La Une

Un “spectacle” chorégraphique profane en la basilique de Saint-Denis !

Commentaires (16)
  1. Avatar Cerbère dit :

    Et l’évêque, affectataire des lieux conformément à la loi de 1905, n’a-t-il pas son mot à dire ?

    1. Avatar andrea dit :

      exactement la question que je me pose … je vais appeler la basilique lundi … il faut que j’en ai le coeur net !

    2. Avatar pelosse dit :

      Le corps clérical ne fait rien et ne fera rien.

      Le Nouvel Ordre Mondial tire toutes les ficelles et le mondialisme doit triompher.

      Des actions dispersées ne mèneront à rien, il faut renverser cette tyrannie actuelle dans tous les domaines, même religieux !

  2. Avatar Pascal dit :

    Le hip-hop de Radhouane El Meddeb au Panthéon, par la grande porte en bronze qui ne laisse passer que le Président de la République ! En éthologie ça s’appelle un marquage. Le protocole ne ment pas, inutile de préciser quel est notre nouveau sacré social. Et il y a des benêts ou des malhonnêtes pour prétendre que nous sommes encore en République !

  3. Avatar géocédille dit :

    Le suaire de qui? De la France?

  4. Avatar BRUNIER dit :

    Je fais suivre et j’envoie la pétition !

  5. Avatar Philippe Giboury dit :

    A Madame Pellerin.
    Pourquoi pa le spectacle du “CRAZY HORSE”? vous feriez certainement “Basilique comble”!Madame, s’il vous plaît, Une telle décision dégrade l’image, déjà bien altérée, du gouvernement auquel vous appartenez.
    Ph.G

  6. Avatar Françoise dit :

    La basilique de Saint-Denis a besoin de rénovations urgentes dont le gouvernement se contrefiche, est-ce pour récolter des fonds que ce spectacle pour le moins indécent est programmé dans ce lieu sacré ? Si oui, l’Eglise aura vendu son âme au diable. L’archevêque de Paris peut-il opposer son veto ?

    1. Avatar Maurice dit :

      Il me semble que non, il peut dire sa désapprobation pas plus car la Basilique de Saint Denis appartient comme beaucoup de lieu de culte catholique à l’état ; il en fait ce qu’il veut.
      Ce spectacle va-t-il aussi être joué à la grande mosquée de Paris et à la grande synagogue de Paris ? (pour faire bonne mesure et ne pas créer de jaloux au nom de la laïcité)

      1. Avatar C.B. dit :

        La Basilique est certes propriété de l’état français, qui s’en est attribué la possession en en dépossédant ses légitimes propriétaires.
        Mais l’état n’en a pas la jouissance: ce spectacle ne peut avoir lieu qu’avec l’approbation des affectataires.
        C’est donc le curé, l’évêque, qui doivent être alertés.

  7. Avatar Denis dit :

    Bonjour,

    Craignant l’arbitraire du ministère en question (Qui augmente par exemple la subvention de radio france…), j’ai préféré, comme sur Riposte Catholique, demander à l’Evêché de Saint-Denis (Mon Saint Patron) de réagir contre ce sacrilège d’un spectacle sans aucun rapport avec une cathédrale toujours affectée au culte, et en plus nécropole de nos Rois…

    Tous les moyens sont bons, et en multipliant nos interventions à tous les niveaux, nous finirons peut-être par être enfin écoutés, à défaut d’être compris.

    http://saint-denis.catholique.fr/

  8. Avatar Gerard P. dit :

    La Chine à l’Elysé et bientôt dans nos églises comme en Chine.Tiens, tiens, le “Maxisme” se mondialyse ,comme au cinéma????

  9. Si, à l’approche de la date prévue, aucun signe d’annulation de cette profanation ne se profile, je suggère de réunir une centaine de fidèles, d’entrer dans la basilique qui est un lieu de culte et de prière quelques heures avant leur représentation et prier à genoux en chantant des cantiques en restant sur place, les obligeant, soit à user de la force pour nous déloger (photos, presse, scandale et tout le tintoin) soit à annuler leur délire blasphématoire…

    1. Avatar Gerard P. dit :

      OUI! Tous les reponsables de la France entière devraient protester et même empêcher une telle profanation!

  10. Avatar Ar Gedour dit :

    Les édifices doivent servir exclusivement à l’exercice, public ou privé, du culte, ou à des activités culturelles compatibles avec le culte au jugement de l’affectataire.
    Autrement dit, ce spectacle ne rentre probablement pas dans le caractère compatible.

    En février dernier, nous évoquions un spectacle qui se posait aux abords d’un cimetière (cf ici : http://www.ar-gedour-mag.com/archive/2015/02/27/brest-une-profanation-qui-ne-dit-pas-son-nom-5567914.html )
    Y’a décidément plus rien de sacré…

  11. Avatar Elisabeth dit :

    Avant de faire intervenir des particuliers, il serait intéressant de savoir pourquoi l´éveque ne s´y est pas opposé. Les rapports de l´Eglise Catholique avec le propriétaire des batiments utilisés pour le culte, qui est l´Etat, sont réglés par une loi, qui pendant plus d´un siecle a plutot bien fonctionné. Oourquoi ne fonctionne-t-elle plus maintenant?

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services