Non classé

Oslo : le dessinateur de presse Delize va-t-il présenter ses excuses aux catholiques ?

Commentaires (10)
  1. Jean Ferrand dit :

    Encore une fois il n’y a qu’une seule solution : le recours aux tribunaux. La parlotte, ils s’en fichent.

  2. Santiago64 dit :

    Vous avez omis -sans doute par charité compréhensible- de publier le final du texte de P. de Plunkett; c’est dommage car l’épilogue de ce blog est justifié & savoureux. Il faut de temps en temps OSER quand la bêtise et l’inculture se conjuguent contre le catholicisme.
    Peut être accepterez vous de publier ma réponse. Cela vous exonère de votre responsabilité morale.
    Voici donc le “final” du blog de Plunkett:
    ” Ce dessinateur a-t-il une carte de presse ? J’en ai une autre à lui proposer :”
    on voit la photo d’une “carte de presse officielle de “CON”.
    La chute est MÉRITÉE!

  3. Michèle dit :

    C’est pas beau, mais je propose un complément à la carte de presse: “Vieux Con Millésime 68”

  4. Véronique dit :

    Mais non, pas d’insultes, elles discréditent surtout ceux qui les prononcent -et ne cessent de retomber sur la tête de nos ennemis qui les utilisent souvent… faute d’arguments vrais.
    “Propagandiste autorisé, façon 68 made in China” suffirait amplement me semble-t-il.

  5. Valentin dit :

    De toute façon, quoi qu’il arrive, nous aurons toujours tort parce que nous sommes les disciples du Christ, et surtout catholiques !

  6. Michèle dit :

    Mais oui nous avons toujours tort: c’est pourquoi il nous reste ( peut-être? ) la liberté de plaisanter… mais la censure est décidément partout!

  7. poulain salvat dit :

    J’en ai plus qu’assez d’avoir “toujours tort”!!!Désolée,mais maintenant je vais mordre—-

  8. Melmiesse dit :

    pourquoi ne pas répertorier tout ce qui s’écrit dans les médias après cet attentat :cela ferait un beau bétisier à leur restituer avec les correctifs, pourquoi pas un prix de la bétise au meilleur

  9. pnf dit :

    Pourquoi vous offusquez de Delize ? Il ne fait que de tourner en dirision la vision des médias sur l’actualité. Donc si vous vous attaquez à Delize, n’oublier de vous attaquer surtout à la presse qui a véhiculé ces idées. Car pour apprécier Delize, il faut de la finesse pour voir le second dégrès. C’est cela qui est génial dans ses dessins. Bien à vous.

  10. Jean Trifoullier Petibois dit :

    “Il faut de la finesse pour voir le second degré. C’est celà qui est génial dans ses dessins”…

    Quelle finesse ?
    Quel second degré ?
    Quel génie ?
    Macach’…en tout cas dans ces 2 illustrations.

    1 – Un humour de bas étage tentant d’arracher un sourire sur un tas de cadavres c’est de la finesse ?
    2 – Un vieux poncif pesant à deux balles sur les méchants z’islamistes qui posent des bombes c’est du second degré aussi ?
    3 – Le curé du 19è (pourquoi pas Torquémada en costume ?) pour se la jouer “un partout balle au centre nananère les méchants croyants-euh” c’est du génie peut être ?

    Bien au contraire c’est mainstream à mort, pas original pour un sou.
    C’est à fond dans le cliché, sans aucun recul ni prise de distance.
    C’est bien de son temps, bien dans son époque : c’est lourd c’est pesant c’est pataud c’est déjà vu mille fois.

    C’est sans classe mais ça pue la bonne conscience propre sur elle de l’aveugle militant qui renvoie stupidement tous les croyants dans le même panier caricatural…
    Comme si le christianisme et l’islam se limitaient à des fous de Dieu et des attentats ?
    Comme si 2 milliards de croyants plus ou moins sincères se réduisaient à qq centaines de kamikazes et d’assassins ?
    Surtout comme si les non-croyants persiffleurs (des russes à barbichettes ou moustaches jusqu’au caporal autrichien en passant par les dictateurs asiatiques imberbes) ne nous avaient donnés que des leçons de tolérance et d’amour infini au 20ème siècle.

    Ces dessins c’est de l’ironie méchante qui moralise, qui accuse sordidement, qui diabolise bêtement, le tout sur fond de mort d’ados massacrés par un gros naze super dingue.
    Ces illustrations c’est de la novlangue du politiquement correct illustrée.
    C’est limite stalinien dans l’outrance, Goebbelsien dans le mépris de la souffrance des autres, Khmer rougien dans le plaisir à moquer la detresse en se tordant de rire…

    Et pourtant ça veut faire dans la jeunitude provoquante en croyant ne pas déjà faire son âge…
    Alors que ça reste du 68 qui vieillit mal et qui n’a rien compris … La preuve ça se veut encore rebelle alors que c’est en fait ultra formaté et prémaché et déjà en fin de course…

    + Beati Pauperes Spiritu +

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services