La Une

Tueries du 13 novembre : le Père Boulad s’adresse aux musulmans

12 décembre à 08:22
Commentaires (19)
  1. Avatar zézé dit :

    Malheureusement, Mon Père, c’est bien à cause de Concile V II que nos Prêtres en sont là avec leurs arguments…. Embrasser le Coran, ou autres “rabaissements” ne mène à rien ! la preuve : en voulant se “rapprocher” du protestantisme, de l’islam ou des juifs, notre religion CATHOLIQUE, n’a fait que se perdre ! et ces Prêtres ne suivent pas JESUS !

    J’admire malgré tout votre courage et je prie pour vous !

    1. Avatar kurneval75 dit :

      entièrement d’accord, cela ne sert à rien de courir après si ce n’est de se perdre nous même. Concentrons nous sur le Christ et osons croire que la conversion de l’humanité est souhaitable plutôt que l’angélisme de sa conscience et du syncrétisme qui ne va nul part.

  2. Avatar Marie Claude dit :

    Tout à fait d’accord avec le Père Boulad,hormis les 4 avant-dernières lignes de son article,lorsqu’il compare l’islam “médinois”en vigueur depuis le 14ème siècle (guerres de conquêtes,massacres des populations,esclavagisme,lapidations des infidèles,soumission des femmes…etc,etc)avec une “crise de l’Eglise ” qui aurait pris fin dans les années 60,avec le concile VaticanII.
    Depuis Le Caire,le Père Boulad a une vision singulièrement déformée de la situation de l’Eglise depuis le fameux concile. Ceui-ci,au contraire ,a marqué le début de la longue agonie que connaît l’Eglise officielle.Elle a survécu aux guerres de religion auxquelles Louis XIV mit fin ,officiellement par l’Edit de Nantes,elle commençait à se remettre des longues persécutions post-révolutionnaires,la franc-maçonnerie infiltrée tenta de l’achever avec le concile vaticanII.Rien n’est comparable entre le Christianisme,La Parole du Christ,et la secte dérivée, pervertie,satanique, d’un islam très ancien, aux origines bibliques.
    Or une secte ne se REFORME pas,elle est vouée à disparaître.C’est pour la conversion de ces peuples à La Parole du Christ que nous devons prier.

    1. Avatar Charlotte Parc dit :

      @Marie Claude, Louis XIV n’a pas mis fin aux guerres de religions par l’Édit de Nantes, il a allumé la pire des guerres de religions, la pire des persécutions jamais subies en Europe par les Protestants, que la France ait connu en révoquant l’Édit de Nantes (édit de tolérance promulgué par Henri IV de Navarre en avril 1598) par l’Édit connu sous le nom d’Édit de Fontainebleau le 18 octobre 1685. Les conséquences les plus concrètes de cet édit de Fontainebleau furent :
      1) l’accélération de l’exil définitif d’environ un pour cent de la population APPARTENANT A L’ELITE principalement au profit de tous les concurrents économiques de la France : l’Angleterre, les Pays-Bas, l’Amérique et la Prusse, démolissant par ce funeste édit des décennies du patient travail de Colbert.
      2) après plus de deux décennies et demie de tracasseries de touts genres, l’aggravation considérable de la persécution des protestants restés en France (les moins riches), le scandale des dragonnades et autres envois aux galères pour seul motif de foi différente sans parler de la destruction de la quasi totalité des temples ;
      Alors que dans le même temps ce “Roi Très Chrétien” ne cessait de commercer avec les Ottomans et que toute l’Europe catholique, à commencer par le Pape lui-même(Innocent XI ; mais ils n’étaient pas vraiment très “copains” ces deux-là), s’est offusquée de ce que la France, fille ainée de l’Église, n’ait pas daigné accordé son soutien d’aucune façon à la lutte contre l’invasion ottomane et musulmane sur tout l’est et le sud de l’Europe. Louis XIV regardait ailleurs, les Protestants français étaient ses ennemis, pas les Ottomans.

