Non classé

Du curé et du marketing

Commentaires (12)
  1. Véronique dit :

    La pernicité de la publicité est connue. Mais ces lieux communs de la cathophobie à relents maçonniques pourront continuer longtemps à entretenir une intolérance discriminatoire qui use du rire comme arme :
    -les cathos français
    ne se comporteront pas comme le consommateur américain, et ne boycotteront pas les produits
    – les autres chrétiens
    les laissent se débrouiller tant qu’ils ne sont pas eux-mêmes visés
    -les évêques,
    depuis le début, n’ont jamais bougé, pour autant que nous le sachions, et certains laissent passer bien pire, cf. le diocèse de Nantes…

  2. admin dit :

    Justement, chère Véronique, ce site a pour objectif d’aider les chrétiens à faire bloc. Quand nos frères évangéliques sont attaqués, les orthodoxes et les catholiques doivent les aider, quand c’est au tour de nos frères orthodoxes, les évangéliques et les catholiques doivent leur prêter main forte, etc

  3. Valentin dit :

    @ Véronique : il y a une autre raison pour laquelle les publiciteux ne s’en prennent qu’aux cathos : s’ils faisaient la même chose, mais dirigé cette fois contre les mahométans par exemple, voilà ce qui se passerait :
    _ il y aurait des manifestations monstres, avec probablement des émeutes, contre ce qu’ils considèrent du racisme et de l’islamophobie,
    _ les associations droit-de-l’hommistes et “anti-racistes” genre SOS-raciste auraient intenté un procès contre le type qui a créé la pub, et contre l’entreprise dont la pub faisait la promotion de son produit,
    _ il y aurait eu un boycott général de la part des entités cités ci-dessus, avec le soutien de la quasi-totalité de la clique politique.

    Contre les cathos, c’est tout l’inverse qui se produit. Et c’est justement parce que la cathophobie fait vendre qu’elle est si employée par nos publiciteux !

  4. Véronique dit :

    Entièrement d’accord
    avec mes deux interlocuteurs !
    Pour ce qui est de la nécessité de l’oecuménisme,
    je l’avais rappelée à “Mag” https://www.christianophobie.fr/le-billet-de-myriam/je-suis-une-catho-comme-ils-disent/comment-page-1#comment-4560,
    mais
    il reste du chemin à faire après les divisions (doux euphémisme) du passé :
    obtenir l’aide des orthodoxes quand on raille des religieux “en tenue” serait ainsi plus facile que d’émouvoir sur ce point des protestants qui vidaient les couvents et ont depuis longtemps abandonné le vêtement à grand rabat blanc qui est l’UNE DES étymologies avancées pour “parpaillots” (les papillons blancs)…

  5. Véronique dit :

    Pour ce qui est du choix des “publiciteux”,
    bien évidemment,
    -grande terreur d’offenser les sacro-saints teigneux et soutenus par l’humanisme pro-islamique (cette nouveauté transgénique…)
    -immense propension à continuer le lynchage médiatique qui s’est déchaîné dans l’immense ataraxie de l’Eglise après Vatican II ET mai 68!

  6. philippe dit :

    Myriam a oublier de citer un film trés explicite “au Nom de la rose” où l’on voit une congrégation de nos moines bien détraqué dans tous les sens du terme: Assassin, obsédés sexuel, et j’en passe et des meilleurs; Quelle honte que de donner une image comme cela de nos représentants religieux.

  7. Véronique dit :

    Dans ce film tiré du roman d’Umberto Eco, le héros sympathique, très bien campé par Sean Connery, est moine aussi !
    le plus gênant n’est pas la perversité de religieux -car l’on sait qu’au sein de certaines congrégations le diable a pu s’infiltrer au point qu’un saint ou un désenvoûteur a dû intervenir,
    mais la présence d’un fanatique inquisiteur (finalement tué par la foule)
    et surtout la haine et la crainte du savoir venu du passé…
    Pourtant,
    on peut mettre tout ça sur le compte de l’époque : du Moyen-Age, parfois faussement, nous n’attendons pas beaucoup de lucidité ni de raison.

    Les publicistes, eux, nous parlent du présent !

  8. MARTIN dit :

    Bonne idée que cette nouvelle rubrique”le billet de Myriam”! J’attends avec impatience de la découvrir!

  9. poulain salvat dit :

    merci à Myriam pour son “billet que j’apprécie beaucoup!

  10. Ferette Jean-Marie dit :

    @Myriam Très bien vu et en plus très bien écrit

  11. AM dit :

    La pub Mars date de la fin des années 90’s.
    Sinon, je trouve le ton général de ce billet un peu sévère. Bien que je sois globalement d’accord avec le reste, la pub mars, elle, n’est pas méchante ni moqueuse. Nous pouvons y voir un homme qui a perdu le gout de la vie suite à une déception amoureuse et, qui décide de rentrer dans les ordres faute de mieux. Grâce à Mars, il retrouve le plaisir. Dans tous les cas son désir n’était pas fondé sur une véritable vocation.
    Pour finir, l’image du monastère n’est pas si méchante, on y voit pleins de gens, ce qui sous entend qu’il y a pleins de vocations. Ce n’est que mon point de vue. ^^

  12. Gomez dit :

    Bien sûr j’avais senti le petit coup de griffe anticatho dans cette pub, mais honnêtement sans que ça m’agace plus que de raison, car ça ne va quand même pas bien loin… A vrai dire, mais ça effectivement seul un catholique peut le comprendre, je pense surtout à chaque fois que le pauvre gars vient justement de passer à côté du véritable bonheur, l’imbécile, et que le magnifique cloître mexicain entraperçu donne décidément bien envie d’y terminer paisiblement ses jours…
    C’est dire si les cathos sont des gens spéciaux, hein 😉

    Cela dit la version hallal suggérée dans ce billet m’a bien fait rire.
    On pourrait aussi décliner ça pour le jambon Fleury Michon. Une ravissante beurette en pleurs déchirant la photo de son fiancé (un beau barbu aux yeux langoureux), et s’apprêtant à s’ensevelir définitivement sous une austère burqa… Au dernier moment, elle se laisse tenter par une tranche de jambon… et c’est la révélation! Elle jette la burqa, se met du rouge à lèvres et sort de chez elle en sautillant. “Fleury Michon : elle est pas belle, la vie?”
    (derrière l’aspect caricatural, à y bien regarder, c’est exactement la transposition musulmane de la pub Mars!)

    En voilà, de l’anticonformisme, pour le coup! Seulement là, évidemment, mon petit doigt me dit que le public visé le prendrait beaucoup, beaucoup moins bien…

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services