Non classé

Notre démarche auprès de l’évêque de Metz : J + 1

Commentaires (16)
  1. Mais enfin pourquoi cet étonnant silence ?

  2. Avatar Bisson dit :

    Je soutiens votre démarche qui est un minimum pour la défense de notre religion catholique qui subit tant d’attaques èhontées.
    Prions pour que ce prêtre retrouve ses prérogatives.

    1. Avatar Aziliz dit :

      Oui prions pour que ce prêtre retrouve ses esprits (mieux que prérogatives qui soutend avantages, privilèges).
      Nous devons défendre notre Eglise et notre Foi nous-mêmes puisque certains en son sein sont gangrénés par des idées contraires à son expansion et au Bien des fidèles.

  3. Avatar Grenette dit :

    Je soutiens cette protestation

  4. Avatar Laurent dit :

    A mon avis il ne répondra pas. A Metz, comme à Strasbourg, Concordat oblige ce sont des fonctionnaires. Quoiqu’il arrive et quoiqu’il fasse ou ne fasse pas , la paye tombe.

  5. Avatar chouan dit :

    la persécution des chrétien ne fait que commencer. Le dernier livre de Vincent peillon( sous ses airs d’homme sage) écrit que la révolution française n’est pas encore achevée!
    voir le numéro “la baule+” de février. Consternant!

  6. Avatar ALONSO dit :

    Nos évêques sont lamentables. Devons-nous prendre des Rabbins comme pasteurs? La majorité d’entre eux, au moins, défend courageusement la Communauté!

  7. Avatar 732 CM dit :

    “qui ne dit mot consent” Je n’ose penser que ce serait le cas !

  8. Avatar Lach-Comte dit :

    Bonjour
    Pas d’adresse électronique ? Ce serait plus simple (en ce qui me concerne), ne pouvant sortir de chez moi.
    Merci

    1. @Lach
      Quelle adresse électronique ?

  9. Avatar Baillié dit :

    Bonjour – L’adresse électronique de la boîte mail du Père Dibo. Cordialement.

    1. @Baillié
      Mais vous l’avez dans le corps même de l’article : il suffit de cliquer sur « l’intéressé » (cela apparaît en bleu dans le trexte) pour être immédiatement connecté à l’adresse courriel de l’abbé. Sinon, c’est ici.

  10. Avatar jofel dit :

    L’épée de la loi ayant deux tranchants, l’un pour condamner, l’autre pour défendre, il est juste que lorsque certains scandales affectent l’Eglise, celle-ci soit soumise à la loi. Mais il est juste aussi que lorsqu’elle est l’objet d’agressions que la même loi condamne, elle soit défendue: c’est un droit. Ne doit-on pas rendre à César ce qui est à lui, et à notre Dieu de même ? Se résigner n’est pas synonyme de pardon (un attribut de l’Eglise), lequel ne prend tout son sens que si le contrevenant se repent. Ce qui n’est pas le cas ici. Un bon pasteur doit faire preuve, en toute justice, de discernement.

  11. Avatar zézé dit :

    En parfait accord avec vous. Merci de pouvoir nous donner encore le droit de nous exprimer. Prions en ces Trois Jours Saints, afin que nous ayons toujours cette Foi et ce courage pour combattre les forces du Mal.

  12. Avatar Jehan dit :

    Dans son homélie lors de la messe chrismale, mercredi, Mgr Raffin a affirmé :
    « Pour l’heure, l’Eglise, en notre pays, a encore la possibilité de faire entendre la voix de l’Evangile sur les divers aréopages et elle doit le faire, même lorsqu’elle dérange. »

    http://metz.catholique.fr/images/stories/eveche/05_news/e_nouvelles/2013/2013_03/2013-03-27messechrismale.pdf

    Alors pourquoi ce silence lorsque l’Eglise est l’objet d’une attaque haineuse ?

  13. Avatar c dit :

    Les religieux à Metz ne sont-ils pas “fonctionnaires de l’état” du fait du régime concordaire?
    Est ce abuser que de dire qui paye contrôle? Faut-il attendre un hypothétique feu vert des autorités pour manifester son mécontentement contre ces manifestations sacrilèges. Certes le pardon est catholique mais c’est individuellement et dans un confessionnal, cela n’empêche pas la légitime constatation d’un fait pour prévenir d’autres faits qui sont des délits par rapport aux lois de la République.
    Il n’y a que la liberté qui rend libre, et même si la prudence est une vertu cardinale (enfin il me semble je ne suis pas spécialiste), ce qui est sûr c’est qu’il faut qu’un OUI soit OUI, et qu’un NON soit NON

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services