La Une

Toulouse : la basilique Saint-Sernin de nouveau taguée

Commentaires (12)
  1. Daniel dit :

    Quand ces gens-là sont impunis, cela ne m’étonne pas qu’ils récidivent encore et encore. Pauvre France, le seul moyen d’être réellement jugé dans ce pays est de toucher à l’argent de l’état. Pour les autres délits, aucun problème, tata taubira et son parti anti-France est là pour défendre les délinquants.

    1. poulain salvat françoise dit :

      excellent!!

  2. Anthony dit :

    La basilique St Sernin est la cible régulière de ce type de dégradations. Souvenez-vous en Mai ou Juin 2013, vous l’aviez publié : “Mort aux Catho, vive les Clitos” sur ces mêmes murs presque millénaires de cette insigne Basilique, qui abrite sous son baldaquin et ses voûtes romanes le tombeau du Premier évêque de Toulouse, Saint Saturnin. (= St Sernin), martyrisé par les romains en 250.

    Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est l’abandon total dont est victime cette église : place dégradée, non entretenue, électricité défaillante à l’intérieur, regardez les photos ci-dessus, même l’herbe qui pousse entre les pierres n’est pas retirée! Tous les dimanches, un marché s’implante autour de la Basilique : stands vendant des articles du Coran, certains ouvrages anti-chrétiens, et des imams quêtent devant la basilique pour construire les mosquées qui voient et verront le jour dans cette ville pourtant Ô combien Catholique.

    Pauvre St Saturnin… abandonné de tous!

    Il reste à souligner tout de même que le Curé de cette basilique la fait remarquablement vivre et que les célébrations qui s’y tiennent sont superbes, pour la plus grande Gloire de Dieu. Trois messes par dimanche (9h, 10h30 et 18h30), une messe quotidienne à 09h et même depuis 2 ans, le mardi à 08h15 à l’autel de la Vierge, une messe sous la forme extraordinaire du Rite Romain, célébrée par l’abbé Jean François Gallinier Pallerola.

    1. Charlotte Parc dit :

      @Anthony
      “Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est l’abandon total dont est victime cette église : place dégradée, non entretenue, électricité défaillante à l’intérieur, regardez les photos ci-dessus, même l’herbe qui pousse entre les pierres n’est pas retirée! ”
      Mais qu’attendent les occupants du lieu, les participants à ces 10 messes hebdomadaires pour organiser une journée nettoyage/ entretien /jardinage, réparation, ménage du tour de l’église ?
      Je suis protestante, n’ai pas la chance d’avoir une telle merveille architecturale comme lieu de culte, mais je vous assure que mon église-bâtiment est bien entretenue. Nos diacres et diaconesses s’en chargent et ils organisent régulièrement des samedis de travail auxquels les fidèles participent sans aucunement rechigner.
      Je dois dire que je suis un peu agacée par ces pleurnicheries, récurrentes, quasi permanentes de catholiques qui pensent que c’est aux autorités municipales, en tout cas civiles, d’entretenir leur lieu de culte.
      L’église catholique a hurlé à la spoliation au moment de la séparation des églises et de l’état en 1905 (et ça ne s’est calmé qu’en 1924) . Mais au fil des décennies, cette “spoliation” s’est révélée être un avantage financier énorme pour elle par rapport aux autres confessions qui ne disposaient que de peu de bâtiments et qui avaient bien du mal à en construire, car alors ses édifices sont entretenus par l’état et les communes sur les impôts de tous et plus du tout sur les dons des fidèles.
      Allez les cathos, retroussez un peu vos manches et sortez l’huile de coude !

      Quant aux tags, ils me semblent plus relever du marquage de territoire comme vous le dites M. Hamiche (comme ce “Laura ” qu’on devine écrit à l’envers, par terre gravé sur la pierre sur la seconde photo tout en bas, graffiti d’amoureux ? ) que de la christianophobie.
      Allez chercher le kärcher Anthony, et qu’on n’en parle plus !

  3. Anthony dit :

    Remarquable site paroissial… :

    http://www.basilique-saint-sernin.fr/

    1. Charlotte Parc dit :

      Merci de l’avoir signaler @Anthony, il est effectivement fort bien fait .

      1. Charlotte Parc dit :

        …de l’avoir signalé ….

