Non classé

Face aux spectacles christianophobes annoncés, deux nouveaux évêques français encouragent les fidèles laïcs à protester et à mettre les élus devant leurs responsabilités

Commentaires (11)
  1. Michèle dit :

    Ils ont évidemment raison : que les évêques protestent, c’est leur” job”, tous comptes faits, mais les laïcs n’ont pas d’obligation “professionnelle” à cet égard. Nous pouvons nous placer sur des terrains “citoyens”: demander des comptes sur l’utilisation des fonds publics, comme nous le conseille Monseigneur Vingt Trois, et aussi, il me semble, puiser dans l’arsenal de la bienpensance : invoquer la complicité dans l’incitation à la discrimination et à la haine religieuse, en appelant l’attention des pouvoirs publics sur leur responsabilité dans les actes de malveillance commis à l’encontre des chrétiens, et des catholiques en particulier.

    Bien entendu une bonne partie des destinataires de nos protestations s’en “foutent” complètement, mais tout de même les élections approchent.Et puis, tous ne sont pas d’ignobles cyniques non plus..
    En tous cas, quoi qu’on pense par ailleurs, chapeau à Civitas pour sa pugnacité. Il ne leur sera pas reproché d’être tièdes!

  2. laurence dit :

    Je continue à me demander jour après jour pourquoi il n’y a pas de pétitions pour empêcher ces ignominies. Bien sûr que nous ne devons en aucun cas faire preuve de tiédeur, mais si le courrier ne donne rien, pourquoi ne pas faire des pétitions nationales ? Cela ne pourrait-il avoir du poids comme dans d’autres pays ?
    Qui pourrait me répondre ?
    C’est peut-être naïf de ma part ?

  3. Michèle dit :

    Naïf,Laurence, qui pourrait le dire?
    Il faut commencer par interpeller les élus, en espérant qu’ils constituent un groupe suffisant pour interpeller à leur tour les membres du gouvernement concernés : le ministre des cultes, le ministre de la culture…Bientôt nous en serons réduits à demander la création d’un ministère des minorités, comme au Pakistan, avec l’efficacité que l’on sait!
    Mais, “point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer”. Prenons exemple sur ces épouses et mères qui se sont tenues obstinément au chevet d’un proche dans le coma, dont certaines ont vu le réveil, inespéré..
    Cela n’a rien à voir, je sais, mais cet exemple de ténacité contre tout espoir raisonnable m’a toujours fascinée et encouragée.

  4. Civitas dit :

    Chère Laurence,

    Vous parlez d’une pétition contre ces spectacles antichrétiens. Elle existe ! Allez sur le site http://www.defendonslechrist.org
    Plus de 33.000 personnes ont déjà signé cette pétition réclamant la déprogrammation de ces spectacles.
    Mais, pour obtenir gain de cause, c’est vraisemblablement une combinaison de différentes méthodes (pétition, courriers, interpellation de nos élus,tractages, affichages, manifestations, prières,…) qui permettra peut-être d’obtenir gain de cause.
    Merci encore à tous ceux qui apportent leur concours à cette mobilisation lancée par Civitas!

  5. gilles dit :

    J’ai personnellement signé en ligne des pétitions contre ces manifestations évidentes de discrimination à l’encontre des chrétiens et surtout de spéctacles sacrilèges.
    Il n’est plus temps d’espérer une condamnation claire et unanime de l’Episcopat,lorsqu’il s’agit de défendre leurs frères musulmans les évêques sont en première ligne,et ceci depuis longtemps,à présent ils encouragent ,de loins,les laïcs à réagir.
    Lorsque nous passerons à la seconde phase,c’est à dire les persécutions sanglantes que subissent déjà nos frères d’Orient,il n’y aura plus d’abonnés aux diocèses appelés.
    Depuis les prêtres porteurs de valises du FLN lors de la guerre d’Algérie avec la bénédiction de Mgr Mohamed Duval archevêque d’Alger,en passant par les curés et évêques gauchos qui vident nos églises et nos séminaires depuis 50 ans,que peut-on encore attendre de ces “bergers”qui se sauveront dès que le troupeau sera attaqué?

  6. Véronique dit :

    @ Gilles,
    Mais avant de se sauver s’ils ont le temps d’y penser (où d’ailleurs ? il n’y a pas de seconde Méditerranée à passer pour se réfugier sur l’autre bord), ils auront encore transporté d’autres valises au profit, sinon des laïcards dont ils se contentent de couvrir les frasques par une vaste compréhension de l’art comme de la société, mais de leurs interlocuteurs du camp vert (paradis d’Allah) !
    tous les attrape-gogos marchent avec les naïfs systématiques (mais toujours innocents dans leurs choix)…

  7. PHILIPPE dit :

    Allé, Allé …messieurs nos Evêques, encore un petit effort pour nos rejoindre dans ce combat. Petit à petit , l’oiseau fait son nid. Remerçions le Seigneur Jésus.

  8. Véronique dit :

    correctif : mais PAS toujours innocents dans leurs choix

  9. jofel dit :

    Souvenons-nous de la parabole du semeur et principalement de celle de ‘’ l’ivraie ‘’ (Matthieu 16 :36 à 43). Toute l’explication de l’attitude que nous devons avoir envers cet esprit anti Chrétien qui se manifeste de plus en plus fort de nos jours est résumée dans ces versets. Ne nous inquiétons donc outre mesure, continuons à semer l’Evangile, les anges, le moment venu, feront la moisson. Pour l’instant laissons agir le Saint Esprit (car c’est Lui notre guide), selon ce qui est écrit « C’est ici la parole que l’Éternel adresse à Zorobabel (Zorobabel c’est tout le peuple de Dieu édifié en Jésus-Christ) : Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Éternel des armées » (Zacharie 4 :6). Or nous savons quelle est la puissance de l’Esprit de Celui qui est à l’origine de toute la création. Et n’oublions surtout pas de ne pas semer le « feu » dans le camp de Dieu, dont l’étendard est : « aimez-vous comme je vous ai aimés ».

  10. jofel dit :

    SVP: Bien lire (Matthieu 13 :36 à 43).

  11. jofel dit :

    2) – Ainsi, puisqu’ils ne peuvent nier avoir entendu la Bonne Semence, laissons-les s’exprimer afin que, de même que la mauvaise herbe pousse en même temps que la bonne et parmi elle, le trie puisse s’effectuer le moment venu. Car c’est un temps de blasphème (Apocalypse 13 :1) que nous vivons, ce qui ne veut pas dire, quant à nous, que nous devrions rester muets, ayant dans notre système démocratique la possibilité de porter devant les autorités compétentes ces affaires dégradantes (surtout dans le domaines des persécutions), afin que mises en face de leurs responsabilités elles se situent, quant aux décisions prises, dans l’une ou l’autre catégorie de semence.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services