelques heures avant de s’éteindre . Nous entendant commenter ce répis qu’elle a pris pour une guérison , elle a réussi à dire : ” C’est un miracle !”.
    Elle m’a donné Dieu au cours de son agonie.
    Là fut le véritable miracle .

  9. Avatar Katia dit :

    @ Maysie,

    Que votre Maman repose en paix maintenant dans le royaume du Seigneur et que de là-haut,elle vous protège ,vous et les vôtres.

  10. Avatar Gérard P. dit :

    @ Maysie
    Que DIEU vous bénisse,vous et les votre!

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services