Non classé

Attentat contre l’Association chrétienne de Toulouse : notre courrier au Procureur de la République

Commentaires (11)
  1. L'indigné dit :

    L’Occident en général fait l’autruche face au réveil de l’islam sous une forme agressive et identitaire. En France, ce sentiment absurde est relayé par le vieux fond maçonnique qui pousse à la haine anticléricale (l’Église est représentée comme une forme d’intégrisme).
    Moyennant quoi, les voyous de tous bords (“gauchos” libertaires écervelés façon “Pussy Riot” ou jeunes “ados” musulmans élevés au biberon du fanatisme) peuvent se livrer à des profanations contre tout ce qui est chrétien ; ils savent qu’ils jouissent d’une impunité morale et du laxisme des autorités judiciaires toujours disposées à les plaindre au nom du “politiquement correct” (“c’est la faute à la société” comme ils disent)…

  2. Sophie Naumiak dit :

    Il est clair que la haine anticléricale a pour but de détruire le christiannisme. Je croise régulièrement des gens qui sont soit victimes inconscientes de ce phénomène, soit actifs volontaires dans ce combat. Pour les deux cas, le résulat est le même : j’assiste à une magnifique démonstration de la Tolérance dans toute sa splendeur, qui consiste à refuser d’entendre tout terme chrétien. A l’ouïe de mots tels que “Jésus, pardon, humilité, amour du prochain”, nous sommes tout de suite rejetés. On m’a même récemment interdit de parler de Jésus dans un message dans un forum de discussion sur l’intelligence, sous prétexte que le valoriser peut choquer les intervenants. Alors que dans ce même forum, tout le monde trouve normal – et non choquant ! – qu’une intervenante écrive du mal de “dieu” en précisant bien qu'”elle refuse de mettre un D majuscule”.

    On perd petit à petit la logique pure, qui permet aux moins de conserver des notions cohérentes. La notion de tolérance, qui a remplacé celle de la charité, pourrait avoir une certaine valeur (si on considère que se contenter de tolérer est bien) si elle s’appliquait à toute chose sans discrimination. Mais elle ne le fait pas. Un bon citoyen athée et tolérant se doit de fuir toute idée chrétienne. Même si un chrétien tient un raisonnement intelligent, l’intelligence du raisonnement n’est pas perçue : c’est seulement le caractère chrétien de la phrase prononcée (ou de son auteur) qui est considéré.

    Ainsi, quand dans une discussion vous témoignez de votre parcours, vous êtes touchant jusqu’à ce que vous dites que ce qui vous a guéri est l’enseignement de Jésus, mort humblement sur la croix pour nous apprendre le pardon. A partir de ce moment-là, vous n’êtes plus un être humain frère ou soeur, son égal devant la Tolérance, qui pourrait avoir des choses à donner ou besoin de conseils : vous devenez une horreur bonne à jeter. Ainsi agit l’enseignement de la Tolérance qui a été mis en place pour ça.

    Les plus lobotomisés se soumettront à l’Islam. Par le biais de la peur et de la lâcheté, ils auront acquis une notion de pardon très particulière, qui consistera à se mettre à genoux devant leurs nouveaux dirigeants et à leur lécher les bottes en disant : “pardon de ne pas m’être converti plus tôt, pardon d’être né dans un pays chrétien, pardon de vous supplier de bien vouloir me laisser la vie”.

    Oh oui, ça arrivera. Ce sont les femmes qui en souffriront le plus d’ailleurs, quand les droits de l’homme seront remplacés par les lois du Coran, que les hommes décideront pour elles et qu’ils utiliseront la supériorité de leur force physique quand ils en auront envie.
    La chrétienté est victime de haine et de tentatives de destruction. Parallèlement, l’intelligence dépérit fatalement et entraîne avec elle toute graine de courage forcément.

    En refusant d’ouvrir les yeux sur la haine anticléricale, on devient le jouet de ceux que cette haine sert. Le jour où on aura perdu nos valeurs et nos libertés, faudra pas pleurer.

  3. sanchez dit :

    je serais fort étonné qu’une réponse soit donné à cette communication et que la source de ce méfait soit reconnu, pour le gouvernement actuel, il est bien connu que seul les occidentaux sont racistes et les autres des petits saints, nous sommes des mauvaise langues, nous ne devrions même pas pensé que nos petits frères commettent un tel acte.

  4. Patricia dit :

    C’est vraiment se moquer de nous : aucune connotation religieuse …. Il faut vraiment être de mauvaise foi pour dire ça, quelle complaisance de notre gouvernement quand c’est le christianisme qui est attaqué ! honte à eux …..

  5. gérard dit :

    Je disais toujours qu’on emmerde les français “jusque là ! mais pas plus loin” ! Aujourd’hui je doute !

  6. Patricia J.S. dit :

    Tout d’abord, je ne suis malheureusement pas surprise de cet attentat passé sous silence ; le contraire m’eut étonnée. Aussi, je partage entièrement la réaction de Monsieur Daniel Hamiche.

    Ensuite, j’ai apprécié certains commentaires, comme celui de Sophie lorsqu’elle dit “En refusant d’ouvrir les yeux sur la haine anticléricale, on devient le jouet de ceux que cette haine sert. Le jour où on aura perdu nos valeurs et nos libertés, faudra pas pleurer.”

    Enfin, j’ajouterai que notre laïcité avec un grand L n’est plus que l’ombre d’elle-même. Ma chère Grand-Mère Maternelle (née en 1890) disait que l’enseignement de la Morale et l’Instruction Civique remplaçaient la Bible. Elle pensait profondément que “l’enseignement de la Morale n’était pas seulement la connaissance du devoir qu’il faut donner, mais celui de l’amour, de l’habitude du bien qu’il faut inculquer”.

  7. Patricia J.S. dit :

    PS: Lire “…mais celui de l’amour, de l’habitude et du respect du bien qu’il faut inculquer ».

  8. Comment convaincre des laches ,des personnes sans convictions autres que celle de detruire la religion catholique .Nos gouvernants sont sans courage pour defendre des valeurs traditionnelles qui avaient fait de la France un pays qui rayonnait dans le monde Souvenez vous de cette phrase “Quant la france tousse tout le monde eternue!” Heureusement que des voix s’elevent pour contester contre le comportement de nos elus !

  9. Sophie Naumiak dit :

    <>

    Patricia, votre grand-mère disait vrai, j’ai moi-même bénéficié des cours de morale en CM2 en 1977. Votre grand-mère avait ou aurait eu alors 87 ans, et ces cours existaient encore.
    C’était le début de la fin, mais ça prouve qu’ils ont existé longtemps.
    Aussi, ça me fait bien “rire” quand aujourd’hui les gens veulent combattre une morale qu’ils n’ont même pas connue, en supposant qu’il faut le faire alors que pendant si longtemps, tout le monde trouvait normal de l’enseigner aux enfants.

  10. Pagès dit :

    Bravo Daniel ! C’est superbement exprimé ! Et d’autant plus efficace ! Merci ! Que notre Seigneur te comble de Sa grâce !

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services