La Une

Une famille de chrétiens syriens massacrée en Égypte

Commentaires (10)
  1. makar dit :

    Au-delà des clivages de religions, qui peut égorger un enfant de 6 ans? Des monstres. Des criminels monstrueux qu’aucune appartenance à aucune religion, aucune idéologie politique même violente, ne peut ni motiver, ni excuser ni couvrir.
    Il est temps que les musulmans se déclarent massivement contre ces crimes. Comment ne pas voir en tous des ennemis s’ils ne se départissent de ces actes barbares? En tant que chrétiens, nous essayons de voir en l’autre un frère. C’est de plus en plus difficile, ça devient impossible. Peut-on au nom de notre foi pardonner? C’est ce que nous demande le Christ. Mais César exige de condamner et de punir. Essayons de pardonner dans nos cœurs au nom de notre foi, et de condamner et de demander punition, au nom de notre appartenance à une société humaine.

    1. jofel dit :

      Le terme de “pardonner” est incomplet en lui-même car il a pour complément celui de “demander pardon”. Car le coupable qui ne se repent pas de son acte ne peut recevoir le pardon qui lui est offert. Quand le Christ sur la croix demande au Père de “pardonner car ils ne savent pas ce qu’ils font”, ou n’ont pas vraiment conscience de la gravité de leur acte, Dieu est disposé à pardonner, mais il est bien entendu que les coupables ne peuvent être pardonnés que s’il y a repentance, qu’ils ont pris conscience de leur faute. Ce qui amène, dans le cas contraire, à la situation “du péché contre le Saint-Esprit” qui ne peut être pardonné” car l’Esprit Saint est témoin de la vérité qui sonde les consciences. Ainsi, ceux qui refusent en toute conscience le pardon offert en Jésus-Christ se condamnent eux-mêmes : ils ne peuvent donc être pardonnés.

    2. Armand GUYOT dit :

      Que des paroles de s’agesse…bravo pour votre courage. Nous pensons à nos Frères Chrétiens d’Orient. Mai l ne faut quand même rien oublier des forfaits de ces meurtriers. Ks sront punis le Jour Dernier quand ils comparaîtront devant le Seigneur.

  2. Rachel dit :

    Ce n’est pas un épouvantable conflit où deux adversaires s’affrontent injustement ! C’est une invasion-destruction-élimination-éradication contre la Syrie et contre tous les syriens : le président Bachar-El-Assad et le gouvernement et l’Armée défendent leur pays, leur terre, leur passé, leur mémoire, leurs modes de vie, leur singularité, leur paix entre musulmans et chrétiens.

    1. poulain salvat françoise dit :

      bravo pour votre commentaire,Rachel!

  3. Daniel dit :

    Quand on vous dit que ces gens là sont des lâches. Ils ne valent pas mieux qu’une femen!
    C’est bien beau de jouer les gros bras mais si c’est pour attaquer plus faible que soit, ça fait lâche plus qu’autre chose. Bien qu’il ne faut souhaiter la mort à personne, j’espère que la leur sera plus horrible, plus longue et plus atroce que celle de cette famille qui n’a rien demandé de mal.

  4. jean dit :

    De toute façon c’est peut-être cela qui nous attends tous à force de croire que l’islam et un religion comme les autre .

    Maintenant faut-il mieux se taire sinon peut-être que M HOLLANDE voudra une intervention chez nous pour défendre ces terroristes musulman.

    Pauvre enfant le tuer parce pour sa religion paix à son âme et celle de sa famille .

  5. Jean-Marie dit :

    Continuons de recevoir en France, sur les chaînes de T.V. publiques payées par nos impôts, Tarik Ramadan !
    Ce matin, ces crétins de journaleux de Rance Inter, outre l’humoriste de service qui écorniflait salement l’Église et ses fidèles, vlà qu’aux “Nouvelles” le speaker déplore qu’en Égypte, on mette en taule les journalistes d’Al Jazirah pour soutien inconditionnel aux “Frères Musulmans” !
    Nous sommes dans une France, où depuis 1945, la règle est de désinformer le peuple et de véhiculer la propagande communiste !

  6. Françoise dit :

    Quelle belle famille ! Pauvre petit enfant au sourire angélique dont l’innocence et la candeur nous touchent au fond de l’âme ! Tous assassinés par des brutes épaisses au nom de l’islam. Honte à eux et que Dieu rende justice au jour du jugement dernier.

  7. Gilberte dit :

    Maintenir la victime, planter le couteau, tailler une artère ,attendre tranquillement que le sang coule , que la victime se meurt; cette religion a transformé ces meurtriers en sadiques immondes. je ne connais pas d’imam ayant condamné l’égorgement pour crime atroce: il serait temps qu’ils parlent

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services