  4. Anthony dit :

    Charlotte,

    je ne pleurniche pas, je constate. Ensuite, cette église, merveille du catholicisme, est la propriété de la COMMUNE de Toulouse. Classée monument historique, patrimoine mondial de l’Unesco au Titre des chemins de St Jacques. Le Curé, affectataire, n’a pas le droit de toucher à quoi que ce soit, et même l’entretien intérieur doit etre assuré par les gardiens municipaux du musée St Raymond donc la Conservatrice, Mme UGAGLIA est conservatrice de la Basilique en même temps que de St Pierre des Cuisines et le site romain des Arènes de Toulouse.
    Vous qui êtes protestante, je pense que vous entendrez que votre temple du Salin est dans un cadre plus agréable que la Basilique St Sernin, non?? Remontez la superbe rue du Taur qui débouche sur le joyau de Toulouse, qui est entouré d’une affreuse place abandonnée, offerte à tous les abus le dimanche matin lors du marché. Y êtes vous venue?? Quand aux paroissiens, nombreux (3 fois 400 fidèles par dimanche) ils sont prêts à aider, mais pas à refaire la place St Sernin…

    En ce qui concerne les catholiques, nous ne pleurnichons pas, nous constatons. J’ai souvent entendu une femmes pasteur se plaindre de l’état de son temple… mais pour 25 fidèles par culte, la mairie ne voulait pas engager autant de frais que pour une église proche qui reçoit 300 fidèles catholiques régulièrement.

    Enfin, Charlotte, pardonnez à la bonne Ville de Toulouse de ne pas être Montauban ou La Rochelle, et donc d’être façonnée par ses monuments par l’Eglise Catholique.

    C’est assez curieux votre façon de répondre à ces tags signalé ici… alors qu’une oreille de cochon sur une moquée vous ferai hurler… Non, catholique je ne suis pas bécasse parceque majoritaire en France… et non je n’accepterai pas que des petits cons inscrivent : “mort aux cathos, vive les clitos”. Et même un tagueur de rue, c’est de la détérioration d’un monument historique que le peuple Français paye avec ses impots.

    Bien à vous.

    1. Charlotte Parc dit :

      @Anthony Vous m’avez mal comprise. Peut-être me suis-je mal exprimée.
      Que les choses soient claires, je ne suis pas de Toulouse que j n’ai fait que visiter il y quelques années, et je m esouviens de cette très belle église de Saint-Sernin
      Vous écrivez ” Le Curé, affectataire, n’a pas le droit de toucher à quoi que ce soit, et même l’entretien intérieur doit etre assuré par les gardiens municipaux du musée ” soit pour la réfection de l’électricité, mais encore si les fidèles faiaient &tse cotisaient

      1. Charlotte Parc dit :

        Mon message est parti bien avant la fin de sa rédaction, je reprends et termine

        Vous écrivez “Le Curé, affectataire, n’a pas le droit de toucher à quoi que ce soit, et même l’entretien intérieur doit être assuré par les gardiens municipaux du musée” : soit pour la réfection de l’électricité, mais encore si les fidèles faisaient établir un devis et se cotisaient pour en payer 50 ou 70 %, je pense que le conservateur du musée suivrait ….cela reste à voir bien sûr. Mais qui empêche les paroissiens de balayer, d’ôter les mauvaises herbes autour, etc. ? Il y a une loi contre ça ?

        Vous écrivez ” Vous qui êtes protestante, je pense que vous entendrez que votre temple du Salin est dans un cadre plus agréable que la Basilique St Sernin, non?? ” Je n’entends rien du tout …car je ne connais pas les lieux ni cette paroisse réformée ! Mais une chose est certaine, à consulter le site de ce temple http://eglise-reformee-toulouse.org/index.php/la-paroisse/temples-de-toulouse/temple-du-salin on y apprend que le temple appartient, non à la municipalité, mais à l’église protestante elle-même car il a été construit en 1911, donc 6 ans après la loi de séparation des églises et de l’état . Ceci explique sans doute cela : construite sur les seuls fonds des protestants toulousains, ils ont à cœur d’entretenir leur bien sans avoir jamais recours aux fonds publics puisque la loi l’interdit . CQFD : pourquoi les catholiques n’en font-ils pas autant ? C’est ce que j’écrivais ; en 1905, les catholiques ont hurlé à la spoliation et maintenant ils pleurnichent pour avoir des subsides publics !

