Non classé

L’Agrif lance une pétition pour mettre « hors d’état de nuire » les FEMEN

Commentaires (13)
  1. messager dit :

    je me retiens de ne pas dire des mots contre ces “personne” oui elles ne sont personne
    Juste une chienlit de nénettes qui n’arrivent pas se situer dans la vie et n’assument pas leur féminité et la conteste dans des mouvements plus tendance à la démence qu’autre chose !
    J’ai signé la pétition pour que ce genre de folles dingues pour qu’elles ne soit plus en mesure de renouveler ce genre d’inepties !
    et qu’elles soient condamnées devant la justice !

  2. BROSSOLLET dit :

    je soutiens et je signe la Pétition pour la mise hors d’état de nuire des Femens).

  3. L'indigné dit :

    N’oublions pas qu’il y a déjà 2 pétitions qui circulent contre les Femen, notamment celle-ci qui a recueilli 11067 signatures :
    http://www.france-petitions.com/petition/302/exigeons-des-condamnations-contre-les-extremistes-femen

    1. L'indigné dit :

      L’autre pétition (1081 signatures) est en quatre langues (français, anglais, russe et arabe) :
      http://www.gopetition.com/petitions/ban-the-femen.html

  4. marie dit :

    A mon avis, le ton surexcité de cette pétition lui est néfaste. Exposer plus sereinement les faits et demander la dissolution du groupe sans vocabulaire trop marqué, type “femhaine”… viserait un plus grand nombre. Ici, on peut rebuter plutôt qu’attirer et convaincre.
    La première pétition de France-pétitions, moins partisane, convient mieux.

    1. @marie
      Vous avez le choix : il y a trois pétitions sur le net… Personnellement, j’ai signé les trois…

  5. Zèbre Zélé dit :

    Je vais signer, bien sur, mais je pense que le paragraphe sur la synagogue et la mosquée est de trop et dissuadera certains de signer

    1. Stanis dit :

      Je persiste et je signe : dans une synagogue ou une mosquée, les FEMEN n’oseraient jamais s’attaquer.
      D’autre part, nous, Chrétiens n’avons rien à voir avec les pogroms !

  6. Melmiesse dit :

    c’est exact: la dérision le mépris la mise à l’écart ont commencé avant les pogroms du XXe siècles

  7. Le Floch dit :

    D’accord avec cette pétition, honteux que ces femmes n’aient pas été sanctionnées
    dans une mosquées, elles auraient été trucidées !

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services