La Une

Une publicité commerciale déplacée ?

Commentaires (10)
  1. Avatar Hélène dit :

    Moi non plus ça ne m amuse pas

  2. Avatar mario dit :

    Quand j’étais enfant il y avait l’Histoire Sainte et l’Evangile.
    La Bible c’était chez les protestants.
    Je sais maintenant qu’il y a des catholiques qui citent ce nom même quand il s’agit de l’Evangile ou qu’ils y incluent les 4 évangiles.
    De plus il y va de plusieurs Bibles , éditées ou nouvellement éditées selon interprétations ou sensibilités pour des rapprochements ou des interprétations à la mode.
    Influence du Talmud avec ses questionnents incessants?
    Alors la Bible de l’automobiliste , du routard, du gourmet ou du camping ?
    Le catholique pratiquant que je crois être n’est pas concerné .

    1. Avatar Sygiranus dit :

      La Sainte Bible a toujours été pour l’Église Catholique l’ensemble de l’Ancien et du Nouveau Testament, rédigés à différentes périodes de l’Histoire sous l’inspiration directe du Saint Esprit. Autant la lecture du NT, dans une édition admise par l’Église est facile et plus que recommandée, autant celle de l’AT, du fait de la diversité de son écriture passant du réalisme le plus terre à terre à la mystique la plus haute sans qu’y soit explicitée la Révélation de l’Amour Divin (et pour cause), n’était conseillée qu’à des esprits bien avertis de l’interprétation exacte qu’en fait l’Église. Celle-ci, dans un effort constant, veut proposer à ses fidèles des traductions fiables et de lecture aisée des textes qui constituent une facette du Dépôt de la Foi laissé à sa garde. Des Septantes à saint Jérôme, de la Vulgate à la Bible de Jérusalem, les traductions se succèdent avec son assentiment critique, la dernière version française recommandée étant celle dite “du chanoine Crampon”, éminent jésuite qui l’a initiée avant sa mort.
      Si le “biblion” grec veut dire “livre” au sens courant, le Livre avec une majuscule a toujours été pour le catholique, la Sainte Bible, ensemble de l’enseignement scripturaire constant de la Sainte Église.

    2. Avatar Tchetnik dit :

      La Bible a toujours été considérée comme le diamant de la Révélation, le reste de la Tradition constituant les clefs de lecture du texte. L’Éthiopien avait répondu à Philippe “comment pourrais-je comprendre si personne ne me guide” et Philippe lui a expliqué le texte d’Isaie avec son autorité d’Apôtre.

      les Pères de l’Église, à commencer par Saint Jean Chryssostome, ont toujours recommandé la lecture quotidienne des Écritures Saintes.
      Il est évident que tous ne sont pas compétents pour l’interpréter et qu’il faut pour cela se fier à l’enseignement de l’Église, concrétisé par les Conciles et les témoignages de foi des Pères. Cependant, la Bible n’a jamais été considérée comme impropre à l’élévation spirituelle du Chrétien, bien au contraire. Les Protestants ne l’ont pas inventée et sa lecture a toujours été recommandée.

      Cependant, si le Nouveau Testament a pour nous une valeur immédiate et immuable, l’Ancien testament correspond aussi à la parole de Dieu mais adaptée à des niveaux de compréhension particuliers et imparfaits que l’humanité pouvait avoir de Dieu et du sens qu’Il donne à nos vies. Il s’agit de la lente et longue pédagogie de réapprentissage de Dieu et des Idéaux de vertu qu’il souhaite nous voir comprendre et accepter. L’Ancien Testament ne peut se lire comme un coran et, s’il contient des idéauxde vertu qui restent immuables et que le Christ a confirmés, des prophéties sur le devenir eschatologique de l’Homme qui sont toujours utiles, il contient aussi une Histoire racontée de manière allégorique (comme les Pères l,avaient d’ailleurs souligné) dans ses détails et des prescriptions rituelles et législatives qui sont aujourd’hui caduques et datées.

  3. Avatar florence dit :

    Même si ils nous détestent tous, on voit bien que ils font toujours référence au catholicisme. Ils n’ont rien inventé de mieux, les pauvres haineux qui nous envoient des gros mots à la figure.

  4. Avatar theofrede dit :

    il y a toujours eu la Bible chez les catholiques, sinon d’où la tireraient les protestants ?
    elle y était d’un usage moins courant, c’est tout, mais le Nouveau Testament, donc les Evangiles, en a toujours fait partie; l’Histoire Sainte était un résumé de l’Ancien Testament, d’un accés plus difficile que le Nouveau, raison pour laquelle l’Eglise ne tenait pas à ce que n’importe qui l’utilise : l’histoire du protestantisme et de ses multiples sectes montre qu’elle avait raison
    les questionnements incessants ne sont-ils pas la marque du catéchisme aussi ?

  5. Avatar zézé dit :

    Pour moi aussi il y a l’HISTOIRE SAINTE et les EVANGILES, la Bible ne concerne pas la Catholique pratiquante que je suis , mais de toute évidence les mots ont à présent une toute autre signification… et autre usage bien évidemment.

  6. Avatar Ciara dit :

    Le “b” majuscule ne sert qu’à mettre l’accent sur le jeu de mots parce que sinon la plupart des gens ne le remarquerait même pas. Il n’y pas vraiment de raison de s’insurger.

    1. Avatar Jacques Groleau dit :

      Ambiguïté de cette pub, en effet!
      On peut penser que le B capital est très prétentieux, mais aussi que Ciara a raison…

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services