Non classé

Golgota Picnic : la citation du jour

Commentaires (7)
  1. Geneviève dit :

    Et ce qu’il a déclaré dans Libération du 15 novembre est encore plus stupide :

    “(…)Jacky Ohayon, ne veut rien céder à une campagne en forme d’«atteinte au droit inaliénable à la liberté d’expression».
    Il aurait préféré, dit-il, un débat sur les «raisons artistiques» qui l’ont amené à programmer Rodrigo Garcia. Au lieu de cela, sa salle pourrait faire l’actualité «culturelle» de cette semaine par la massive présence policière prévue à l’extérieur et à l’intérieur du théâtre, afin de prévenir d’éventuels débordements.(…)”
    Libération du 15 novembre

  2. Jean-Trifoulier Petibois dit :

    250 places payantes ?
    pfiou ça commence à plus vraiment faire bezef là hein ?
    Pauvre bichette théatreuse que la provocation imbécile et crasse de gens paisibles ne permet même plus de nourrir… snif snif…
    *
    paraphrasant (très médiocrement j’en conviens) Victor Hugo :
    ———————————
    “soudain joyeux il dit :
    “c’est une œuvre de fiction !!”
    …c’était le bazar…
    l’espoir changea de camp
    le combat changea d’âme”
    ———————————
    Si avec ça les théatreux comprenne pas que provoquer les gens gratuitement en se donnant des grands airs c’est :
    – non seulement pas sympa mais en plus
    – très très primaire et SURTOUT
    – pas du tout rémunérateur
    *
    On va enfin pouvoir revoir du bon théatre d’avant garde percutant et impliqué ou alors de grands classiques revus avec brio.
    On pourra découvrir des comédiens possédés par leurs rôles, admirer le travail de petites troupes, évoquer des implications sociales ou sociétales de folie, aborder des sujets graves ou légers avec talent, bref aller au théatre sans assister au défilé de tous les vaniteux en mal de reconnaissance dans leur lutte contre l’inquisition morâââââââleeeeeuuuuu quoi !
    Super en un mot !!
    *
    ps : par esprit polémique j’aimerai bien que le théatre ose nous présenter “Le Fanatisme” de Voltaire : quitte à provoquer les chrétiens (qui pour ceux qui l’ignorent sous visés par cette pièce) autant choisir une grande oeuvre mais c’est vrai que son sous titre est “Mahomet” et là ça coince forcément pas vrai ? Le souvenir du destin de la pièce à Genève calmera vite fait les ardeurs…

  3. Michèle dit :

    Quel galimatias! J’espère qu’il va boire la tasse!
    De toutes façons , l’argument rebattu que nos réactions font une publicité génératrice de profit aux auteurs et aux directeurs de salle, est fallacieux, d’abord parce qu’il ne se vérifie pas toujours, ensuite parce que cette race trouvera toujours le moyen de faire du profit en vendant son âme au diable, que ce soit dans la drogue, le porno… ou autres business hautement humanitaires.
    Nous avons aussi un devoir envers nos semblables qui sont abusés…ensuite, s'”ils ont des yeux et ne voient pas, des oreilles et n’entendent pas”… “Je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire”, répondait Sainte Bernadette. OK, nous n’avons pas vu la Sainte Vierge ( moi en tous cas!), mais nous avons un devoir d’évangélisation, “à temps et à contretemps”.

  4. Robert dit :

    Toute cette publicité qu’apporte les policiers en tenue anti émeutes, les reportages sur tous les médias, ne sont que des subventions déguisées à ces spectacles.
    Halte aux subventions déguisées!

  5. PHILIPPE dit :

    dans le passé, j’ai connus un certain Monsieur Ohayon…il n’avait absolument rien de Catholique…

  6. Ferette Jean-Marie dit :

    Mais la christianophobie existe-t-elle vraiment ?
    http://www.youtube.com/watch?v=RP2GrPIgh4A&feature=share

  7. Robert dit :

    Jean-Marie,
    J’attends avec impatience la réaction de monseigneur d’Ornellas à propos de Golgotha Picnic.
    Nous verrons s’il sera aussi convaincant ou s’il parviendra à dialectiser avec autant de talent.
    Et ce serait juste et équilibré dans sa critique, me semble-t-il, s’il rappelait le contexte généralisé et permanent d’attaques contre l’Eglise, le Christ et le christianisme et le droit des fidèles d’agir sans en référer au clergé en ce qui relève de l’art ou de la vie sociale.
    Mais surement se trouvera-y-il un évêque pour nous faire comprendre le sens chrétien des photos montage de Benetton.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services