La Une

Zanzibar : inquiétude pour les chrétiens persécutés par les musulmans

Commentaires (5)
  1. Avatar Françoise dit :

    Quelle désolation ! Que faire pour protéger au moins les enfants ? Rester ? C’est risqué. Partir ? C’est précisément ce que souhaitent la majorité musulmane.

  2. Avatar Jean-Marie dit :

    Connaissant très très bien ce bled pleins d’hôtels et de résidences touristiques…la seule solution boycotter Zanzibar et la Tanzanie…surtout ne plus les enrichir avec nos devises* !
    *cf. la charia aux Maldives…

    1. Avatar Romain dit :

      Jean-Marie, vous avez raison, gardons nous d’aller, en tant que touristes, dans les pays musulmans où la population s’acharne sur les chrétiens, c’est le minimum que nous puissions faire.
      A noter l’hypocrisie de nos médias qui rabachent qu’il s’agit toujours d’une minorité d’intégristes. Nous sommes à l’évidence plus proches d’une majorité surtout si on considère que les coupables sont très rarement inquiétés.
      Cela prouve que les pouvoirs publics sont complices et que l’Islam dit intégrise est la règle ; d’aolleurs qu’est ce que serait un homme pieux non intégriste : un croyant qui n’applique pas intégralement sa religion tout simplement. Le problème est donc bien le Coran car s’il y a des musulmans modérés il n’existe pas d’Islam modéré dans le monde.

  3. Avatar Gilberte dit :

    au contraire, au milieu de touristes chrétiens, la minorité chrétienne se sentirait peut-être protégée

    1. Avatar Françoise dit :

      Ah, si vous pouviez avoir raison, Gilberte ! Mais il y a souvent un abîme entre les populations locales minoritaires chrétiennes et les touristes, perçus comme des fournisseurs de devises enrichissant le pays. S’ils sont chrétiens, tant pis. L’économie avant tout. On l’a vu longtemps en Egypte par exemple (même s’il y eut un carnage qui a fait une centaine de victimes, touristes chrétiens occidentaux pour la plupart en 1997 et un attentat dans une station balnéaire au bord de la Mer Rouge au début des années 2000 qui fit une vingtaine de victimes – idem pour l’attentat de “Djerba la Douce”). Les gens oublient et reviennent. En Iran il existe des lieux privilégiés réservés aux touristes occidentaux chrétiens ou non, entourés de hautes palissades pour que les Iraniens ne les voient pas et n’aient aucun contact avec eux. Les Chinois sont interdits de contact avec les touristes, on ne voit pas ces derniers même chrétiens fréquenter les églises clandestines.
      Mais si les touristes pouvaient fréquenter les autochtones chrétiens sans que ceux-ci soient exposés à des représailles, ce serait vraiment magnifique.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services