Non classé

La christianophobie, ça suffit ! Appel de Civitas à une manifestation à Toulouse contre Golgota Picnic

Commentaires (8)
  1. Geneviève dit :

    De quel Dieu sommes-nous les disciples ?
    10 novembre 2011

    Communiqué de Mgr Robert Le Gall,
    Archevêque de Toulouse,
    à propos du spectacle “Golgota picnic”.

    Le spectacle Golgota picnic, qui va être proposé chez nous à Toulouse du 16 au 20 novembre, nous pose deux questions préalables. Celle de l’intention de l’auteur : M. Rodrigo Garcia veut, dit-on, dénoncer avec force toutes formes d’intégrisme et s’insurger contre un dieu tout puissant qui lui faisait peur dès l’enfance : ce n’est pas le Dieu que les chrétiens annoncent. Celle, plus large, de la liberté d’expression d’un artiste, qui n’est pas sans limite. Est-il légitime de salir la foi de nombreux fidèles, de les heurter de front dans leur attachement au Christ ? Je ne le pense pas.

    Le visage de Dieu que la personne de Jésus nous révèle jusqu’en sa mort sur la croix ne laisse pas nos contemporains insensibles. C’est cette image que l’abbé Pierre, Mère Teresa, Sœur Emmanuelle et bien d’autres ont su contempler dans tous les pauvres, en tous ceux qui subissent l’humiliation : l’image d’un Dieu qui s’est fait l’un de nous et qui a pris sur lui nos misères, jusqu’au bout ! Une multitude de chrétiens depuis des siècles a choisi de servir et d’aimer ce Dieu d’amour qui se révèle dans son apparente impuissance au Golgotha. Comment ne pas penser aujourd’hui aux nombreux chrétiens persécutés à cette heure même ?

    En France, le projet Diaconia 2013 : Servons la fraternité s’inscrit dans cette démarche de respect et de service de tout homme. De nombreux chrétiens témoignent, par leurs actions auprès des plus pauvres, de leur foi en un Dieu fait homme, humilié jusqu’à la mort sur une croix.

    Dans ce contexte et dans cet esprit, nous désapprouvons vivement les manifestations prévues à Toulouse du 16 au 20 novembre contre la pièce de R. Garcia. Nous tenons à préciser que ceux qui se présentent comme Étudiants catholiques de Toulouse et qui distribuent des tracts à la sortie des églises n’ont aucun mandat de notre part ; ils n’ont aucun lien avec la Pastorale étudiante de Toulouse.

    Nous souhaitons mettre en garde contre toutes les manipulations politiques et intégristes qui sous-tendent ces manifestations. La prière ne peut en aucun cas être utilisée par des chrétiens comme instrument de pression, sinon elle est en contradiction avec ce qui la nourrit : une relation d’amour avec Dieu et avec son prochain. C’est dans cet esprit de dialogue que nous invitons toutes les personnes impliquées dans la culture à approfondir les enjeux et les responsabilités de toute création artistique, dans le respect de la dimension religieuse, pour préciser le statut et la place du sacré dans notre société.

    Nous comprenons le désarroi causé chez des chrétiens de bonne volonté par ce spectacle et nous le partageons : nous sommes sensibles avec eux à tout ce qui outrage notre foi. Mais les groupes qui utilisent quelque forme de violence que ce soit en se réclamant du christianisme nous blessent également et défigurent l’Église. Jésus n’a jamais demandé qu’on venge l’outrage qui lui serait fait. Il ne répond pas à la violence par la violence, mais par le pardon.

    + fr Robert Le Gall,
    Archevêque de Toulouse
    Le 10 novembre 2011

  2. Michèle dit :

    Magnifique video! Vive l’automne catholique, et honte à ceux qui stigmatisent leur frères catholiques. Le pharisaïsme se porte mieux que jamais..

  3. Robert dit :

    MIchèle,
    C’est précisément ce qu’essaient de dire, avec des succès incertains, certains catholiques ici ou là qui expriment une opinion divergente avec la pensée unique sur certains sujets.
    Mais ce titre de catholique semble leur est contesté ainsi que d’inavouables arrière-pensées.
    Au nom de la charité, sûrement!
    Alors qui stigmatise qui précisément, cela m’intéresse beaucoup?
    Le pharisaïsme, n’était-ce pas ces croyants qui se croyaient seuls détenteurs de la vérité, qui jugeaient les autres croyants comme inférieurs à eux?
    Oui, je crois qu’il se porte bien effectivement!

