La Une

Syrie : les vieillards arméniens de Kassab expulsés vers le territoire turc !

Commentaires (8)
  1. Charlotte dit :

    Seigneur aie pitié de ces personnes âgées arméniennes !
    Si elles ne peuvent pour le moment retrouver leur maison, qu’au moins elles puissent rejoindre leurs enfants et petits-enfants là où ils sont eux-mêmes réfugiés.
    Seigneur, Toi, sois leur secours et leur consolation, nous sommes si impuissants.
    Touche le cœur de leurs “expulseurs”, qu’ils puissent voir dans les visages et les corps de ces vieillards, ceux de leurs propres parents ou grands-parents auxquels on ferait subir le même sort et qu’ils en aient pitié.
    Seigneur, sois leur en secours !
    Seigneur, que Ton Esprit suscite des artisans de paix !
    Nous te le demandons avec ferveur au nom de Jésus.

    .

  2. Shimon dit :

    La réalisation d’un moyen-orient “christenrein” se poursuit systématiquement avec la complicité de l’occident et de la France en particulier.
    Les “intérêts géopolitiques” de la France en fait un vassal de l’Arabie Saoudite et de ses alliés chiites. La nécessité de fourniture de pétrole et de gaz indispensable à l’économie européenne renforce la haine anti-chrétienne du libéral-socialisme.

    1. Pascal dit :

      Les chiites ne sont pas les alliés de l’Arabie séoudite, mais plutôt des adversaires. Les sunnites wahhabites de ce pays sont des ennemis farouches du chiisme, qu’ils considèrent “hérétique”.

  3. Gilberte dit :

    c’est la Turquie qui fait donc la guerre à la Syrie sans déclaration sans motifs ,la Turquie qui a été subventionnée par l’Europe pour lutter contre son sous développement, et que des politiques français veulent faire entrer dans l’Union Européenne

  4. Jeannot dit :

    Avant de mourir cet enfant de 3 ans Syrien dit “I’m gonna tell God everything”.

    Je vais tout dire à Dieu !

    http://worldobserveronline.com/2013/12/29/last-thing-3-year-old-syrian-said-died-im-gonna-tell-god-everything/?utm_source=taboola&utm_medium=referral

  5. Gisèle dit :

    Charles Aznavour en dit quoi ?

  6. Rachel dit :

    Pour le World Observer : Un plan US pour une longue guerre d’usure contre la Syrie

    Par Ghaleb Kandil

    « Saigner la Syrie » et empêcher son redressement constituent l’objectif des efforts déployées par les États-Unis, avec l’Otan, la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar, après que cette alliance ait compris que la chute du régime et le renversement du président Bachar al-Assad sont impossibles à réaliser.
    Les moyens d’intensifier la guerre contre la Syrie étaient, en effet, au centre des entretiens du président Barak Obama en Arabie saoudite, samedi. Les déclarations des responsables US qui ont accompagné Obama ont montré que les deux parties se sont entendus sur l’augmentation des aides états-uniennes aux groupes armés en Syrie, qualifiés de « modérés » par Washington. Il s’agit en fait du Front islamique et du Front al-Nosra, affilié à Al-Qaïda, et dont le chef, Abou Mohammad al-Joulani, a vu son nom rayé des listes terroristes états-uniennes.
    Certains des membres de la délégation US ont fait état d’un projet d’entrainement de 600 rebelles par mois dans des camps saoudiens, qataris, jordaniens et turcs (l’implication de la Turquie n’a plus besoin de déclarations publiques). Ces mêmes sources ont précisé qu’Obama a réitéré son refus de livrer des missiles anti-aériens aux groupes rebelles. Cependant, les services de renseignement saoudiens ont remis aux insurgés ces derniers mois, sans doute avec le consentement et le soutien US, des armes sophistiqués, qui ont été dernièrement utilisées dans les batailles du Qalamoun. D’importantes quantités en ont d’ailleurs été retrouvées dans des dépôts saisis dans la région.
    Les indices montrent que les États-Unis, en coopération avec leurs alliés, veulent provoquer un longue guerre d’usure en Syrie, en formant de nouveaux groupes armés, semblables aux Contras du Nicaragua, qui ont été soutenus et reconstitués malgré leurs défaites successives contre les forces sandinistes. Les efforts sont donc déployés pour envoyer davantage d’hommes et d’armes en Syrie, afin de prolonger la guerre et les destructions. L’entrainement mensuel de rebelles prouve l’existence d’un projet sur le long terme, essentiellement basé sur les assassinats et les sabotages, dans le but d’entraver l’avancée de l’armée syrienne sur le terrain, ainsi que le redressement de l’État. Ce plan d’entrainement vise à pallier au retour dans le giron de l’État de milliers d’ex-rebelles, grâce aux réconciliations et aux amnisties présidentielles, et à l’inversement du flux migratoire des extrémistes étrangers.
    C’est dans ce cadre qu’intervient l’implication directe de la Turquie dans la guerre en Syrie. Après la dernière visite de Recep Tayyip Erdoğan à Téhéran, les milieux du pouvoir turc ont indiqué qu’Ankara avait convenu, avec la partie iranienne, que la priorité en Syrie devrait aller à lutte contre le terrorisme. Mais il est apparu que les réalités sur le terrain étaient à l’opposé de ces déclarations. La Turquie a en effet planifié et organisé l’attaque des groupes terroristes contre la localité syrienne de Kassab (au Nord de Lattaquié), dont les habitants sont des rescapés du génocide arménien. Le but de cette agression est d’ouvrir un nouveau front pour perturber l’organisation des prochaines élections présidentielles en Syrie.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services