      Ces persécutions, comme toutes les persécutions, si dans un premier temps ont freiné l’expansion et l’influence des persécutés, eurent au final l’effet inverse de ce qui était initialement recherché : le protestantisme français se reconstitua et c’est Louis XVI, sous la pression et dans l’ébullition politique nationale de l’époque, qui a enterré la hache de guerre le 7 novembre 1787 en promulguant un édit de tolérance donnant accès aux non-catholiques à l’état-civil par l’Édit de Versailles.
      Mais la tolérance n’étant pas la liberté, selon l’expression du député Rabaut-Saint-Étienne, protestant notoire, en 1789 la Constituante rédigea la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen obtenant l’article 8 selon lequel “Nul ne doit être inquiété pour ses opinions même religieuses”. La Constitution de 1791 déclarera tout citoyen “libre d’exercer le culte auquel il est attaché”.

      Tel est le réel enchainement historique des faits @Marie Claude, ouvrez vos livres d’histoire ou cherchez sur Internet pour en être convaincue

      1. Avatar Louis dit :

        Voyez le résulta au sujet de la “liberté religieuse” à l’oeuvre dans notre pays aujourd’hui!
        Tout celà à cause d’un déficit d’inquisition au sujet de M. Luther (qui n’impliquait pas pour autant une persécution caractérisée)
        Le fin du moyen-âge “obscurantiste” contenait en germe toutes ces funestes conséquences, dont celle d’avoir coupé en deux(irrémédiablement?)la chrétienté!

    2. Avatar Charlotte Parc dit :

      @Marie Claude
      “Depuis Le Caire,le Père Boulad a une vision singulièrement déformée de la situation de l’Eglise depuis le fameux concile.” écrivez vous.
      Et si sa vision, de loin, qui lui donne une vue d’ensemble, – celle tout de même d’un catholique que je sache , non ? – n’était pas au moins autant sinon plus, pertinente que celle de ceux qui sont le “nez dans le guidon” ?

      Je trouve que sur ce blogue, vous @Marie Claude, mais aussi bien d’autres contributeurs aux opinions au demeurant souvent très intéressantes, jugez quasiment comme non-chrétiens vos propres coreligionnaires catholiques dès lors qu’ils prennent des options par rapport à la hiérarchie catholique et au Concile de Vatican II qui ne vous plaisent pas.
      Moi qui vous regarde de l’extérieur de l’Église Catholique, je trouve cela bizarre que vous ne soyez pas tous solidaires, que vous vous envoyiez des piques si méchantes, que vous vous déchiriez même ainsi. ie
      Si ce que font et disent l’Église Catholique et ses officiels responsables ne vous plait pas, pourquoi voulez-vous rester dedans ? Pourquoi ne la quittez-vous pas ?
      Il pourrait bien y avoir, il y a déjà, des branches différentes (Petite Église, Église vieille catholique, Catholiques de rites orientaux…) à l’intérieur du catholicisme, comme il y en a à l’intérieur de l’orthodoxie et du protestantisme. Tous les cathos traditionalistes qui rejettent Vatican II et la “mollesse” de vos prélats, pourquoi ne créez vous pas une nouvelle branche ?

    3. Avatar Charlotte Parc dit :

      @Marie Claude

      “d’un islam très ancien, aux origines bibliques.” écrivez-vous.
      Comme si l’origine biblique (qui soit dit en passant, dans l’islam, n’est que partielle et souvent déformée) était une tare indélébile, preuve de sa noirceur et de sa perversité !!!

      Dois-je vous rappeler que NOTRE christianisme, toutes nos églises sont FONDÉS sur la Bible ?
      Tout l’ANCIEN TESTAMENT ne fait QU’annoncer Jésus-Christ, tout le NOUVEAU TESTAMENT ne parle QUE de Jésus-Christ, fondement de notre foi chrétienne.