  4. Michèle dit :

    @Robert
    Je suis d’accord avec vous, il me semble, et je crains que le pharisaïsme nous menace tous, et pas une “mouvance”, une appartenance ( n’appartenons-nous pas d’abord au Christ, tous autant que nous sommes, et si pécheurs que nous soyons?). Je serais bien en peine de montrer du doigt une “catégorie ” qui
    seule stigmatise les “autres”. La ligne de partage passe à l’intérieur de nous. Evidemment les choses seraient plus claires s’il y avait une frontière extérieure, mais je ne crois pas qu’il en soit ainsi.
    C’est pourquoi je suis triste d’entendre certains propos, souvent violents, à l’encontre des uns ou des autres, propos que nous avons la liberté, et sans doute le devoir, de condamner, sous réserve de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Le Pasteur qui nous a été donné, le Saint Père, nous dit que nul n’est de trop dans l’Eglise, et c’est lui que nous devons suivre comme un guide sûr.
    Malheureusement nous sommes parfois obligés de constater que certains des passagers, voire des “co-pilotes” de la barque de Pierre, consacrent beaucoup de temps et d’énergie à percer des trous dans la coque! Faut-il pour autant les jeter à la mer? Evidemment non, mais que nous reste-t-il à part les gilets de sauvetage de la prière, et la “correction fraternelle” difficile à manier sans beaucoup de charité et d’humilité?
    Pour ne pas être dans le flou, je précise que je suis d’abord catholique, ensuite que mon choix liturgique est le rite dit depuis peu “extraordinaire”, enfin que je vais également à la messe dans la très fervente paroisse de l’Emmanuel que fréquente mon mari, et que je n’ai pas hésité non plus à faire un stage de chant grégorien dans un prieuré de la Fraternité St Pie X où j’ai été accueillie avec une grande cordialité, sans dissimuler qui j’étais. C’était l’époque où l’abbé de Tanoüarn appelait les fidèles proches de la Fraternité Saint Pierre des “masochistes religieux”. Drôle, n’est-ce pas, quand on connait la suite?
    Il ne s’agit pas de rechercher le consensus à tout prix, une unanimité factice exprimée par un discours irénique..et mensonger. La vérité a ses exigences, le Saint Père ne cesse de le rappeler, mais, comme le dit cette expression cocasse: “Que ceux qui détiennent la vérité la relâche!”
    Mon expérience est que nous ne perdons rien à nous connaitre, surtout pas notre identité, si nous essayons avant tout de conjuguer le discernement et l’obéissance, dans la charité autant que nous le pouvons.
    Rude programme, compte tenu de nos natures bancales!

  5. Robert dit :

    MIchèle,
    Nous sommes globalement d’accord.
    Sans vouloir paraître vous flatter, j’aile beaucoup les catholiques charismatiques, surtout l’Emmanuel. Pour certaines autres communautés, leur situation est moins claire.
    J’y ai beaucoup d’amis et j’admire leur foi, dans la véritable charité.
    Quel dommage que pour des querelles de vision des choses, nous ne puissions nous entendre plus en vue d’actions et d’apostolat communs.
    À un journaliste qui demandait à Sainte Thérèse de Calcutta pourquoi le monde va si mal, celle-ci avait répondu;
    “Le problème, c’est vous et moi.”
    Tout est dit.
    Les catholiques sont des pécheurs et une société conforme au Christ n’existera jamais sur terre. Cela devrait nous enseigner toujours plus l’humilité et l’obéissance envers ceux qui ont reçu l’autorité pour nous guider vers le Royaume.

  6. PHILIPPE dit :

    Et que CIVITAS continue le combat..Dieu choisira les siens. Amen.

  7. Ferette Jean-Marie dit :

    Quand Mgr le Gall parle, on sent qu’on est à un autre niveau de christianisme; qu’on n’est pas dans la défense d’un drapeau prêt à en découdre avec “l’ennemi”.
    « Nous comprenons le désarroi causé chez des chrétiens de bonne volonté par ce spectacle et nous le partageons : nous sommes sensibles avec eux à tout ce qui outrage notre foi. Mais les groupes qui utilisent quelque forme de violence que ce soit en se réclamant du christianisme nous blessent également et défigurent l’Église »…suit la déclaration que Geneviève publie ci-dessus.Mgr le Gall est archevêque. Pour un catholique, ce n’est pas un quelconque philosophe, ou un leader politique…c’est un successeur des apôtres en ligne directe.

  8. Michèle dit :

    @Jean -marie

    En effet, mais est-il nécessaire pour autant de dénoncer la violence là où il n’y en a pas?Faut-il apporter de l’eau (sale) au moulin des media?
    J’ai aussi le triste souvenir des propos de Monseigneur Le Gall faisant part de sa déconvenue après l’élection de Benoit XVI. Il me semble qu’il était mieux inspiré au temps où il était le Père Abbé de Sainte Anne de Kergonan.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

  • Types de fichiers acceptés : jpg, jpeg, png, gif.

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services