Non classé

Le nouveau projet de loi sur les religions au Kazakhstan : quelques précisions

Commentaires (3)
  1. Michèle dit :

    Il faut attendre donc, et prier sans prévoir le pire, même si la description du projet de loi et la déclaration de l’OSCE tendent à confirmer quelque peu le bien fondé de nos inquiétudes.
    Il y a peut-être un risque plus grand pour les communautés religieuses protestantes. C’est le point faible de l’organisation, mais peut-être devrais-je dire de l’absence d’organisation hiérarchique, de la “constellation protestante”, par rapport aux Eglises catholique et orthodoxe. Leur autonomie les rend plus insaisissables, plus difficiles à contrôler, et par ailleurs elles sont connues pour leur prosélytisme.

  2. Melmiesse dit :

    la richesse du Kazakhstan et sa situation géographique pourraient attirer les convoitises des pays étrangers; le Kazakhstan deviendrait un nouvel Irak. La police s’en était pris aux fondamentalistes diffusant des sourates agressives; il est de l’intêret de tous d’être vigilants et discrets

  3. PHILIPPE dit :

    Frères et soeurs, La prière, l’attente, et l’acceptation de notre sort, voilà ce qui nous réjouis. Amen.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services