Non classé

Indre : une église profanée

6 avril à 09:18
Commentaires (4)
  1. Avatar indigné dit :

    Il était une époque où on pouvait laisser les églises ouvertes toute la journée. Désormais protégeons-les en les fermant en dehors des offices où bien en allant chercher une personne pouvant l’ouvrir avec un accompagnement. Nous sommes maintenant dans un pays de sauvages qui ne respectent rien. Protégeons notre bien le plus précieux : nos lieus sacrés.
    En Italie il y a toujours un surveillant dans les édifices religieux et les actes de vandalisme sont extrêmement rares. Ils ne sont pas laissés envahir par des barbares.

    1. Avatar Franhenjac dit :

      Il m´arrive souvent ici en Allemagne, de vouloir rentrer dans une église..la même chose..les portes sont fermées… Triste !

      1. Avatar indigné dit :

        Essayez donc de rentrer dans une mosquée sans se conformer aux exigences musulmanes ! Nous chrétiens avons été trop laxistes, trop tolérants. Nous sommes dans un pays qui a changé de culture en 50 ans. Il faut que nous soyons conscients du problème qui ronge notre société : l’insécurité ambiante.

  2. Avatar carmela dit :

    Je suis désolée mais en Italie les églises ne sont pas plus protégées que en France,sinon les églises très connues.Nous connaissons très bien cette sorte de vandalisme,et bien plus:pas seulement on vole tout,mais on vole l Eucharistie et l eau bénie..désormais on les ferme de plus en plus,cause aussi autres sacrilèges innominables. Il faut des laïcs que les gardent,sinon on doit les fermer..

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre hebdomadaire et faites-la suivre à vos amis pour les alerter sur cette persécution occultée par les médias.

Pour vous abonner, c'est ici :

Sélectionner une ou plusieurs listes :