Non classé

L’Institut Civitas devrait porter plainte contre le groupe Femen

Commentaires (6)
  1. Struyven dit :

    Je m’interroge sur ce qu’il conviendrait de faire ! Porter plainte serait juste ! Maintenant, je laisse à CIVITAS, le soin de défendre clairement sa position….et la mienne.

  2. Delabaudiere martine dit :

    J’écris pour attester que moi-même présente à la manifestation du dimanche 18 n’ai constaté aucune violence dans les rangs des manifestants ; que je suis profondément choquée et très inquiète d’apprendre la teneur de ces faits indignes…

  3. Centaure62 dit :

    Si l’on doit parler d’agression et de violences, les images prouvent en fait que cela vient bien des contres manifestantes “Femen” ! Il serait souhaitable que la désinformatrice Fourest soit condamnée dans la foulée pour mensonge public et qu’on lui retire sa carte de Journaliste !

    1. richard dit :

      bien sûr ! C’était une attaque préméditée ! les femens sont des impudiques : intolérable pour les familles avec enfants, et maintenant des jeunes “se rincent l’oeil” et rigolent devant cette grave attaque qui porte en plus ombrage au respect dû aux femmes. Honte aux femens!

  4. C.B. dit :

    “une dizaine de militantes des Femen avaient décidé de faire une protestation pacifique et drôle, d’arriver habillées en nonnes avec des slogans humoristiques”
    Elles sont ukrainiennes, elles s’expriment en anglais, mais “elles avaient décidé”? Pourtant, je n’ai vu aucune affiche de Civitas et autres associations ni en anglais ni en ukrainien.
    Il serait probablement plus réaliste de dire que ces donzelles étaient en service commandé. Elles sont manipulées ou (plus probablement?) payées.
    La manifestation de dimanche dernier, du Ministère à l’Assemblée, était très calme, tout-à-fait bon enfant. Nous étions au carrefour Ségur-Duquesne quand nous avons vu un nuage ressemblant aux effets de bombes lacrymogènes, mais nous n’étions pas suffisamment proches (nous étions à environ 50 mètres, et il y avait du monde!) pour apporter un témoignage précis.

  5. razibuzouzou dit :

    bonjour bon articles réaliste , pas romancé et assez clair… cependant il est vrai que les militants civitas n’ont pas réellement participé aux violences physiques ,ils ont cependant engendrés la situation qui a mise en danger les femen et fourest…. nous avons de sources sures la certitude que les agresseurs sont du GUD et des Jeunesses nationalistes.. les identités sont connues et reconnues , la police en charge des enquêtes ne pourra pas nous dire qu’ils ne savent pas qui sont les agresseurs puisque nous , citoyens , le savons d’ores et déjà. En espérant que les réponses à ces violences ne se feront pas attendre trop longtemps ,au quel cas , les citoyens s’en chargeront :).

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services