      1. Avatar marie dit :

        Je suis catholique. Papiste. Et je partage votre point de vue…. comme quoi, entre catholiques, nous avons nos différences. Entre la position de Marie-Claude, que je respecte, et la vôtre, je peux affirmer sans hésitation que, personnellement, je me sens beaucoup plus proche de vous. Protestante?
        Peu importe finalement. Ce qui importe c’est la liberté laissée à l’homme par le Dieu en qui nous croyons.
        Nos approches diffèrent et pourtant, c’est bien le même Dieu. Le Dieu des chrétiens. C’est-à-dire la représentation de Dieu que nous avons grâce à l’Incarnation du Christ. “Dieu, personne ne l’a jamais vu” … 1ère Lettre de Jean versets 12.
        Au sein de mon Eglise, l’Eglise catholique, les différences existent. J’aurais tendance à dire, autant de croyances que de croyants. C’est ainsi. La papauté n’est pas venue à bout de chaque conscience pour y imprimer de force une foi unique. Non. La papauté n’est pas le communisme. Même si, des velléités unitaristes existeront toujours et traîneront dans les vieux fonds de nos vieux inconscients.
        Ce qui m’intéresse, c’est justement cette liberté que nous donne et nous laisse notre Dieu, cette liberté dont témoigne le Christ dont il use lui-même jusqu’au détriment de sa vie et qu’il offre à tous dans une générosité que seul Dieu peut exercer.
        Ce qui m’intéresse c’est comment arriver à être uns dans notre diversité. L’Eglise catholique est réunie sous un seul omophore et en même temps numériquement, très importante. Comment réunir toutes ces opinions, ces langues, ces cultures, ces traditions, ces approches, dans une vision unique? Est-ce le but, est-ce souhaitable?
        A l’automne, le Synode sur la famille, a montré toute la difficulté à diriger cette immense diversité. C’est un défi, un vrai défi, un immense défi à la hauteur de ce que nous demande le Christ, être uns comme Lui et le Père sont uns.
        Ce défi, moi, dans ma foi, je veux bien le tenter. Parce que j’ai entendu, parce que ce qui m’a été murmuré à l’oreille du cœur quand je suis revenue à l’église, c’était “Unité”.
        Certainement, chacun a une oreille qui entend partiellement les messages. La mienne a entendu ce mot “Unité”. C’était le premier qui venait frapper à mon oreille.
        Et c’est un défi que seul l’amour peut relever.

        Je comprends très bien votre réaction, « si vous n’acceptez pas Vatican II, formez une autre Eglise ». Mais c’est au nom de l’unité voulue par le Christ que nous devons tenter de rester unis dans la diversité. Il faut pour cela que chacun puisse exprimer ses différences. Les nostalgiques de Vatican I et les Vatican II, dits “conciliaires”.
        Tant que ça ne casse pas, ça passe…. Avec certains énervements, c’est certain, mais c’est le jeu.

        Dans ma paroisse, est apparu il y a peu, un curé d’avant la réforme. Papiste, il est resté malgré tout dans l’Eglise romaine. Il lui faut donc accepter Vatican II… Mais ce n’est pas gagné, et je peux vous assurer que nous sommes un certain nombre de paroissiens à souffrir. Je crois toujours avoir atteint le niveau d’insupportabilité, je vais malgré tout aux offices.
        Je ne sais pas combien de temps je vais tenir. J’essaye. Unité, unité…
        Pourtant, croyez-bien que quiconque veut revenir à une vision monolithique de la vérité, se prononce contre l’oeucuménisme, pour un clergé séparé de l’assemblée des fidèles, me fait l’effet d’aller à contretemps de l’évangile.

        Par ailleurs, je vous avoue mon admiration pour votre sens pédagogique.

        1. Avatar Sonia Djénandji dit :

          Je suis d’accord de respecter la liberté de conscience de chacun en restant unis dans la diversité et l’amour mutuel.

  3. Avatar M.Y. dit :

    Bravo et merci à Marie-Claude

  4. Avatar Romain dit :

    @Marie Claude
    Une précision, l’édit de Nantes c’est Henri IV et c’est Louis XIV qui l’a révoqué.

