Non classé

L’affaire des « deux Bretons » du Théâtre du Rond-Point : une manipulation ?

Commentaires (10)
  1. e dit :

    N’y a-t-il pas une association de défense des Bretons pour protester contre cette stigmatisation ethnique inqualifiable?!

  2. MARTIN dit :

    Je pense aussi qu’il s’agit d’un coup monté. La ficelle est vraiment trop grosse! On se demande bien pourquoi, une semaine avant, des contestataires iraient saboter le systéme de sécurité du rond-point. L’explication est parfaitement stupide. Reste à savoir qui a intérêt à monter ce genre de machination?

  3. Jean-Trifoullier Petibois dit :

    Le “courageux” directeur de théatre ayant vu les “z’intrépides” troupes d’assaut des auto-proclamés défenseurs de la liberté fondre au soleil il est bien embêté pour remplir sa salle en faisant sa promo sur le dos des croyants.
    *
    Alors un p’tit coup de “la menace fantôme” ça ne mange pas de pain pour faire parler de lui et rameuter l’arrière-ban du troupeau des “belles z’âmes militantes”.
    *
    Le premier ban (celui qui crachait sur les cathos mobilisés en insultant leurs génitrices et en promettant des sévices à leurs enfants “au nom de la démocratie et de la tolérance” bien sur) a déjà filé à la première averse pour boire des coups ou fumer des clopes qui font rire…
    *
    Ce que c’est d’avoir des bras-cassés qui ont du mal à se lever comme militants…

  4. Michèle dit :

    Bien sûr qu’il s’agit d’un coup des “bouffons”, comme on dit dans les cités. Peut-on imaginer un seul instant qu’on aurait relâché, après un simple “rappel de la loi”, de véritables saboteurs, si on avait eu la bonne fortune de mettre la main sur deux gars en pleine action, sympathisants réels ou supposés du FN, par exemple, et forcément proches de l'”extrême droite” et de ses supplétifs “intégristes”?
    Et des Bretons, bien sûr, bas de plafond, n’est-ce pas, originaires de la Trinité, probablement!
    Ces gens nous prennent vraiment pour des c…
    Ce n’est pas chrétien du tout de souhaiter à tous ces pauvres types, directeur du Théâtre en tête, acteurs et tutti quanti, un urticaire géant, des brûlures et des crampes d’estomac assorties d’une crise d’hémorroïdes et d’une giga-gastro. On sera charitable, on leur indiquera les Saints Guérisseurs Bretons pour ces cas-là..et l’adresse d’un exorciste.

  5. Geneviève dit :

    Nicolas Senèze dans le gratuit “Métro” le “grand ami” de notre blogueur en chef !….:

    Sont-ils dangereux ?
    Oui dans le sens où ils polluent le débat et peuvent être assimilés par le public à l’Eglise catholique. Le Renouveau Français et l’Institut Civitas se revendiquent avant tout comme des mouvements politiques, pas religieux. Après, il faut relativiser le phénomène. Lors de leur plus grande manifestation, à Paris (le 29 octobre ndrl) il n’étaient pas plus de 3500.

  6. Robert dit :

    De toutes façons, ceux qui ont fait cela sont des abrutis.
    S’ils soutiennent la cause des manifestants, ils leur font un tort terrible en légitimant la victimisation du producteur et du propriétaire du théâtre qui ne cesse de se répandre sur les médias comme héros de la liberté d’expression.

  7. Jean-Trifoullier Petibois dit :

    @Robert

    Bonjour mais je pense que vous vous méprenez quand vous écrivez “De toutes façons, ceux qui ont fait cela sont des abrutis.”
    *
    Ce ne sont pas des abrutis ils bossent de concert avec le directeur du théatre ce qui :
    – leur garantit une impunité totale (pas de dépot de plaintes donc pas de garde de vue : au r’voir m’sieur dames)
    – lui garantit au dirlo de la pub et une auréole de “victime héroïque de l’acharnement des commandos torquemadesques”
    *
    Ne soyons pas bêtes : un coup de pub fumeux à 2 balles voila toute l’histoire de ce “sabotage”

  8. Robert dit :

    Jean,
    Je veux bien écouter ce que vous dites, mais pour le croire il faudrait quand même des éléments. Une supposition même plausible reste une supposition.
    Comme pour les suppositoires, il faut en faire un usage modéré.

  9. Jean-Pierre dit :

    Ce sont peut être les mêmes bretons qui ont lancés des cocktails Molotoff dans les locaux de Charlie Hebdo !!!

  10. Majeur dit :

    Robert,

    Il est vrai que tant que l’on n’a pas retrouvé l’iceberg qui à déchiré l’arrière du Titanic, y a pas de preuve!

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services