Non classé

Lettre ouverte du Père Daniel Ange « aux auteurs, acteurs et promoteurs de Golgota Picnic »

22 novembre à 10:50
Commentaires (9)
  1. Avatar QJSIOJC dit :

    Quand ?, quand donc, pourrez-vous enfin comprendre que le Malin vous agite pour son compte ?

    Nous vous prions de lire cette page : CN-2011-08, L’Époux-Père commence par se réformer, puis, réforme humblement Sa Maison, et Dieu donnera la Victoire !
    À l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2011/11/cn-2011-08-lepoux-pere-commence-par-se.html

    Lisez !, lisez surtout son renvoi, APPEL AUX FIDELES QUI MANIFESTENT ; ou alors, allez ‛tranquillement’ là où vous voulez aller de volonté certaine : vers l’abîme éternel !

    En effet, « Nul ne se sauve ou se damne sans l’avoir voulu de volonté certaine ! » (voir point 7B6b, « Si nous ne sommes pas vraiment Intransigeants, nous transigeons ! », à l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/09/restaurer-la-dignit-de-la-femme-par-sa.html )

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

  2. Avatar Michèle dit :

    En résumé : “Si Dieu n’existe pas, tout est permis” Dostoïevski l’avait dit, ça s’est abondamment vérifié, non? Et ce n’est pas fini..

  3. Avatar Geneviève dit :

    Merci à notre blogueur en chef d’avoir posté cette excellente et courageuse lettre du Père Daniel-Ange.

  4. Avatar marliac dit :

    Avec ce qui vient de se passer en Corse (Faculté des Lettres de l’Univ. de Corte) après
    les exhibitions excrémentielles contre la figure de Notre seigneur, je crois de plus en plus
    non pas à une disparition de notre foi mais à l’exaspération des ennemis du Christ,
    à l’exaspération de Satan sous toutes ses formes.
    Cette association permanente et obsessionnelle entre la représentation de Notre Seigneur
    (crucifix, chapelet ou autre) et des excréments ou des sexes désigne bien la promotion du Christ au titre de bouc émissaire du monde moderne comme l’avait bien prédit René Girard dans “Je vois Satan tomber comme l’éclair”.

    La Passion, selon ce dernier, nous a libérés du mimétisme meurtrier mais en même temps nous a laissés face au problème des victimes et, dans notre monde moderne, à la victimisation de tout. Chacun recherchant son bouc émissaire – ne pouvant le trouver comme dans les sociétés pré-chrétiennes moyenâgeuses ou hitlériennes et ne pouvant reconnaître le persécuteur en soi-même -,
    c’est finalement Celui qui nous a libérés, Jésus, qui devient la victime, celui que l’on doit persécuter.
    Non seulement Notre Seigneur a donné sa vie il y a deux mille ans mais il se redonne aujourd’hui.

  5. Avatar MARTIN dit :

    Oui, merci à notre cher administrateur d’avoir porté à notre connaissance cette lettre ouverte si profonde et si riche qui nous interroge aussi sur notre responsabilité propre dans ce déferlement de christianophobie.

  6. Avatar Jean Theis dit :

    Je ne vois pas pourquoi le P. Daniel Ange parle de débordements excessifs…

    A chaque manif de la gauche, des gens sont blessés, des voitures et du mobilier urbain détruits.

    Parait-il qu’il y a eu une douzaine d’oeufs et un petit bidon d’huile de vidange. Est-ce cela les débordements excessifs ?

    Encore une repentance mal venue en la circonstance. Même si le reste du texte est excellent.

  7. Avatar Michèle dit :

    @Jean Theis
    La lettre parle de “condamnables débordements”, je suis d’accord avec vous, c’est un peu choquant.

    Je ne suis pas non plus enthousiasmée par l’appel final à la pitié. Nous demandons simplement du respect ( c’est dit par ailleurs), rien de plus, rien de moins: celui qui est dû à toute personne et qui ne saurait être facultatif ni dépendre des sentiments
    Mais on serait mal inspiré de “chercher la petite bête” dans ce texte qui met vigoureusement les pendules à l’heure sans circonlocutions, avec autant de courage que de conviction.

  8. Avatar Geneviève dit :

    Le Père Daniel-Ange, je le répète, est un prêtre courageux qui n’a pas peur de clamer la vérité ! Ses magnifiques paroles de protestation sur ces pièces scandaleuses doivent nous encourager, nous catholiques à manifester le 11 décembre au lieu de disserter sur des considérations de second ordre !

  9. Avatar Michèle dit :

    L’un n’empêche pas l’autre, il n’y a pas lieu de “au lieu”. Il est curieux de constater ces oppositions , comme si l’on était sommé de marcher au pas, à une époque où l’on ne cesse de se plaindre, à juste titre, des restrictions autoritaires à la liberté d’expression. La censure gagne du terrain partout..

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services