        Vous écrivez : “Enfin, Charlotte, pardonnez à la bonne Ville de Toulouse de ne pas être Montauban ou La Rochelle, et donc d’être façonnée par ses monuments par l’Église Catholique.” Je ne reproche pas à Toulouse ses nombreuses églises catholiques dont beaucoup sont magnifiques, je reproche aux utilisateurs de celles-ci de ne plus vouloir, comme l’ont fait leurs aïeux avec tant de zèle, donner de leur temps et de leur argent pour les entretenir, mais de constamment compter pour cela sur les institutions publiques et laïques et donc sur l’impôt général de tous les citoyens, cela fait un fichu distinguo !

        Vous avez écrit : ” alors qu’une oreille de cochon sur une moquée vous ferai [sic] hurler… ” Mais qu’est qui vous autorise à écrire cela ? Lisez mes nombreuses contributions au blogue de Christianophobie.fr et vous jugerez que votre assertion tombe totalement à plat ! J’ai beau être protestante (en quoi d’ailleurs cela serait-il un critère de laxisme ?), j’ai toujours pensé que les dégradations de bâtiments, quels qu’ils soient, sont inadmissibles . Ce blogue est dédié à la dénonciation des actions christianophobes et donc toutes les dégradations de tous les bâtiments n’entrent pas dans le champ de son propos.
        En l’occurrence, si dégradation de bâtiment il y a eu, et c’est évident qu’il y a eu dégradation, c’est sur son caractère christianophobe que je m’interrogeais dans mon post, car le fait que la dégradation concerne un bâtiment religieux – quelle qu’en soit la confession – n’en fait pas ipso facto une action christianophobe ou antisémite ou islamophobe.
        Je suis, j’ai toujours été, partisane d’un respect absolu de la propriété d’autrui, surtout si cette propriété est un symbole religieux, et le respect absolu de toute personne, car ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à lutter (encore moins contre des pierres) mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. (Eph 6,12)

        Vous avez écrit : “et non je n’accepterai pas que des petits cons inscrivent : « mort aux cathos, vive les clitos” ” Moi non plus je ne l’accepte pas, rassurez-vous et je suis tout autant choquée que vous par de tels écrits , mais il ne s’agit nullement de cela ici, il s’agit de “G2M ” , ce que M. Hamiche lui-même a qualifié de “marquage de territoire” . Pour moi, rien à voir avec la christianophobie.

        Vous avez écrit : “Et même un tagueur de rue, c’est de la détérioration d’un monument historique que le peuple Français paye avec ses impots.” Et bien nous voilà 100% d’accord sur cette phrase, sinon sur son orthographe, puisque l’état a décidé en 1905 de vous prendre vos églises pour en faire des biens publics entretenus sur les impôts de tous, mais cela n’en fait pas une action christianophobe, mais un acte d’incivisme bien dans l’air du temps, et cela n’empêche aucunement les occupants du lieu dégradé de se retrousser les manches pour participer à la réparation des dégradations !

  5. Anthony dit :

    OK. Rien à ajouter. Et pardonnez mon emportement. Cordialement.

    1. Charlotte Parc dit :

      Ben, je n’ai pas vraiment à vous pardonner car je n’ai pas ressenti que vous m’ayez offensée @Anthony !
      Vous avez donné votre point de vue et je vous a écrit le mien car je n’étais pas d’accord avec vous, mais pas parce que j’étais offensée ! Si de la discussion peut naitre une inflexion de sa pensée, c’est tant mieux, car il n’y a que les gens stupides qui ne modifient jamais leur point de vue lorsqu’on leur apporte des éléments de réflexion allant dans un sens différent de leur position initiale. Votre attitude dans ce dernier post vous honore et prouve que vous n’êtes pas à ranger dans la catégorie des “idiots qui ne changent jamais d’avis” .
      Cela n’empêche personne d’avoir de profondes convictions dans certains domaines et de les défendre aussi intelligemment que possible lorsque les circonstances s’y prêtent. Une chose est d’être une girouette et de modifier sa position au gré des vents ou du bagout du dernier qui a parlé et autre chose est de reconnaitre la justesse d’arguments auxquels on n’avait initialement pas pensé, parfois simplement par ignorance ou par une interprétation incorrecte des faits. Et qui peut se vanter de tout savoir et de tout comprendre correctement ?
      Pas moi, et il m’arrive aussi d’être convaincu par les arguments d’autres personnes.
      Bravo pour votre fair-play !
      .

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services