    1. Avatar Charlotte Parc dit :

      @Romain
      Parfaitement exact !

      Cf ma réponse @ Marie Claude 12 déc 16 h 52

  5. Avatar Charlotte Parc dit :

    Texte très intéressant du Père Boulad, qui s’adresse, non pas à nous chrétiens, mais “aux musulmans ouverts, modérés et libéraux”

    A copier donc et à donner à lire aux personnes de notre entourage qui sont ces “musulmans ouverts, modérés et libéraux”. Cela permet d’introduire un dialogue avec eux pour les conduire à réfléchir sur leur propre position et leurs propres croyances.

    Oui @Marie Claude vous avez raison, je partage votre opinion que ce dont ces musulmans ont besoin c’est d’une “conversion […]à La Parole du Christ”.
    Mais asséner la Vérité sans amour c’est agresser et l’agression ne peut conduire qu’au rejet et pas à la conversion sincère. Souvenez vous de ” dire la vérité dans la charité, afin que nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.” Éphésiens 4,15 Le passage par les cases “amitié” et “dialogue” est indispensable… mais je suis encore d’accord avec vous lorsque vous écrivez que le résultat (la conversion) doit être l’objet de notre prière persévérante !

  6. Avatar Alexandra dit :

    Un texte excellent!

  7. Avatar Damien dit :

    Très bonne lettre. Mais je crois qu’il est temps aussi de la part de l’église de ne pas dénommer cette secte de “religion” qu’elle n’est pas.

  8. Avatar Zack dit :

    C’est une belle analyse à diffuser c’est clair et je rejoint @charlotte parc dans ses pts de vues.

  9. Avatar Gilberte dit :

    @Charlotte Parc
    Vous dites que les protestants ont la foi et suivent les évangiles. Jésus Christ a dit à Saint Pierre: “tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, je te donne les clés du royaume de Dieu; tout ce que tu lieras sur cette terre sera lié dans les cieux”. Il me semble que , sur ce point les protestants ne suivent pas les évangiles. Il est vrai que Luther vers la fin de sa vie a publié “les juifs et leurs mensonges” pamphlet ou il préconise de brûler les synagogues, abattre leurs maisons , tuer les rabbins” on comprend qu’en France, les protestants ne pouvaient qu’amener la guerre, brûler les églises, malmener les gens. Ils ne fêtent pas l’Assomption, Jeanne d’Arc avait sur son drapeau “Jésus Marie Joseph” Marie a toujours été à l’honneur chez nous.
    Tout cela étant du passé, on a maintenant à faire front commun contre les ennemis de Jésus Christ

  10. Avatar Marie Claude dit :

    à Charlotte Parc,
    1/ Je reconnais très volontiers,n’ayant pas relu ma phrase,mal rédigée(“mit fin….par…” au lieu de “mit fin…à…”)signifie exactement le contraire du sens que je lui donnais.
    2/Par contre,lorsque je dis “l’islam aux origines bibliques”,je parle bien de l’islam,comme religion,au même titre que la religion juive ou chrétienne.Mais alors que la religion juive restait en panne à l’Ancien Testament,l’islam des origines disparaissait,transformé en secte,au gré des califats successifs (cf le très instructif article,paru sur ce blog,écrit par Leila Qadr,chercheuse convertie au catholicisme)J’en déduis donc ,et je maintiens que l’islam N’EXISTE PLUS,donc que la FOI MUSULMANE est une imposture,une tromperie,dont sont victimes les personnes “musulmanes”qui croient pratiquer une RELIGION en récitant par coeur des passages du coran, imposés,mais qui,en réalité ,sont adeptes d’une SECTE arriérée,conquérante, barbare et sanguinaire.Tout dialogue avec eux,est,de ce fait,non seulement inutile ,mais dangereux ,car ces malheureux sont confortés dans l’erreur de croire qu’ils pratiquent une RELIGION.
    3/Au sujet du Concile VaticanII,je maintiens,et c’est mon opinion personnelle,qu’il a introduit un shisme mortel dans l’Eglise catholique.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services